GEOPOLITIQUE
ECONOMIE
DEFENSE et SECURITE

de Jacques Raimond (*)

GEOPOLITIQUE :

  • La relation Chine-Taïwan, au révélateur de la pandémie mondiale
  • Dans un monde sans leader, une diplomatie française agile
  • Biélorussie, Arménie, Kirghizstan : « Les systèmes de pouvoirs post-soviétiques sont usés »

ECONOMIE :

  • Vers la fin des centres commerciaux ?
  • Myanmar : la porte de l’Inde vers l’Asie du Sud-Est
  • MCO : Dassault veut faire encore mieux

DEFENSE ET SECURITE :

  • Peut-on envisager d’accélérer la remontée en puissance des armées ? Le général Lecointre en doute
  • Un hacker star renforce la réserve toulousaine de la gendarmerie
  • L’unité française de vérification participe à un survol ciel ouvert en Russie

TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL


GEOPOLITIQUE


Il convient de regarder avec hauteur de vue et esprit critique les développements à long terme des conséquences stratégiques de notre monde actuel. La Chine domine sans doute les relations internationales, mais on remarque la diplomatie française, au regard de son influence traditionnelle, alors que les systèmes qui proviennent du lendemain de l’effondrement du bloc soviétique sont à la peine.


1 – LA RELATION CHINE – TAIWAN AU REVELATEUR DE LA PANDEMIE MONDIALE (IRIS, Barthélémy Courmont)

La Chine est parfois qualifiée de « vainqueur » de la crise de Covid-19. Comment expliquer cela au niveau national, régional et international ?

La reprise en main assez rapide en Chine d’une crise d’autant plus difficile qu’elle trouve sa source dans l’une des provinces les plus densément peuplées du pays et la médiatisation autour de l’implication des pouvoirs publics a renforcé la légitimité du pouvoir central. Derrière ce succès, c’est tout un mode d’organisation, basé sur le confinement et des mesures strictement appliquées, qui inspira les mesures adoptées dans le reste du monde, y compris en Occident. Le retour à la mondialisation que la Chine appelle de ses vœux s’appuie pour sa part sur un soft power basé sur une politique de main tendue (la « diplomatie du masque ») autant que sur l’exemple de sa gestion de la crise qu’elle met en avant. Pékin a ainsi abondamment communiqué sur sa capacité à apporter une assistance aux pays les plus affectés par la pandémie. Si un tel discours reste fortement critiqué dans les démocraties occidentales, il reçoit un écho nettement plus positif dans les sociétés en développement, où c’est sur la Chine que l’on compte pour sortir de la crise sanitaire et relancer l’activité économique. Sur le terrain de l’influence, combat ultime que livrent les grandes puissances, Pékin et Washington en tête, la gestion de la crise sanitaire donne un avantage à la Chine, tandis que les États-Unis présentent un bilan très négatif.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.iris-france.org/150516-la-relation-chine-taiwan-au-revelateur-de-la-pandemie-mondiale/

Le site IRIS est répertorié dans la rubrique THINK TANKS de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF


2- DANS UN MONDE SANS LEADER, UNE DIPLOMATIE FRANCAISE AGILE ( Institut Montaigne, Benjamin Haddad   ).

Alors que Michel Duclos nous livrait le 6 octobre dernier son analyse du discours prononcé par le Président Macron devant l’Assemblée générale des Nations Unies, Benjamin Haddad, directeur Europe de l’Atlantic Council, décrypte son action en matière de politique étrangère. 

Le président de la République mène depuis le début de l’été une politique étrangère tous azimuts, marquée par des initiatives visibles. Plan de relance européen adopté, après l’accord initial entre Paris et Berlin, visites au Liban après l’explosion du port de Beyrouth, renforcement de la présence française en Méditerranée Orientale pour soutenir la souveraineté maritime grecque face aux agissements turcs, rencontre de l’opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaia en Lituanie, etc. Peut-on dégager une ligne conductrice dans cette hyperactivité ? S’agit-il d’une série de coups sans cohérence ? 

Dans une interview remarquée au magazine The Economist l’an dernier, Macron posait le constat d’une OTAN en état de mort cérébrale, souffrant des divisions avec la Turquie, et d’un leadership américain erratique. Plus grave, “l’ordre international libéral” hérité de la fin de la Guerre froide, caractérisé par les grandes institutions multilatérales, les systèmes d’alliance et les accords de libre-échange, est à bout de souffle, contesté au sein même de nos démocraties

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien 
:
https://www.institutmontaigne.org/blog/dans-un-monde-sans-leader-une-diplomatie-francaise-agile


3 – BIELORUSSIE, ARMENIE, KIRGHISTAN : « LES SYSTEMES DE POUVOIRS POST-SOVIETIQUES SONT USES » (Institut Thomas More, entretien avec Jean-Sylvestre Mongrenier)

En deux mois, plusieurs crises ont éclaté dans des pays qui appartiennent à la sphère d’influence traditionnelle de la Russie. Analyse avec Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur associé à l’Institut Thomas More et auteur d’un dictionnaire qui paraît ce mois-ci au PUF, Le monde vu de Moscou, Géopolitique de la Russie et de l’Eurasie postsoviétique.

Répression en Biélorussie, guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, manifestations violentes au Kirghizstan… Autant de territoires qui appartenaient à l’URSS. La concomitance de ces crises est-elle due au hasard ? Quels liens peut-t-on faire ?

De prime abord, ces situations géopolitiques variées ont leur propre tempo et elles évoluent en fonction de facteurs régionaux différents. Néanmoins, il y a bien un contexte général. Cela fait désormais une génération que le système soviétique a implosé. Les conflits géopolitiques régionaux, comme ceux du Caucase du Sud, sont nés de la dislocation de l’URSS. Les conflits en Géorgie (Abkhazie, Ossétie du Sud), au Haut-Karabakh (Arménie/Azerbaïdjan) ont ensuite été « gelés », avec des résurgences (Géorgie, 2008 ; Haut-Karabakh, 2016) qui ne remettent pas en cause le statu quo résultant de la phase guerrière.
Mais s’il rassure, ce statu quo est fragile et ces conflits peuvent se « réchauffer » brutalement : la guerre azéro-arménienne nous le rappelle. Par ailleurs, les systèmes de pouvoir post-soviétiques sont usés : les nomenklaturas locales ne peuvent apporter de réponses aux citoyens et l’horizon est barré. Enfin, dans ces trois pays, le pouvoir russe a ses affidés qu’il soutient : Babariko et l’équipe « Gazprom » en Biélorussie ; Kotcharian et le « clan du Karabakh » en Arménie ; Atambaev et le « clan du Nord » pro-russe au Kirghizstan.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
http://institut-thomas-more.org/2020/10/13/bielorussie-armenie-kirghizstan-les-systemes-de-pouvoir-post-sovietiques-sont-uses/



ECONOMIE


L’actualité de la discipline économique nous emmène dans de grandes réflexions sur notre environnement commercial et dans les méandres internationaux de notre industrie de défense. Si nous allons vers la fin des centres commerciaux, n’est-ce pas la fin de la présence physique de la clientèle ? et si L’Inde essaye de se positionner sur la scène économique de l’Asie du Sud-Est, n’est-ce pas dangereux pour les idées d’influence chinoises ? Enfin, en ce qui concerne le maintien en condition opérationnel, on note la volonté de Dassault pour aller encore plus loin. La bataille mondiale révèle ainsi ses ambitions face aux fragilités nées de la crise sanitaire.


1 – VERS LA FIN DES CENTRES COMMERCIAUX ? ( Economie matin, LUDOVIC NOEL)

Souvenez-vous, en 2019, la NRF annonçait, à grand renfort d’interventions d’experts et de grands noms du secteur, la ” Retail Apocalypse“. En plein cœur de la crise sanitaire actuelle, les mêmes experts questionnent le rôle et la place du commerce physique, déclinant face à l’évolution des géants du e-commerce et de leurs services ultra-performants. Oui, mais… Dans le commerce, on dit souvent que la vérité vient du terrain et du client.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :

http://www.economiematin.fr/news-vers-fin-centres-commerciaux


2 – MYANMAR : LA PORTE DE L’INDE VERS L’ASIE DU SUD-EST ( Les yeux du Monde, Clara Schleck)

Alors que les tensions entre la Chine et l’Inde augmentent sur terre et sur mer, les deux puissances sont également en concurrence pour accroître leur influence en Asie du Sud-Est. Face au déploiement des Nouvelles routes de la soie, l’Inde tente tant bien que mal de développer son Act East Policy. La récente visite indienne au Myanmar vise ainsi à renforcer la présence de l’Inde dans ce pays à la position hautement stratégique. 

D’importants projets : vers la construction du port de Sittwe et de routes commerciales

Le ministre des Affaires étrangères et le Général en chef des armées indiens se sont rendus au Myanmar lors d’une visite conjointe début octobre pour rencontrer Aung San Suu Kyi et des membres du gouvernement birman. La construction de plusieurs infrastructures de transport et des coopérations dans le domaine du développement étaient à l’ordre du jour. Les deux pays ont en effet annoncé vouloir achever la construction du port de Sittwe début 2021. L’Inde finance la construction de ce port situé sur une île appartenant au Myanmar dans le Golfe du Bengale. Il est la pièce centrale du Kaladan Multimodal Transit Transport Project, un projet de 480 millions de dollars qui vise à relier le port de Kolkata en Inde à L’État septentrional birman de Rakhine, où se trouve Sittwe, et enfin à L’État de Mizoram (Inde) par voie fluviale et terrestre. La route qui doit relier le Myanmar à Mizoram est également toujours en construction. D’autres projets ont également été débattus, comme celui de la construction par l’Inde de l’autoroute trilatérale de 1360 km de long qui reliera l’Inde à la Thaïlande en passant par le Myanmar.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien:

https://les-yeux-du-monde.fr/actualites-analysees/45282-myanmar-la-porte-de-linde-vers-lasie-du-sud-est


3 MCO : DASSAULT VEUT FAIRE ENCORE MIEUX ( Air & Cosmos, La rédaction)

La mise en place de la verticalisation du MCO du Rafale a permis à Dassault, à la DMAé et aux Forces d’assurer une disponibilité des avions de combat meilleure que prévue.

Le Dassault Rafale entre les mains de RAVEL

Le bilan d’étape dressé par la ministre des Armées, Florence Parly, sur la réforme du maintien en condition opérationnelle (MCO) des matériels des Forces est l’occasion pour Dassault Aviation de souligner que la mise en place de la verticalisation du MCO des avions de combat Rafale de l’Armée de l’Air a permis d’assurer une disponibilité de 76 % des Rafale, mieux que les 73 % prévus par le contrat connu sous le nom de Ravel. A ce dernier, mis en place depuis 18 mois, vient de s’ajouter celui portant sur les avions de surveillance maritime ATL2.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://air-cosmos.com/article/mco-dassault-aviation-veut-encore-faire-mieux-23753


DEFENSE ET SECURITE


Cette actualité de la défense et de la sécurité nous propose des informations intéressantes sur la globalité du domaine et de ses disciplines. Tout d’abord, le doute du général chef d’état-major des armées sur la question stratégique de la remontée en puissance des forces, ensuite la gendarmerie recrute, dans la réserve citoyenne, un acteur connu, pour les actions de cybersécurité, et enfin, cette mission dévoilée par l’état-major concernant un vol d’observation planifié en Russie, par l’Unité française de vérification. Ces trois sujets démontrent combien les équilibres demeurent fragiles, au regard des enjeux de défense et de sécurité.


1 –PEUT-ON ENVISAGER D’ACCELERER LA REMONTEE EN PUISSANCE DES ARMEES ? LE GENERAL LECOINTRE EN DOUTE (OPEX 360, Laurent Lagneau)

Publiée en octobre 2017, la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale avait établi que le système international hérité de la Guerre froide était en train de s’effacer au profit d’un environnement multipolaire en « profonde mutation », caractérisé par l’instabilité et l’imprévisibilité, ainsi que par l’affirmation militaire de nombre croissant de puissances établies ou émergentes, en particulier dans les régions de l’Indopacifique, du Levant et du Moyen-Orient. Et le tout accompagné de politiques reposant sur le rapport de forces et le fait accompli, dans une logique de « compétition pour l’accès aux ressources et au contrôle des espaces stratégiques », tant matériels qu’immatériels.

L’émergence de nouveaux modes opératoires [comme le concept de « guerre hybride »], les ruptures technologiques et la diffusion de technologies dites nivelantes laissaient présager des conflits plus dures, face à des adversaires potentiellement mieux armés.

Aussi, cette Revue stratégique plaidait-elle en faveur d’un modèle d’armée complet et équilibré, devant disposant « de l’ensemble des aptitudes et des capacités nécessaires pour atteindre les effets militaires recherchés sur la totalité du spectre des menaces et des engagements possibles, y compris les plus critiques. » Ce que traduit l’actuelle Loi de programmation militaire [LPM 2019-25].

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
http://www.opex360.com/2020/10/16/peut-on-envisager-daccelerer-la-remontee-en-puissance-des-armees-le-general-lecointre-en-doute/

Le site OPEX 360 est répertorié dans la rubrique LETTRES ET REVUES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF.


2 – UN HACKER STAR RENFORCE LA RESERVE TOULOUSAINE DE LA GENDARMERIE ( L’ESSOR)

C’est une recrue de poids: les gendarmes d’Occitanie viennent de faire un joli coup en recrutant dans la réserve citoyenne Baptiste Robert, un des hackers les plus en vue en France.
Son arrivée dans la réserve aurait dû être finalisée un peu plus tôt. Mais, la faute au Covid, elle vient tout juste d’être bouclée. Baptiste Robert, plus connu par ses 225.000 followers sur twitter sous le pseudo Elliot Alderson, un clin d’œil à la série télévisée “Mr Robot”, est la nouvelle recrue de choc du lieutenant-colonel Laurent Leberon, en charge de la sécurité économique pour la région Occitanie.
Cette nouvelle intégration dans la réserve “va me permettre d’avoir un statut officiel pour pouvoir communiquer, sensibiliser sur la sécurité informatique”, se réjouit Baptiste Robert. L’Essor a rencontré mercredi cet ingénieur de 31 ans basé à Toulouse. Pull bleu clair sur les épaules – pas encore le bleu Gendarmerie, mais presque – , il était présent aux Assises de la sécurité de Monaco, un rendez-vous des professionnels du secteur. Un exemple des actions de prévention envisagées avec l’Arme avant la crise sanitaire, approuvée par les autorités? Laisser traîner à la sortie d’une station de métro des clés USB. Une manière de sensibiliser aux risques les passants qui auraient eu la mauvaise idée de les utiliser. Soit la porte ouverte à un éventuel maliciel déjà installé sur ces clés.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://lessor.org/a-la-une/un-hacker-star-renforce-la-reserve-toulousaine-de-la-gendarmerie/


3 L’UNITE FRANCAISE DE VERIFICATION PARTICIPE A UN SURVOL CIEL OUVERT EN RUSSIE ( Défense, EMA)

Du 21 au 25 septembre 2020 s’est déroulée une mission d’observation tripartite entre l’Allemagne, la Roumanie et la France sur le territoire de la Fédération de Russie dans le cadre du Traité international sur le régime Ciel Ouvert.

Ce Traité permet aux États-Parties d’effectuer des vols d’observation planifiés au-dessus du territoire des autres États-Parties. Il participe aux mesures de confiance et de sécurité dans le cadre des Traités de Maîtrise des armements sur le continent européen.

Ce vol d’observation fut le premier réalisé en Russie depuis le déclenchement de la pandémie de COVID-19 en février 2020.

Les trois nations observatrices, dont trois personnels de l’Unité française de vérification se sont retrouvées en Allemagne pour finaliser la préparation de mission dans des conditions inhabituelles, en isolement quasi-total à Bonn. L’entente et la coopération furent excellentes.

La mission a été réalisée à bord d’un Antonov-30 roumain certifié pour les vols d’observation. Près de 15 heures de vol d’observation ont pu être réalisées dans le secteur nord du Caucase à l’occasion de l’exercice majeur russe éponyme. La météo favorable a permis la prise de vue sur la totalité des points d’intérêts.


Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.defense.gouv.fr/ema/transformation/actualites/l-unite-francaise-de-verification-participe-a-un-survol-ciel-ouvert-en-russie

Le site DICOD est répertorié dans la rubrique INSTITUTIONS GOUVERNEMENTALES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF


TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES :


ESPRIT SURCOUF vous offre un tour d’horizon des titres de fond propres à susciter la réflexion de défense et de sécurité


Mali : la libération de prisonniers laisse un goût amer aux militaires français (Slate Afrique)
http://m.slateafrique.com/1043696/mali-la-liberation-de-prisonniers-laisse-un-gout-amer-aux-militaires-francais

Vaste échange de prisonniers de guerre (Yémen) (L’Orient le Jour, AFP)
https://www.lorientlejour.com/article/1236682/vaste-echange-de-prisonniers-de-guerre.html

Xi Jinping appelle la marine à se concentrer sur « la préparation à la guerre » (Sputnik, Anastasia Verbitskaïa)
https://fr.sputniknews.com/international/202010151044580264-xi-jinping-appelle-la-marine-a-se-concentrer-sur–la-preparation-a-la-guerre-/

Comment comprendre le terrorisme au XXIème siècle ? (Diploweb, Antonin Dacos)
https://www.diploweb.com/Comment-comprendre-le-terrorisme-au-XXIe-siecle-Un-entretien-avec-Cyrille-Bret.html

Élection américaine 2020 : une campagne sans programme ni idées (IRIS, Robert Chaouad)
https://www.iris-france.org/150670-election-americaine-2020-une-campagne-sans-programme-ni-idees/


PARUS AU JOURNAL OFFICIEL


Textes à ne pas négliger pour comprendre l’actualité de défense et de sécurité


Décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042430554

Arrêté du 9 octobre 2020 pris en application des articles 36 et 38 de la loi n° 2013-1168 du 18 décembre 2013 modifiée relative à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042427645

Arrêté du 13 octobre 2020 modifiant l’arrêté du 31 juillet 2019 portant application du décret n° 2016-151 du 11 février 2016 modifié et fixant les modalités de mise en œuvre du télétravail au sein du ministère de la justice
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042427751

Décret n° 2020-1252 du 14 octobre 2020 portant attribution d’une indemnité de responsabilité aux directeurs d’école pour la rentrée scolaire 2020
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042423911

Ordonnance n° 2020-1255 du 14 octobre 2020 relative à l’adaptation de l’allocation et de l’indemnité d’activité partielle
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042424121

Décret n° 2020-1250 du 13 octobre 2020 prorogeant l’expérimentation d’une « e-carte d’assurance maladie »
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042421119

Décret n° 2020-1247 du 12 octobre 2020 instituant un haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042418343

ESPRITSURCOUF ne reçoit aucune subvention, il n’est financé que par ses lecteurs. Si vous aimez notre site, adhérez ou faites un don à espritcors@ire l’association qui l’édite

ADHÉSION 2020 :

 Cotisation: 50€ net fiscal 17€,

 Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,

 Soutien: 150€ net fiscal 57€.

DON : Pour tout autre montant ou pour IFI

VERSEMENT : 

 par chèque , à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris)

 par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur "Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"

         

Chers lecteurs,

Vous avez apprécié cet article. Vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou du site ESPRITSURCOUF. Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur Facebook , Twitter et LinkedIn .

Sur les réseaux sociaux, donner votre avis, indiquer que vous aimez notre site, inciter vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF