;
A la une
;

CRAINTES POUR

LA LOI DE
PROGRAMMATION MILITAIRE
.
.
;

;

;

Comment ne pas réagir à la discussion d’actualisation de la Loi de programmation militaire, qui n’a pas eu lieu, faute de suivi de la procédure de la Loi elle-même ? Lorsque les circonstances évoluent, la Loi de programmation militaire doit suivre le mouvement. Les sénateurs ont mis en garde contre une telle manœuvre, laquelle semble cumuler de nombreux points négatifs.

LOI DE PROGRAMMATION MILITAIRE : QUELLES RETOMBÉES TERRITORIALES ?
(Localtis, Michel Tendil)

;
L’industrie de défense devrait passer la crise sans encombre. 110 milliards d’euros auront été investis dans les territoires entre 2019 et 2023, a indiqué le Premier ministre au Parlement, lors d’une discussion sur la loi de programmation militaire 2019-2025. Pas de quoi contenter le Sénat qui, à l’inverse de l’Assemblée la veille, a refusé d’apporter sa confiance au gouvernement, protestant contre l’absence d’actualisation de cette loi pluriannuelle telle que prévue à l’article 7.

Organiser une discussion entre deux tours d’élections au lieu de la véritable actualisation législative telle que prévue à l’article 7 de la loi de programmation militaire (LPM) ? Il n’en fallait pas plus pour offusquer le Sénat qui a refusé de renouveler sa confiance sur cette loi pluriannuelle, mercredi 24 juin, contrairement à l’Assemblée la veille. “J’ai décidé, et je l’assume, de ne pas soumettre à ce moment précis au Parlement de texte d’actualisation de la LPM”, a dû se justifier Premier ministre, Jean Castex, devant les sénateurs. “Cette actualisation devra bien sûr intervenir dès que l’horizon économique et financier sera clarifié”, a-t-il assuré.

La LPM portant sur la période 2019-2025 doit en effet faire l’objet d’une évaluation avec le Parlement avant d’infléchir le cas échéant ses orientations. Prévoyant un budget global de 295 milliards d’euros sur sept ans, elle a marqué un virage après des années de baisses et de coupes dans les effectifs, notamment sur fond de RGPP. Mais pour Christian Cambon, président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, “les circonstances ont changé” depuis le vote de la loi en 2018, ce qui implique une réévaluation. “Montée des menaces, crise sanitaire, pression sur nos finances publiques ont changé la donne et c’est pourquoi nous avons besoin d’actualiser cette loi de programmation”, a-t-il réagi. “En refusant de débattre de son actualisation, vous faites planer le doute sur la trajectoire de la LPM. Nous connaissons bien la difficulté de nos finances publiques, mais il y va de la sécurité des Français”, a-t-il fustigé.

Retrouvez l’intégralité de cet article, avec ce lien :
https://www.banquedesterritoires.fr/loi-de-programmation-militaire-quelles-retombees-territoriales?pk_campaign=Flux%20RSS&pk_kwd=2021-06-24&pk_source=Actualit%C3%A9s%20Localtis&pk_medium=RSS

EXPOSÉ SUR LE SITE DU SÉNAT :

n
L’article 7 de la loi n° 2018-607 du 13 juillet 2018 relative à la programmation militaire pour les années 2019 à 2025 et portant diverses dispositions intéressant la défense (LPM 2019-2025) prévoit expressément qu’elle ferait « l’objet d’actualisations, dont l’une sera mise en œuvre avant la fin de l’année 2021 ». Cette disposition, issue du texte initial du projet de loi, correspond donc à un engagement du Gouvernement. C’est donc en toute légitimité que la commission des affaires étrangères et de la défense a appelé le Gouvernement à déposer devant le Parlement un projet de loi d’actualisation de la LPM. Cette obligation d’ordre législatif se double de circonstances exceptionnelles, telles que l’impact de la crise de la Covid-19 sur la situation macroéconomique et l’actualisation de la revue stratégique 2021 faisant état du renforcement de certaines menaces sur les intérêts de la France. Les évolutions du contexte national et géopolitique justifient de manière encore plus prégnante la nécessité de « vérifier la bonne adéquation entre les objectifs fixés […], les réalisations et les moyens consacrés ».

Retrouvez l’intégralité de cet article, avec ce lien :
http://www.senat.fr/rap/r20-697/r20-697.html

(cliquez sur le lien « synthèse du rapport)

RÉVISION DE LA LPM : LE SÉNAT REFUSE D’ACCORDER SA CONFIANCE 
(FOB, Nathan Gain)

;
Par 46 voix pour et 236 voix contre, le Sénat a rejeté hier la déclaration du Premier ministre Jean Castex relative à l’actualisation de la loi de programmation militaire. Le vote est sans conséquence mais jette un froid entre les sénateurs et le Gouvernement, qui conduit l’adaptation sans passer par la case législative.

Retrouvez l’intégralité de cet article, avec ce lien :
https://www.forcesoperations.com/revision-de-la-lpm-le-senat-refuse-daccorder-sa-confiance/


SOMMAIRE
;
;


GEOPOLITIQUE
:

  • L’Indo-Pacifique à l’épreuve des ambitions chinoises
  • Du G7 à Vladimir Poutine : les étapes du premier déplacement international de Joe Biden
  • L’Irlande du Nord complique le tête-à-tête entre Joe Biden et Boris Johnson


ECONOMIE :

  • Comment la Chine veut gagner la course à la suprématie technologique

  • La résilience : un concept évolutif au service d’une sûreté efficace

  • Certains sous-marins américains se déteriorent plus tôt que prévu : les autorités inquiètes
    ;

DEFENSE ET SECURITE :

  • L’armée de l’air conservera une cinquantaine d’Alpha-Jets

  • Fin de l’opération Barkhane : une étonnante convergence avec l’agenda présidentiel français ?

  • L’hôtel LUX et ses environs placés sous contrôle militaire pendant 5 jours


TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES


TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

 


GÉOPOLITIQUE

.N
;
Les actualités de géopolitique nous engagent à prendre conscience de la formation d’une série de défis nouveaux, liés directement à la position géographique des Etats, mais également, dans le contexte des relations internationales, en relation directe avec la venue au pouvoir d’une nouvelle équipe de dirigeants. Ainsi se dessine une première urgence dans les changements de scénarii entre les USA et l’Europe, sans omettre les conditions maritimes et les intérêts changeants des accords avec Israël, et alors que des vulnérabilités apparaissent dans certains conflits non réglés.

1 – LES RELATIONS EURO-AMÉRICAINES APRÈS LE VOYAGE DE BIDEN
(Télos, Riccardo Périssich)


Le G7 et la tournée européenne de Biden ont consacré un rapprochement des Européens et des Américains en ce qui concerne les relations avec la Chine et avec la Russie. Après l’intempérance et les initiatives imprévisibles de son prédécesseur, qui avaient gravement dégradé l’image des États-Unis en Europe et alimenté des versions extrêmes de la recherche d’autonomie stratégique européenne, il suffisait au président américain, en un sens, de « ne pas être Trump ». Pour autant des différences subsistent, qui demandent à être scrutées de près si l’on veut apprécier les perspectives.

Après l’abandon de la vision optimiste de l’évolution « occidentale » de la Chine et de la Russie que nous avions partagée à une époque pas si lointaine, la vitesse de maturation des analyses respectives n’a pas été la même ; ceci est vrai en particulier pour la Chine, mais aussi dans une certaine mesure pour la Russie.

Il est normal qu’une superpuissance mondiale comme les États-Unis réagisse plus rapidement aux changements de scénario. Il existe également d’autres raisons liées à des facteurs structurels. L’Europe est plus dépendante du commerce international que les États-Unis, et il est donc compréhensible que les considérations économiques aient une plus grande influence sur l’évaluation de ses intérêts stratégiques. Enfin, les Etats-Unis sont une fédération, alors que l’Europe ne l’est pas ; ses décisions sont donc conditionnées par le consensus des pays membres, qui restent jaloux de leurs propres prérogatives, notamment en matière de politique internationale.
;
Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.telos-eu.com/fr/politique-francaise-et-internationale/les-relations-euro-americaines-apres-le-voyage-de-.html

Autre article de l’Institut Montaigne :
LE RETOUR DU PARTENARIAT TRANSATLANTIQUE : POURQUOI FAIRE ? ( Maya Kandel)
https://www.institutmontaigne.org/blog/le-retour-du-partenariat-transatlantique-pour-quoi-faire

2 – LE RAPPROCHEMENT ARABIE SAOUDITE – ISRAËL EST-IL MORT-NÉ ? 
(The Conversation, Grégory Rayko) …(Extrait)…

;
Les conséquences du fiasco saoudien au Yémen
Au Yémen, l’Arabie saoudite a subi une défaite militaire et politique cuisante. En dépit de son implication militaire massive, elle n’est pas parvenue à neutraliser les rebelles houthis, qui représentent désormais une menace permanente pour sa sécurité nationale. Fermement soutenus par l’Iran, les houthis ont développé un potentiel croissant de déstabilisation, manifesté par des attaques régulières contre des sites stratégiques sur le territoire saoudien.

Des frappes aériennes contre un port et des installations pétrolières saoudiennes, à celles ciblant des positions militaires, l’intensification des opérations a mis en lumière la vulnérabilité de Riyad.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://theconversation.com/le-rapprochement-arabie-saoudite-israel-est-il-mort-ne-162656

3 – ENJEUX ET DÉFIS MARITIMES : QUELLE RÉPONSE EUROPÉENNE ?
(Diploweb, Bruno Dupre et Jean-Marie Lhuissier)


,
Le consensus croissant relatif à la capacité de l’Union à agir de manière souveraine, son expertise en matière de coopération et de renforcement des capacités régionales ainsi que son expérience en matière de conduite des opérations justifient la mise sur pied d’une initiative majeure en matière de gouvernance maritime. Adossée au débat relatif à la puissance et à la préparation de l’avenir, cette initiative aurait pour objectif d’adapter la réponse européenne aux enjeux et aux défis maritimes.

La péninsule européenne est un ‘’continent côtier’’. Les deux tiers des frontières de l’Union européenne sont constitués de côtes représentant 68.000 km ; soit trois fois plus que les Etats–Unis et deux fois plus que la Russie ou la Chine. Les espaces maritimes relevant de la juridiction des États membres de l’Union sont plus étendus que leurs territoires émergés.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :

https://www.diploweb.com/Enjeux-et-defis-maritimes-quelle-reponse-europeenne.html

Le site Diploweb est répertorié dans la rubrique LETTRES ET REVUES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

 


ÉCONOMIE

.
Les situations économiques et industrielles sont actuellement dominées par les efforts accomplis pour atteindre ou conserver une manière de leadership dans les domaines stratégiques, comme ceux de la technologie, et de la sureté, alors que des failles apparaissent dans les différentes recherches ou/et dans les existants. C’est le cas de la chine en matière du « capitalisme de surveillance », et c’est également le cas des quêtes de l’interdépendance économique de défense. L’exemple donné dans ce chapitre illustre parfaitement la faiblesse de certains composants, ce qui n’est pas sans inquiéter les américains, en ce qui concerne leurs sous-marins d’attaque.

1 – COMMENT LA CHINE VEUT GAGNER LA COURSE À LA SUPRÉMATIE TECHNOLOGIQUE
(Polytechnique Insights, Nigel Insker) …(Extrait) …

.
Le développement technologique de la Chine fut en partie un processus aléatoire que les autorités ont essayé, sinon de contrôler, du moins de gérer. En ce qui concerne les technologies de l’information et de la communication, les dirigeants chinois se sont montrés très efficaces avec une vue d’ensemble top-down qui a consisté à créer un environnement de marché libre permettant l’expérimentation. 

Il a ensuite suffi au Parti de regarder le match et d’observer les entreprises les plus performantes se hisser au sommet avant d’en prendre progressivement le contrôle. Le comportement des géants chinois de la technologie s’apparente à ce que la sociologue américaine Shoshana Zuboff appelle le « capitalisme de surveillance » : anticoncurrence, abus des données des consommateurs. Le Parti s’efforce désormais de réglementer ces entreprises en les obligeant à faire de la place aux nouveaux entrants et à cesser d’exploiter le surplus numérique de leurs clients.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.polytechnique-insights.com/tribunes/digital/comment-la-chine-veut-gagner-la-course-a-la-suprematie-technologique/

2 – LA RÉSILIENCE : UN CONCEPT EVOLUTIF AU SERVICE D’UNE SURETÉ EFFICACE
(Le portail de l’IE, Eva Burgat)

.
Aujourd’hui, le concept de résilience s’impose de plus en plus dans l’approche d’une sûreté effective. Que ce soit pour les entreprises ou pour les services publics, les risques apparaissent comme polymorphes et évolutifs, rendant finalement l’appréhension de la menace de plus en plus complexe. Sur cette base, les acteurs de la sûreté s’efforcent de concevoir, modifier et maintenir des systèmes fiables afin de combler le fossé persistant entre une menace dynamique, motivée et réactive et une défense lourde et souvent trop lente.
Si le terme de résilience est majoritairement présent dans les secteurs tels que le nucléaire ou l’aviation civile, sa pertinence lui permet néanmoins d’être globalisé à une pluralité de domaines. Alors que le concept est souvent défini communément comme « la capacité pour un organisme, ou une organisation quelconque, à retrouver ses propriétés initiales après une altération », il paraît pertinent de pousser la réflexion au-delà de ce constat.  Il faut noter dans un premier temps, que la résilience et la sûreté ne sont pas deux termes à comparer. Elles agissent ensemble et sont imbriquées, interdépendantes et complémentaires. Néanmoins, la sûreté est une fonction, c’est-à-dire une profession ayant pour vocation à établir des mesures concrètes. La résilience, elle, est un concept, une approche permettant de comprendre comment réagir et s’adapter face à une crise. La résilience pourrait, d’une certaine manière, être considérée comme le moyen d’atteindre l’objectif qu’est la sûreté, et ce, au travers de trois piliers : la prédiction, la prévention et la réaction. 

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien:
https://portail-ie.fr/analysis/2954/la-resilience-un-concept-evolutif-au-service-dune-surete-efficace

3 – CERTAINS SOUS-MARINS AMERICAINS SE DÉTERIORENT PLUS TÔT QUE PRÉVU : LES AUTORITÉS INQUIÈTES
(Business Insider)

:
Les dirigeants de la marine américaine ont reconnu mardi 22 juin un problème avec les sous-marins d’attaque rapide de la classe Virginia, en affirmant aux législateurs que certaines pièces tombent en panne beaucoup plus tôt que prévu. “La marine est consciente qu’il y a des problèmes avec certaines chaînes d’approvisionnement de la classe Virginia”, a déclaré Thomas Harker, secrétaire d’État à la marine par intérim, devant la commission des forces armées du Sénat américain.

“Il y a des pièces sur la classe Virginia dont nous pensions qu’elles auraient la durée de vie des sous-marins, et elles tombent en panne plus rapidement que nous l’avions envisagé à l’origine”, a déclaré Thomas Harker, ajoutant que les équipages des sous-marins et les mécaniciens doivent trouver des pièces de rechange

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.businessinsider.fr/certains-sous-marins-americains-se-deteriorent-plus-tot-que-prevu-les-autorites-inquietes-187937

 


DÉFENSE ET SÉCURITÉ

.
Si l’opération Barkhane, après avoir été annoncée « réformée en profondeur » voit sa fin proche, les commentaires vont bon train pour justifier, abonder, critiquer une décision qualifiée souvent de très présidentielle ; les armées sont cependant à la tâche, avec des perspectives et des missions souvent inattendues, comme la décision de conserver nos « Alpha-jets » encore opérationnels, ou comme cette concentration de moyens militaires pour garantir la sécurité d’un symposium naval.

1 – L’ARMÉE DE L’AIR CONSERVERA UNE CINQUANTAINE D’ALPHA-JET
(Air&Cosmos, Jean-Marc TANGUY)
;

C’est une surprise : malgré les apports du Pilatus PC-21, le nombre d’Alpha Jet dans l’Armée de l’Air et de l’Espace va rester encore important.
53 Alpha Jet vont faire du rab

C’est une surprise : malgré les apports du  Pilatus PC-21, dont 9 nouveaux exemplaires ont été acquis il y a quelques jours, le nombre d’Alpha Jet dans l’Armée de l’Air et de l’Espace va rester encore important. Dans les plans actuels, l’état-major de l’Armée de l’Air a décidé de conserver encore 53 appareils après avoir terminé, en 2023, le plan Mentor 1 qui doit remplacer les derniers Alpha Jet utilisés à Cazaux pour la transition opérationnelle par un surcroît de  Pilatus PC-21.

Retrouvez d’autres articles avec ces liens :
https://www.air-cosmos.com/article/larme-de-lair-conservera-une-cinquantaine-dalpha-jet-aprs-2023-25051

2 – FIN DE L’OPÉRATION BARKHANE : UNE ÉTONNANTE CONVERGENCE AVEC L’AGENDA PRÉSIDENTIEL FRANÇAIS ?
(IRIS, le point de vue de Caroline Roussy)

;
Jeudi 10 juin, le président de la République a annoncé la fin de l’opération Barkhane, sept ans après sa mise en place. Le lendemain, la ministre des Armées, Florence Parly, a toutefois précisé qu’il s’agissait d’un changement de dispositif et non d’objectif, dispositif qui sera révélé courant juin, lors du sommet de la coalition pour le Sahel à Bruxelles. Comment interpréter ce revirement militaire français au Sahel ? Le point avec Caroline Roussy, chercheuse à l’IRIS, responsable du programme Afrique/s.

Quels ont été les éléments déclencheurs d’une telle décision par le président Macron ?

Les éléments déclencheurs sont plurifactoriels. Il n’aura échappé à personne que la France entre dans une séquence préélectorale présidentielle au cours de laquelle les questions sécuritaires risquent d’être un enjeu majeur. Au sein de l’opinion publique et ce depuis quelques temps, un certain nombre de d’acteurs souhaitent questionner la présence et la politique française au Sahel, ressort du seul président de la République, de sorte à l’inscrire à l’agenda de la campagne présidentielle.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.iris-france.org/158618-fin-de-loperation-barkhane-une-etonnante-convergence-avec-lagenda-presidentiel-francais/

Le site IRIS est répertorié dans la rubrique THINK TANKS de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF


Autre article :
Opération Barkhane : coup de sifflet final ? Trois questions à Michel Goya (Institut Montaigne)
https://www.institutmontaigne.org/blog/operation-barkhane-coup-de-sifflet-final

3 –L’HÔTEL LUX ET SES ENVIRONS PLACES SOUS CONTRÔLE MILITAIRE PENDANT 5 JOURS
(Clicanoo, Julien Delarue)

;
CONFÉRENCE. Dans le cadre de la 7e édition du Symposium naval de l’océan Indien (Indian Ocean Naval Symposium – IONS), toute la zone de l’hôtel Lux à la Saline-les-Bains a été placée en zone militaire. Une décision prise par l’Etat. Un événement sensible puisqu’il rassemble 200 participants dont les chefs des marines, les attachés de défense et les officiers spécialisés sur les enjeux maritimes de 32 pays. La France récupère la présidence de l’IONS pendant deux ans, succédant à l’Iran.

Pendant 5 jours, un événement particulièrement sensible se déroule dans l’Ouest de La Réunion, plus précisément au sein de l’hôtel Lux qui se situe le long de la plage de la Saline. Entre le 27 juin et le 1er juillet, toute la zone sera interdite au public et il faudra montrer patte blanche pour pouvoir y accéder. L’hôtel a même été privatisé à cette occasion, plus de 200 participants sont attendus.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :

https://www.clicanoo.re/Faits-Divers/Article/2021/06/25/Lhotel-Lux-et-ses-environs-places-sous-controle-militaire-pendant-5


TOUR D’HORIZON DE MÉDIAS SPÉCIALISÉS

;
ESPRIT SURCOUF vous offre un tour d’horizon des titres de fond propres à susciter la réflexion de défense et de sécurité

,

Elena Poincet, de la DGSE à Tehtris ( Les Echos, Laurance N’Kaoua) (article abonné)
https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/elena-poincet-de-la-dgse-a-tehtris-1326595

Nucléaire : la guerre secrète pour l’indépendance française (Marianne, Natacha Polony)
https://www.marianne.net/politique/nucleaire-la-guerre-secrete-pour-lindependance-francaise?fbclid=IwAR26egM0bhfR7h1mAuOZB1X4-3s_8AVOljFENZaV6rC4JikLbVAFNMs7Q90

Les conséquences complexes de l’élection d’Ebrahim Raïssi (Le nouvel économiste)
https://www.lenouveleconomiste.fr/les-consequences-complexes-de-l-election-d-ebrahim-raissi-87546/

L’ECPAD va ouvrir une résidence d’auteur de BD (Lignes de défense, Philippe Chapleau)
http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/06/24/l-ecpad-va-ouvrir-une-residence-d-auteur-de-bd-22256.html

L’OTAN renforce la coopération entre la communauté du renseignement et de la sécurité et les centres d’excellence (NATO actualités)
https://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_185534.htm?selectedLocale=fr

La France et les Etats-Unis annoncent la création de postes d’officiers insérés dans leurs commandements de l’Espace respectifs (Défense, DICOD)
https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/la-france-et-les-etats-unis-annoncent-la-creation-de-postes-d-officiers-inseres-dans-leurs-commandements-de-l-espace-respectifs


PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

;
Textes à ne pas négliger pour comprendre l’actualité de défense et de sécurité
;
Décision du 6 mai 2021 prise en application de l’article 24 de la loi organique n° 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043677564

Arrêté du 16 juin 2021 autorisant certains agents du ministère des armées à porter pour l’exercice de leurs fonctions des armes et munitions
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043677574

Décret n° 2021-778 du 17 juin 2021 relatif à la composition de la Conférence nationale de santé
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043677650

Arrêté du 18 juin 2021 modifiant l’arrêté du 9 mai 2017 relatif à la fonction de référent déontologue au sein des ministères chargés des affaires sociales et portant création, attributions et fonctionnement du comité de déontologie des ministères sociaux
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043679157

Décret n° 2021-795 du 23 juin 2021 relatif à la gestion quantitative de la ressource en eau et à la gestion des situations de crise liées à la sécheresse
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043694462

Ordonnance n° 2021-797 du 23 juin 2021 relative au recouvrement, à l’affectation et au contrôle des contributions des employeurs au titre du financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043694630

Décret n° 2021-804 du 24 juin 2021 relatif aux modalités de déclaration et de suivi des protocoles locaux de coopération des établissements de santé, des groupements hospitaliers de territoire et du service de santé des armées
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043699594

 

espritcors@ire ne reçoit aucune subvention, il n’est financé que par ses membres et les lecteurs d’ESPRITSURCOUF.

Si vous aimez notre site, si vous voulez l’aider à s’améliorer, adhérez ou faites un don à espritcors@ire, association reconnue d’intérêt général, qui l’édite.

Etre adhérent, vous permet d'être informé en premier et de recevoir la Lettre hebdomadaire d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2021 :

- Cotisation : 50€ net fiscal 17€,

- Bienfaiteur : 100€ net fiscal 34€,

- Soutien : 150€ net fiscal 57€.

 

DON : Pour tout autre montant ou pour IFI

 

VERSEMENT :

- par chèque, à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris)

- par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez su"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"

- par virement demander notre RIB à contact@espritsurcouf.fr

           

Chers lecteurs d’ESPRITSURCOUF,

Vous avez apprécié cet article Vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF (https://espritsurcouf.fr/).

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité".

Suivez-nous sur Facebook , Twitter , LinkedIn , Instagram , YouTube .

Sur les réseaux sociaux, donner votre avis, indiquer que vous aimez notre site, inciter vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF.

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn , Twitter … à contact@espritsurcouf.fr