Une rentrée de tous les dangers

;
René Occhiminuti (*)
;
;)

;
Comme beaucoup, ESPRITSURCOUF a pris quelques temps de repos. Il attaque la rentrée en reprenant son rythme bimensuel. Mais que cette rentrée est difficile à vivre !

Au moment où nous allons publier ce numéro nous apprenons la disparition de la reine Elisabeth II. C’est une grande tristesse pour les Britanniques mais aussi pour tous ceux qui admiraient cette femme exceptionnelle qui représentait le ciment de son pays. Dans ce billet consacré aux dangers qui s’annoncent devant nous, ce décès est aussi une difficulté supplémentaire pour le Royaume uni, avec un nouveau roi et une nouvelle Première Ministre. Ce sera le sujet du prochain Sémaphore (réservé aux membres d’espritcors@ire) du vendredi 16 septembre 2022.

Lister les tracas du monde tourne à un inventaire à la Prévert…La guerre en Ukraine, à 3 heures d’avion de chez nous, débutée en 2014 continue et malheureusement continuera…Les conflits et les tensions en Asie du Sud-Est enflent à l’horizon, notamment autour de Taïwan…Les États-Unis, qui ne veulent plus être le gendarme du monde, revoient leur stratégie sans pour autant mettre en péril leur leadership…L’évolution climatique et le réchauffement de la terre entrainent des modifications profondes de vie sur la planète…L’immigration de populations chassées par la misère ou par les conflits va s’accentuer dans les pays riches et augmenter le poids du budget social sur les économies, car il faut du temps pour former, intégrer et créer des emplois pour ces nouveaux entrants…Les coûts de l’énergie, en raison de la guerre en Ukraine, atteignent des sommets et menacent nos industries, notre économie (et notre confort)… La sécheresse exceptionnelle appauvrit les récoltes, alors que la spéculation céréalière est aggravée par le conflit en Ukraine, le grenier à blé du monde, avec des risques de famine dans certains pays… Une inflation dont nous avions oublié l’existence depuis une quarantaine d’années entraine une baisse du niveau de vie, des revendications salariales, une hausse du taux des prêts, et donc la charge de la dette du pays… Sans oublier le risque de reprise du Covid…

La liste est longue !

.
En France s’ajoute une insuffisance énergétique en raison d’un grave problème de maintenance de nos centrales nucléaire et du manque d’eau de nos barrages… Sur le plan socio-éducatif, nous avons à résoudre un manque d’enseignants… Notre politique de réindustrialisation va être mise à mal par le manque d’investissements venant de l’État ou des industriels eux même , coincés entre le remboursement des PGE (Plan Garanti par l’État) pour faire face au Covid et l’augmentation des coûts de l’énergie… Un système de défense qu’il faut réorganiser et concevoir pour des conflits de haute intensité, et qui nécessite donc des efforts substantiels de la part de la nation… Dans le domaine de la santé, le malaise des hôpitaux, le manque de personnel, de médecins notamment, est aussi un problème à gérer et à anticiper…Il en va de même pour l’insécurité croissante et de la surpopulation des prisons.

C’est dire que cette rentrée est difficile parce que , depuis des années, sans réelles stratégies, les États, et la France en particulier, n’ont pas eu de vrais visions (comme de Gaulle, Roosevelt ou Schroeder en ont eu). Ils n’ont pas intégré le temps long qui est indispensable pour être en état de faire face à une situation imprévisible et difficile comme celle que nous vivons cet automne.

Dans cette tragique déclinaison de maux,  une petite lueur d’espoir demeure : l’Europe semble se réveiller. Et l’on voit les États prendre conscience de l’intérêt de l’Europe pour coordonner des actions : la pandémie, l’énergie, les politiques monétaires, la défense. Ils tiennent à s’exprimer d’une seule et même voix sur le plan international. Espérons qu’ils continuent, avec une vision, des stratégies claires et porteuses d’avenir.

(*) René OCCHIMINUTI(*) a d’abord mené une carrière dans les ressources humaines puis une carrière commerciale dans des entreprises françaises et internationales. Il a participé au développement d’un cabinet conseil en recrutement de dirigeants, avant de créer OMR Conseil, spécialisé dans l’optimisation des ressources managériales.
Auditeur de la 42 -ème session de l’IHEDN, il a été Président de l’Union des Associations IHEDN, Directeur de la Revue DEFENSE de 2003 à 2009. Il est membre fondateur et Secrétaire Général d’espritcors@ire (Observatoire de la défense et de la sécurité) et Directeur de la publication ESPRITSURCOUF.


Cet article vous a intéressé ? Vous avez une remarque à nous faire ?
  Cliquer ICI

Rendez-vous le 23 septembre pour le N°197

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à Espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'Espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à secretariat@espritscorsaire.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr