La Russie,
« Ennemie utile … »

;
Pascal Le Pautremat (*)
Rédacteur en chef d’ESPRITSURCOUF
;

;
Lorsque les médias ne sont pas focalisés sur les sempiternelles mutations du SARS-CoV-2, en envisageant toujours le pire, l’attention se porte sur la Russie à laquelle on prête toujours et encore les pires intentions, au point même de faire des contre-sens historiques affligeants. Certains journalistes de la Maison de la Radio  (France Inter et France culture) n’ont pas hésité à scander que Poutine voulait reconstituer l’URSS….

C’est oublier que la construction de la Grande Russie s’est forgée siècle après siècle durant l’ère tsariste. Et Vladimir Poutine, quoiqu’ancien cadre du KGB puis du FSB qu’il dirigea pendant un an, s’inscrit plutôt dans les pas de l’impératrice Catherine II de Russie (1729-1796) que de Joseph Staline (1878-1953).

Certes, la logique systémique de la Russie n’est pas comparable aux principes des démocraties européennes. La dureté du régime était déjà la caractéristique première à l’époque tsariste. On ne peut pas s’en réjouir, évidemment. Mais il est contre-productif de fustiger et menacer le Kremlin pour aspirer à changer quoi que ce soit. C’est mal connaître l’esprit des Slaves.

En Présentant, de manière récurrente, la Russie comme une ennemie du « monde  libre », Washington s’octroie à nouveau une opportunité stratégique de revenir sur le théâtre européen, et de court-circuiter Bruxelles qui n’est même pas associée aux discussions avec Moscou sur le dossier ukrainien.

Alors, l’année 2022 sera-t-elle synonyme de « sursaut ou de chaos » ? Telle est l’interrogation, entre constats et prospectives, que lance Noël Dantec dans la rubrique Humeurs, tant on perçoit la nécessité de changer les variables d’ajustement en matière de gouvernance et de jeux internationaux.

Dialogue et confiance pourraient donc être, en ce début d’année, les maîtres-mots d’une nouvelle grille de lecture de la diplomatie au sens noble du terme. Mais il est vrai que ces notions sont loin d’être en vigueur aujourd’hui.

Michel Foucher, pour la rubrique Sécurité, appelle à revaloriser le principe de l’expertise de terrain et de l’engagement de moyens humains autant que financiers, pour permettre à la France de préserver des relations multinationales et multilatérales. C’est-à-dire de se tenir hors des sentiers battus et tenus par les Etats-Unis,  dont on connaît l’unilatéralisme persistant.

Les liens à l’Histoire restent au cœur des problématiques, comme le rappelle Thomas Flichy de La Neuville à propos de l’Afghanistan : « La guerre afghane au prisme de l’histoire » dans la rubrique Géopolitique.

Les liens à l’énergie sont tout aussi déterminants et lourds de conséquences, exemple avec  la  guerre du gaz, sur fond de tensions géopolitiques, entre Europe et Eurasie. Alain Juillet, dans la rubrique Economie, avec son article « Qu’il était vert mon nucléaire », met en exergue les dissensions énergétiques entre la France et l’Allemagne.

Enfin, André Dulou, avec sa « revue d’actualité », met l’accent sur l’Asie centrale et la crise au Kazakhstan ; à laquelle s’ajoutent d’autres dossiers sensibles (Turquie, Ukraine…) ou divers regards sur les questions d’actualité inhérentes à la Défense.

Bonne lecture et meilleurs vœux pour « un autre regard sur le monde »

***

Cet article vous a intéressé ? Vous avez une remarque à nous faire ? Vous souhaitez nous le faire savoir ? Cliquer ICI

(*) Pascal Le Pautremat est Docteur en Histoire Contemporaine, diplômé en Défense et Relations internationales. Conférencier et chargé de cours dans l’Enseignement Supérieur, il a enseigné à l’Ecole Spéciale militaire de Saint-Cyr, et au collège interarmées de Défense. Il intervient aussi dans les sociétés et les structures publiques en matière d’analyses géopolitiques et géo-économies. Auditeur de l’IHEDN (Institut des Hautes Études de Défense nationale), ancien membre du comité de rédaction de la revue Défense, il est le rédacteur en chef d’ESPRITSURCOUF.
Son dernier ouvrage « Géopolitique de l’eau : L’or Bleu” est présenté dans le numéro 152 d’ESPRITSURCOUF du 30 novembre 2020


Bonne lecture et rendez-vous le vendredi 28 janvier 2022
avec le n°182
D’ici là, pour une bonne santé, prenez soin de vous.
RESPECTEZ LES CONSIGNES :
Distanciation, port du masque  …

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à contact@espritsurcouf.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr