INSURRECTION, INSÉCURITÉ
DANS LE MONDE

par René Occhiminuti,
Directeur de la publication

A la lumière des récents événements en France qui favorise un climat d’insécurité dans notre pays : un nouvel attentat à Strasbourg et le climat pré insurrectionnel des samedis noirs de Paris ou des grandes villes de province.

Nous avons réalisé ce numéro spécial :

« INSURRECTION, INSECURITE »

Nous sommes partis des travaux réalisés par le Lieutenant-Colonel David Galula, en 1964, il y a plus de 50 ans, mais toujours d’actualité nous semblent-ils. Ils font l’objet de nos 2 FOCUS de la semaine. De plus dans HUMEURS Richard Labévière analyse les racines des difficultés actuelles.

Nous avons voulus faire la liste des insurrections actuelles dans le monde et des zones d’insécurité qui en découlent. Malheureusement c’est effrayant, et cela donne l’impression que le monde entier est en guerre…. Nous ne voulons pas faire d’amalgame ni être alarmiste ni « décliniste » mais seulement rappeler des faits.

Cette liste, non exhaustive, montre l’acuité du problème, de ces « guerres » sur tous les continents.

Commençons par notre Europe et le face à face avec la Russie, au sud et son besoin d’accéder à la Méditerrané orientale (Ukraine, Crimée, Donbass, Mer d’Azov…). Mais aussi au nord avec le réarmement de la zone Arctique avec l’intérêt que les russes, les américains, les canadiens, les danois avec le Groenland, les norvégiens… portent non seulement aux gisements de matières premières mais aussi à la circulation à travers le détroit de Behring ou la mer de Barents.

Notre continent voisin l’Afrique est en ébullition , avec les attaques djihadistes au Mali, au Burkina Fasso ou au Niger mais aussi en Somalie. Des conflits armés au Soudan Sud, en Erythrée (dans l’Ogaden). Des zones de tensions très fortes qui peuvent dégénérées en République démocratique du Congo, au Burundi, au Comores ou à Madagascar. L’Afrique possède deux zones de piraterie actives, une seulement côtière de la Corne de l’Afrique que les occidentaux contrôlent plus ou moins et celle beaucoup plus en profondeur dans le Golfe de Guinée où les syndicats du crime prennent le pouvoir dans les différents pays africains de la zone en particulier le Nigéria où sévit Boko Haram ; Les désaccords entre les grandes nations laissent pourrir la situation qui deviendra explosive.

Sur la rive sud de la Méditerranée du Maroc à l’Egypte, en passant par l’Algérie, la Tunisie, la Lybie,  dans la plupart de ces pays, des groupes armés, rebelles aux pouvoirs en place créés des risques permanents d’insurrection et une grande insécurité pour les populations.

En mer méditerranée orientale, au Proche et Moyen Orient les dirigeants du monde n’arrivent pas à résoudre les problèmes posés par les israéliens, les palestiniens ou les djihadistes, en Syrie, en Irak, au Liban,  les kurdes avec la Turquie, les talibans en Afghanistan, ou les houtis, les saoudiens ou les iraniens au Yémen, même si on peut espérer une diminution des tensions dans ce pays avec les négociations en cours ?

En Asie, l’Inde est le lieu d’affrontement permanent au Cachemire depuis 1988 et une paix armée avec le Pakistan, La Chine a toujours des conflits latents avec ses voisins au sujet des îles de la mer de chine,, mais aussi en interne les révoltes des ouïgours ou des tibétains. En Birmanie la lutte entre l’armée birmane et l’armée de libération nationale Ta’ang qui se bat dans l’état Shan. En Thaïlande une insurrection musulmane depuis 2004 dans le sud du pays. En Papouasie Nouvelle Guinée depuis 1963 une rébellion armée depuis le rattachement controversé de cette région riche en ressources naturelles à l’Indonésie.

Et l’Amérique latine pose des problèmes, Cuba s’est pacifié mais reste une zone à risques, tout comme Haïti ou la Guyane. Au Venezuela la décomposition du régime en place pose de nombreuses interrogations. La Colombie semble avoir réglé le problème des FARC depuis leur remise des armes en juin 2018. Au Nicaragua ,depuis quelques mois, des émeutes ont fait 280 morts et plus de 2000 blessés.

Nous avons sans doute oublié, ou pas assez insisté sur certains foyers insurrectionnels ou sur des zones d’insécurité, cette insécurité réelle ou perçue par leurs habitants… le lecteur complétera de lui-même.

Vous pouvez agrandir la carte en cliquant sur cette dernière

 

Bonne lecture

Pour plus d’information sur ce sujet consulter dans la rubrique  «LIVRES» l’ATLAS des 160 lieux stratégiques en 2018

Sur l’insécurité le Billet n°84 de Xavier Raufer


Vous jugez intéressant et utile ESPRITSURCOUF
Pour rester indépendant et objectif, sans subvention,
votre contribution est indispensable :
Cotisations "espritcors@ire" : 50€,soit 17€ net fiscal
Jeune ,étudiant: 20€ soit 6,80€ net fiscal
Ou don défiscalisé
en cliquant ICI

 

 

 

Pour aider de jeunes corsaires et développer ESPRITSURCOUF.fr
Votre contribution est indispensable en 2019
DONS pour réduire votre IFI
ADHÉSION à "espritcors@ire" : Membre : 50€ soit 17€ net fiscal

Contribution par chèque à l'ordre d'espritcors@ire, par Paypal ou carte bancaire
Cliquez sur DON ou ADHESION

Chers lecteurs,
Vous avez apprécié cet article, vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou du site ESPRITSURCOUF.fr
Nous vous remercions pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de la Défense et de la Sécurité" N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Twitter