IMPRESSIONS JORDANIENNES

Claude Rosius

Nous donnons la parole aux membres de notre association espritcors@ire et « Vigie » d’ESPRITSURCOUF.fr qui nous proposent leurs « étonnements » en visitant un pays.

N’hésitez pas à transmettre à notre comité de rédaction votre contribution : contact @espritsurcouf.fr

 

Ce n’est pas un voyage touristique de 10 jours en Jordanie en mars 2018 qui permet de se faire une idée très exacte de la situation de ce pays aussi bien intérieure qu’extérieure. Pourtant le sentiment retiré est très positif bien que l’on puisse craindre un avenir moins optimiste.

La Jordanie a compris tout le bénéfice qu’elle peut tirer du tourisme. Ses sites sont superbes. On ne peut que conseiller d’aller visiter Pétra, le Wadi Ram, Jerash ou encore les châteaux du nord du pays. La population est particulièrement accueillante. On se sent bien en Jordanie. Les Jordaniens sont très tolérants vis-à-vis des étrangers. A Amman ou à Aqaba, pour le petit déjeuner le bacon de bœuf et le bacon de porc font bon ménage. On trouvera facilement de l’alcool dans des boutiques qui ont pignon sur rue, sans parler de la possibilité de savourer son apéritif préféré dans les bons hôtels. J’ai même découvert que l’on fabriquait de la vodka en France….

La cohabitation entre chrétiens et musulmans (essentiellement sunnites) semble calme. J’ai été frappé par le nombre relativement important d’églises à Amman même si de nombreuses mosquées sont en construction. Les chrétiens, le plus souvent de rite grec catholique, représentent seulement 4% de la population avec des pointes jusqu’à25% à Madaba ville de 90 000 habitants située sur la route des Rois à proximité du Mont Nébo là où se trouverait le tombeau de Moïse.

L’aspect accueillant des Jordaniens est altéré par les conflits militaires qui de déroulent autour de ses frontières. Au moment de la guerre d’Irak, la Jordanie a accueilli de nombreux Irakiens. La plupart sont repartis et sont restés ceux qui étaient les plus riches. Ils ont acquis des biens immobiliers en grand nombre. Les prix actuels de l’immobilier sont en très nette augmentation ce qui empêche les Jordaniens de condition modeste de se loger dignement.

Aujourd’hui ce sont les Syriens qui ont trouvé refuge en Jordanie. Un peu plus de 1 million de réfugiés syriens dont un tiers dans des camps à proximité de la frontière pour un coût de 1,7 milliards US$ compensé par les Etats-Unis à hauteur de 1,3 Mds $. Ces réfugiés syriens représentent plus de 10% de la population totale jordanienne. Rapporté à la France, cela représenterait 7,7 millions de réfugiés ! …C’est considérable.  Les plus diplômés ont tendance à postuler pour des postes de moindre qualification au détriment des Jordaniens eux-mêmes pour lesquels le chômage est préoccupant.

La population de près de 8.5 millions d’habitants est composée de Jordaniens de « souche » environ 4 millions, de Bédouins de plus en plus sédentarisés 500 000 habitants, le solde étant représenté par les Palestiniens de nationalité jordanienne représentant la plus grande partie de la classe moyenne jordanienne.

Sur le plan économique, la Jordanie, grâce à son climat agréable et à ses sites superbes, s’appuie sur le tourisme dont les retombées économiques dépendent du climat politique de la région. Après la morosité des années 2014/2015, le tourisme a redémarré en 2016/2017. Dans les grandes villes, les marchés sont bien pourvus en fruits et légumes qui poussent dans des serres nombreuses dans les campagnes.

La seule ressource naturelle est le phosphate qui est exporté. La Jordanie est tributaire de ses voisins arabes pour le pétrole. Le nombre de véhicules plus ou moins récents est important. Pour l’essentiel il s’agit de voitures japonaises ou sud-coréennes. Pour sortir d’Amman aux heures de pointe, il faut compter une bonne heure.

Le PIB/Habitant est de 5 500$. Ce n’est pas un pays riche et ses lendemains ne seront peut-être pas des lendemains qui chantent.  A noter tout d’abord des inégalités sociales manifestes entre les plus pauvres et les plus riches.

Entourés par des pays directement ou indirectement en guerre les Jordaniens peuvent être tentés de bousculer le régime actuel, certes relativement stable mais qui ne bénéficie plus de l’aura qu’avait la Reine Noor, la quatrième épouse du roi Hussein, très proche du peuple. L’actuelle reine Reina, d’origine palestinienne, n’a pas la même cote. Si elle plaît à l’étranger, il n’est pas sûr qu’il en soit de même en Jordanie.

Le patrimoine archéologique jordanien n’a pas encore livré tous ses secrets. Beaucoup est encore à découvrir à Petra et ses environs. Ce sera peut-être l’occasion d’approfondir et de mieux connaître cette civilisation nabatéenne qui recouvrait une superficie allant du sud de la Syrie actuelle jusqu’au milieu de la péninsule arabique qui n’a existé que deux siècles entre le quatrième et le deuxième siècle avant JC, disparue subitement après l’invasion romaine. Mais les financements national ou international manquent pour une telle approche. En attendant une visite en Jordanie s’impose.

espritcors@ire ne reçoit aucune subvention, il n’est financé que par ses membres et les lecteurs d’ESPRITSURCOUF.

Si vous aimez notre site, si vous voulez l’aider à s’améliorer, adhérez ou faites un don à espritcors@ire, association reconnue d’intérêt général, qui l’édite.

Etre adhérent, vous permet d'être informé en premier et de recevoir la Lettre hebdomadaire d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2021 :

- Cotisation : 50€ net fiscal 17€,

- Bienfaiteur : 100€ net fiscal 34€,

- Soutien : 150€ net fiscal 57€.

 

DON : Pour tout autre montant ou pour IFI

 

VERSEMENT :

- par chèque, à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris)

- par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez su"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"

- par virement demander notre RIB à contact@espritsurcouf.fr

           

Chers lecteurs d’ESPRITSURCOUF,

Vous avez apprécié cet article Vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF (https://espritsurcouf.fr/).

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité".

Suivez-nous sur Facebook , Twitter , LinkedIn , Instagram , YouTube .

Sur les réseaux sociaux, donner votre avis, indiquer que vous aimez notre site, inciter vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF.

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn , Twitter … à contact@espritsurcouf.fr