A LA UNE :

LE NUCLEAIRE IRANIEN, UNE ARME DE NEGOCIATION MASSIVE

(Orient XXI, Bernard Hourcade)
;
,

;
Alors que reprennent les négociations sur le nucléaire iranien, le nouveau président de la République islamique a fixé une ligne fondée sur la recherche d’un accord qui, tout en préservant la souveraineté du pays, lui permettrait de faire face aux défis régionaux et intérieurs.

L’Iran et les UE3+3 (France, Royaume-Uni, Allemagne, Russie, Chine et États-Unis) doivent reprendre à Vienne le 29 novembre 2021 les discussions pour trouver un nouvel accord sur le programme nucléaire iranien. Mais à l’évidence, on ne peut plus revenir à l’accord du 14 juillet 2015 (Joint Comprehensive Plan of Action, JCPOA) que Donald Trump avait déchiré le 8 mai 2018. En effet, la situation a changé dans un Iran écrasé par les sanctions économiques et après l’arrivée au pouvoir de Ebrahim Raïssi, un président à la fois conservateur, « révolutionnaire » mais aussi pragmatique. Dans la région, les rapports de force ne sont plus ceux de la guerre Irak-Iran (1980-1988) qui avaient justifié la relance du programme nucléaire et plus tard l’enrichissement de l’uranium à un très haut niveau. Dans ce contexte, et face à la nouvelle présence chinoise, à quoi peut donc servir un programme nucléaire iranien ? Un symbole nationaliste de puissance ? Un héritage encombrant ? Un moyen de pression en cas de besoin ? Un outil au service d’une ambition idéologique ?
;?

ENTRE RÉSISTANCE ET PRAGMATISME

;
La signature de l’accord de 2015 (JCPOA Joint Comprehensive Plan of Action) après des mois de négociations avait laissé espérer une normalisation des relations entre l’Iran et les États-Unis, ouvrant la porte à une baisse d’intensité des conflits régionaux et à une expansion économique profitant à la nouvelle classe moyenne iranienne. En dénonçant l’accord pour imposer à l’Iran un véritable blocus économique, Donald Trump a disqualifié les « réformateurs », technocrates et pragmatiques du gouvernement de Hassan Rouhani qui avaient eu le tort de faire confiance aux Américains et étouffé les espoirs d’un changement politique à Téhéran.

Pour lire la totalité de l’article :
https://orientxxi.info/magazine/le-nucleaire-iranien-une-arme-de-negociation-massive,5206

Pour aller plus loin :

Nucléaire iranien: Téhéran adopte une position de fermeture, les négociations s’annoncent difficiles (RFI)
https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20211126-nucl%C3%A9aire-iranien-t%C3%A9h%C3%A9ran-adopte-une-position-de-fermeture-les-n%C3%A9gociations-s-annoncent-difficiles

Nucléaire iranien : Téhéran retourne à la négociation (la Croix, François d’Alençon)
https://www.la-croix.com/Monde/Nucleaire-iranien-Teheran-retourne-negociation-2021-11-22-1201186343



REVUE DE PRESSE ESPRITSURCOUF n°178

d’André Dulou

SOMMAIRE

GEOPOLITIQUE :

  • La Chine face au monde, une puissance résistible
  • OTAN : Le secrétaire général et le président polonais s’entretiennent de la situation au Bélarus et du renforcement du dispositif russe à proximité de l’Ukraine
  • L’accord militaire entre le Maroc et Israël

ECONOMIE :

  • Géopolitique de l’énergie
  • L’intercepteur de planeur hypersonique américain est lancé
  • Vente d’armes : la France résiste à l’hégémonie américaine

DEFENSE ET SECURITE :

  • Marine nationale : après un tour de chauffe, l’exercice Polaris 21 entre dans le vif du sujet
  • Le renouvellement des flottes de camions des armées sur les rails
  • Florence Parly : innover c’est protéger les Français, aujourd’hui et demain  

TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL


GEOPOLITIQUE

.
Esprit Surcouf emmène ses lecteurs dans une actualité dominée par des relations tendues, sur la scène internationale. La Chine, puissance qui a émergé, si l’on s’en tient aux bonnes définitions, se trouve face à un monde résolument hostile. Il lui faut aménager des plages sûres dans ses relations, issues du communisme, avec une économie fluctuante, et des ambitions toujours impérialistes ; en Europe centrale, la Russie manifeste quant à elle, des vues sur l’environnement ukrainien, ce qui n’est pas sans rejaillir sur les conditions militaires de l’Alliance Atlantique ; enfin, l’accord entre Israël et le Maroc, dénoncé par le monde arabe, s’il n’est pas une première dans le paysage nord-africain, annonce des actions majeures dans la puissance marocaine, face notamment à  l’Algérie.

1 – LA CHINE FACE AU MONDE, UNE PUISSANCE RESISTIBLE
(Diploweb, Emmanuel Lincot, Emmanuel Veron, Pierre Verluise)

.
Dans son environnement régional, que cherche la Chine ? Pourquoi et comment la RPC se comporte-t-elle en compétiteur technologique et normatif ? Comment le PCC conçoit-il ses relations avec l’Occident ? Quelle recomposition du système international vise Pékin ?

P. Verluise (P. V) : Comment fonctionne le Parti communiste chinois ?

Emmanuel Lincot : Le Parti communiste chinois est léniniste dans sa structure et opportuniste dans ses capacités d’adaptation. Je m’explique : c’est un Parti qui est né et s’est construit dans la clandestinité. Son organisation est donc opaque, hiérarchisée et profondément aristocratique dans ses modes de recrutement. N’entre pas au Parti qui veut ! A la différence du Parti Communiste Soviétique, le Parti communiste chinois s’est successivement ouvert aux classes paysanne, ouvrière puis aux hommes d’affaires, épousant en cela les mutations de la société. Mais riche ou pauvre, nul ne peut échapper aux retournements et sanctions idéologiques. Jack Ma, fondateur d’Alibaba en a fait les frais par exemple. En d’autres mots, le Parti fonctionne aussi comme une église, au sens le plus latin du mot : c’est un lieu où l’on se rassemble. On peut y trouver donc une vraie solidarité entre ses membres mais c’est aussi un lieu potentiellement discriminant avec des destitutions, des purges ou à l’inverse des réhabilitations. Le Parti est omniprésent. Chaque administration et entreprise (qu’elle soit étrangère ou non) est dotée d’une représentation du Parti. Ainsi, dans chaque ambassade chinoise, vous avez d’un côté les diplomates de carrière et de l’autre, les représentants du Parti ; ces derniers ayant le dessus. La vie du Parti est ritualisée par des grand-messes auxquelles il est plutôt mal vu de se soustraire. Kai hui ou « réunions » tournant souvent à la réunionite mais permettant à la hiérarchie de sonder les opinions et de repérer les luttes intestines et claniques soit pour les instrumentaliser soit pour les neutraliser. Il va de soi que le Parti est omniscient. Il détient la vérité, historique notamment. Aucune hétérodoxie ou voix dissonante n’est admise. Ainsi ne s’est-il jamais excusé pour les millions de déportés, de morts et de personnes traumatisées depuis qu’il est au pouvoir (1949). Mouvement des Cent Fleurs (1956), Grand Bond en avant (1958), Révolution culturelle (1966), soutien au régime des Khmers Rouges (1975), massacres de Tiananmen (1989) sont des épisodes totalement évincés des débats. Autant Deng Xiaoping avait reconnu que son prédécesseur avait un bilan négatif à 30 %, autant Xi Jinping semble ne vouloir souffrir d’aucune équivoque quant aux succès du Parti dont on a célébré cette année le centième anniversaire. Xi Jinping veut se poser en rassembleur, un an avant le XX° Congrès du Parti. Dans l’histoire mondiale du communisme, le XXe Congrès, côté soviétique a été, on le sait, l’amorce d’un dégel, d’une déstanilisation. Le craint-on à Pékin ?

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.diploweb.com/La-Chine-face-au-monde-une-puissance-resistible.html

Le site de Diploweb.com est répertorié dans la rubrique REVUES ET LETTRES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

2 – OTAN : LE SECRETAIRE GENERAL ET LE PRESIDENT POLONAIS S’ENTRETIENNENT DE LA SITUATION AU BELARUS ET DU RENFORCEMENT DU DISPOSITIF RUSSE A PROXIMITE DE L’UKRAINE
(NATO ACTUALITES)

.
Ce jeudi (25 novembre 2021), le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a reçu au siège de l’OTAN le président polonais, Andrzej Duda, pour discuter des enjeux de sécurité du moment.

Le secrétaire général a mis en évidence l’engagement que la Pologne manifestait à l’égard de l’Alliance au travers de ses nombreuses contributions aux missions et opérations de l’OTAN, de même que la forte présence dissuasive de l’OTAN en Pologne, où se trouve notamment un groupement tactique multinational. « La Pologne se tient aux côtés de l’OTAN, et l’OTAN se tient aux côtés de la Pologne », a déclaré M. Stoltenberg.

Les deux hommes ont discuté du fait que la Russie continuait de renforcer son dispositif militaire à proximité de l’Ukraine, et ils se sont également entretenus de la situation à la frontière que le Bélarus partage avec la Pologne, la Lettonie et la Lituanie. Sur la situation au Bélarus, le secrétaire général a déclaré : « Tous les pays de l’Alliance ont explicitement condamné avec fermeté l’utilisation par le régime de Loukachenko de personnes vulnérables comme moyen de pression sur des pays limitrophes. Il s’agit là d’un comportement inhumain et cynique, et nous sommes pleinement solidaires des pays de l’Alliance qui en subissent les conséquences. » M. Stoltenberg a ajouté que la Russie devrait user de son influence sur le Bélarus pour mettre un terme à la situation à la frontière et que le soutien qu’elle apporte au régime de Loukachenko s’inscrivait dans le cadre d’une série d’agissements préoccupants.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_188955.htm

Le site de l’OTAN est répertorié dans la rubrique INSTITUTIONS de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

3 – L’ACCORD MILITAIRE ENTRE LE MAROC ET ISRAEL
(Mondafrique, la rédaction)

.
Le Maroc et Israël ont signé, ce mercredi, un protocole d’accord militaire, le premier du genre entre Israël et un pays arabe. Cet accord a été signé du côté marocain par Abdellatif Loudiyi, ministre délégué en charge de l’Administration de la défense nationale, et du côté israélien par le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz.

L’accord officialise les liens de défense entre les deux pays, permettant une coopération plus fluide entre leurs établissements de défense et facilitant pour Israël la vente d’armes au royaume, écrit Times of Israël. Avec la signature du protocole d’accord, les ministères de la Défense et les armées des deux pays peuvent «plus facilement communiquer et partager des renseignements, alors qu’auparavant, une telle communication n’était possible que par l’intermédiaire de leurs services de renseignement respectifs», ajoute-t-il.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://mondafrique.com/laccord-militaire-entre-israel-et-le-maroc/


ECONOMIE

.
Les domaines de sécurité et de défense, dans l’économie, reflètent les préoccupations indépendantistes, face à une « macroéconomie », où la globalité le dispute à des séquences plus ou moins géopolitiques, ou encore à des relations internationales tendues dans le domaine actif d’une sécurité, où chaque Nation met en œuvre ses intérêts propres. On le voit cette semaine, avec l’article sur l’énergie de la revue Conflits, et la structuration des prix, dans un marché de moyens appelés « pacifiques » ; on le voit également dans la recherche américaine, avec le souci de la protection en troisième dimension ; on le voit enfin dans le marché des armes, où la France continue à résister, face à l’industrie de défense d’Outre Atlantique.

1 – GEOPOLITIQUE DE L’ENERGIE
(Revue Conflits, François Campagnola)

.
L’énergie est un des principaux moteurs des économies industrielles et, à ce titre, un terrain propice à la confrontation des intérêts entre protagonistes dans un contexte de rareté de la ressource. Elle est donc tout d’abord facteur et déterminant de la guerre. En temps de paix, la confrontation des intérêts demeure par les moyens pacifiques que sont la structuration des marchés et la détermination des prix.

Les éléments constitutifs de la géopolitique de l’énergie

;
En temps de guerre, l’énergie est tout à la fois un facteur de guerre et un déterminant de la guerre. Pour ce qui est du temps de paix, cinq éléments sont aujourd’hui en train de reconfigurer la géopolitique mondiale de l’énergie. Il s’agit des contraintes de l’impératif climatique, de l’importance prise par le gaz aujourd’hui, du poids pris par la Chine et l’Inde dans la consommation mondiale d’énergie, de la réémergence des États-Unis comme premier producteur énergétique mondial, de la permanence du poids énergétique des pays du Golfe et de la Russie ainsi que de l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs étatiques.

La géopolitique de l’énergie en temps de guerre :  guerre et énergie

;
Depuis le premier conflit mondial, l’énergie est tout autant un facteur de guerre qu’un déterminant de la guerre. L’énergie devint en effet un déterminant de la guerre lorsque la mécanisation des forces armées fit que le poids de l’accès au pétrole devint une constante des opérations militaires. À cet égard, la Seconde Guerre mondiale fut près de 350 fois plus consommatrice de pétrole que la Première Guerre mondiale. En tant que déterminant, la suprématie de la flotte britannique sur la flotte allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale tient à une décision de W. Churchill d’avant la Première Guerre mondiale d’équiper la flotte d’une propulsion au pétrole et non plus au charbon. La doctrine du Blitzkrieg allemande prenant appui sur la mobilité du char, son action combinée à l’aviation, les percées technologiques dans le domaine des transmissions et la recherche de l’effet de surprise est fondamentalement une doctrine visant à obtenir une décision militaire rapide parce que la configuration géopolitique de l’Allemagne limitait ses possibilités d’approvisionnement en pétrole et en matières premières pour une guerre longue. 

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.revueconflits.com/geopolitique-de-lenergie-francois-campagnola/

2 – L’INTERCEPTEUR DE PLANEUR HYPERSONIQUE AMERICAIN EST LANCE
(Air &Cosmos, Xavier Tytelmann)

.
Le programme GPI doit permettre de déployer un système d’interception des planeurs hypersoniques alors qu’ils se trouvent encore à 70km d’altitude et se déplacent à plus de Mach 5.

Des budgets de défense antimissile qui s’accroissent avec la menace hypersonique

;
Les budgets américains de protection contre les missiles continuent de s’accroître, avec désormais 8,9 milliards de dollars dédiés à la seule Agence de Défense Antimissile pour l’année 2022 (7,2 Md$ destinés à la R&D et 1,2 Md$ d’acquisition), agence qui recueille pourtant moins de la moitié des efforts consentis par l’ensemble des forces armées américaines dans le domaine…

Alors que la défense contre les missile balistiques -dont la trajectoire très prévisible- devient de plus en plus efficace, le développement de planeurs hypersoniques spécialement conçus par la Chine ou la Russie pour détruire les porte-avions de l’US Navy inquiète en plus haut lieu. Ces ogives, particulièrement rapides, sont capables de voler dans les basses couches de l’atmosphère tout en gardant une capacité de manœuvre élevée, ce qui rend leur détection et leur destruction particulièrement complexes.

Des intercepteurs de planeur hypersonique pour protéger l’US Navy

;
La Missile Defense Agency (MDA) vient donc d’attribuer trois contrats de près de 20 millions de dollars chacun à Raytheon, Lockheed Martin et Northrop Grumman pour le développement d’un intercepteur de planeurs hypersoniques appelé GPI. Le système devra être intégré sur les croiseurs de type Aegis, et pourra détruire des planeurs se déplaçant à plus de Mach 5 à 70km d’altitude. Ces navires disposent déjà de radars adaptés à la détection de cibles hypersoniques, mais leur portée est trop faible pour faire face à des volant en basse altitude, ne laissant pas le préavis suffisant au lancement du missile de protection.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.air-cosmos.com/article/lintercepteur-de-planeur-hypersonique-amricain-est-lanc-25592

3 – VENTES D’ARMES : LA FRANCE RESISTE A L’HEGEMONIE AMERICAINE
(The Conversation, Mourad Chabbi)

.
L’annulation du « contrat du siècle » portant sur les sous-marins australiens au profit des États-Unis et de la Grande-Bretagne a provoqué la stupéfaction et la colère des gouvernants en France. Certains observateurs n’ont pas hésité à dénoncer une volonté délibérée des Anglo-Saxons d’affaiblir l’industrie de défense navale tricolore. Si ces arguments peuvent être recevables (la guerre économique entre industries de défense concurrentes pousse évidemment à toutes les éventualités), il demeure important de ne pas perdre de vue que les États-Unis agissent avant tout dans le but de maximiser leurs intérêts nationaux, mais avec des moyens techniques (tels que le réseau ÉCHELON) et financiers largement supérieurs à ceux d’autres États. La structuration du commerce d’armes au niveau international fait clairement ressortir une domination étasunienne, confirmée par le fait que les cinq entreprises de défense générant le plus de revenus sont toutes américaines.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://theconversation.com/ventes-darmes-la-france-resiste-a-lhegemonie-americaine-171798


DEFENSE ET SECURITE

.
Les militaires sont toujours à la pointe des progrès en matière de défense globale. Pour ce faire, l’entraînement doit se rapprocher le plus possible d’une réalité, où l’anticipation revêt tous les aspects de ce qui pourrait advenir ; dans cette optique également les défis matériels ne manquent pas : les armées ont besoin de transports fiables, et on voit dans le lancement du marché des camions combien la logistique compte dans le défi des transports ; enfin, innover est une nature qui relève également de l’anticipation, sujet récurrent dans les précédents livres blancs, et confirmé dans l’initiative stratégique. La LPM et sa mise en œuvre en sont les garants.

1 – MARINE NATIONALE : APRES UN TOUR DE CHAUFFE, L’EXERCICE NAVAL POLARIS 21 ENTRE DANS LE VIF DU SUJET
(OPEX 360, Laurent Lagneau)

;
Lancé le 18 novembre dernier par la Marine nationale, Polaris 2021 est l’un des exercices navals les plus importants de ces dernières années de par l’ampleur des moyens engagés. Et il comporte plusieurs enjeux. Si elles visent d’abord à préparer le prochain déploiement du porte-avions Charles de Gaulle, qui débutera en février prochain, ces manoeuvres constituent un « laboratoire de la guerre navale de demain grâce à l’intégration et à la synchronisation des effets dans plusieurs champs et milieux de conflictualité ».

Le scénario proposé prévoit une opposition « crédible » entre deux formations navales, la « bleue » et la « rouge ». Le groupe aéronaval [Task Force 473] doit tenir le rôle de l’assaillant. Pour cela, le porte-avions dispose d’un groupe aérien embarqué [GAé] comprenant 20 Rafale M des Flottilles 12F et 17F, 2 avions de guet aérien E2-C Hawkeye [4F] et de 3 hélicoptères [2 Dauphin Pedro et 1 NH-90 NFH]. Il est accompagné par les frégates multimissions [FREMM] Provence et Alsace et de quatre autre navires étrangers, dont les frégates Carlo Bergamini [Italie], Adrias [Grèce] et Méndez Nuñez [Espagne] ainsi que le « destroyer » américain USS Porter. Le tout est accompagné par un avion de patrouille maritime P-8A Poseidon de l’US Navy.

La TF 473 est en outre accompagnée par un « Surface Action Group », constitué par la frégate légère furtive Aconit, la FREMM Aquitaine [déployé sur la façade Atlantique], le Bâtiment de commandement et de ravitaillement [BCR] Marne, avec un hélicoptère Alouette III, le navire ravitailleur espagnol Cantabria et le Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitaine [BSAM] Loire. Des avions de patrouille maritime Atlantique 2 sont de la partie, de même que les chasseurs de mines tripatites [CMT] « Orion » et « Lyre ».

Retrouvez la totalité de l’article avec ce lien : http://www.opex360.com/2021/11/26/marine-nationale-apres-un-tour-de-chauffe-lexercice-naval-polaris-21-entre-dans-le-vif-du-sujet/

Le site OPEX 360 est répertorié dans la rubrique LETTRES ET REVUES  de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

2 – LE RENOUVELLEMENT DES FLOTTES DE CAMIONS DES ARMEES SUR LES RAILS
(HOME FOB, Nathan Gain)

;
Le processus d’acquisition d’une flotte de « camions remorques de nouvelle génération » (CRNG) est lancé, révèle un avis de marché publié ce matin. Près de 10 000 camions de plusieurs types devraient être livrés sur une période de 15 ans. 

9400 camions

Le besoin exprimé par le ministère des Armées porte sur 9400 camions. Un accord-cadre sera signé pour une durée de 17 ans, soit 15 années pour les livraisons et deux années de soutien et de maîtrise technique jusqu’après la réception du dernier exemplaire commandé.

Piloté par la Direction générale de l’armement, le programme « CRNG » vise au renouvellement des camions citernes, ensembles porte-chars (tracteur et semi-remorques) et camions logistiques lourds et médians, sur lesquels reposent le dépannage et le transport de troupes, de fret, de matériaux et de systèmes d’arme. La DGA privilégie la piste d’un achat sur étagère auquel viendront s’appliquer des compléments de développement. 

Les critères de sélection des candidats sont à la hauteur de l’ambition : un chiffre d’affaires annuel d’au minimum 400 M€ et la capacité de produire 2500 camions à l’année. Plusieurs industriels se sont déjà positionnés en vue de ce marché. Arquus, premièrement, fournisseur de la majorité des porteurs actuels. L’industriel français a lancé sa gamme Armis, une famille de porteurs polyvalents 4×4, 6×6 et 8×8. Rheinmetall, ensuite, qui pousse sa gamme HX. Scania, enfin, dont le site de production d’Angers avait bénéficié d’une visite ministérielle en janvier dernier. 

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.forcesoperations.com/le-renouvellement-des-flottes-de-camions-des-armees-sur-les-rails/

3 – FLORENCE PARLY : INNOVER, C’EST PROTEGER LES FRANÇAIS AUJOURD4HUI ET DEMAIN
(Défense, DICoD)

.
En clôture de la deuxième journée du FID, vendredi, la ministre des Armées, Florence Parly, a rappelé la place essentielle de l’innovation au sein du ministère des Armées. « Innover, c’est protéger les Français aujourd’hui et demain. L’innovation est un des piliers de la loi de programmation militaire voulue par le Président de la République », a-t-elle expliqué. De fait, au cours des dernières années, les investissements liés à l’innovation ont connu une croissance sans précédent. L’an prochain, en 2022, ils s’élèveront à 1 milliard d’euros.

Innovation planifiée, incarnée par la DGA, innovation ouverte évoluant « au rythme du monde qui bouge » : Florence Parly a salué le double portage existant au ministère des Armées.

Ainsi, la ministre a annoncé vendredi le lancement du projet Keraunos, une liaison de communication optique, à base de laser haut débit, entre un nano-satellite de 20kg et une petite station sol sur Terre. Un projet mené avec les startups Unseenlabs et Cailabs et accompagné par le ministère via le fonds Definvest, doté de 100 millions d’euros.

Florence Parly a également annoncé le lancement d’un autre projet : Myriade.
Il vise à mieux comprendre, anticiper et identifier les facteurs critiques de la guerre cognitive, cette capacité à exploiter les vulnérabilités du cerveau humain, nouveau domaine potentiel de conflictualité.
Ce projet devrait impliquer plusieurs services du ministère, ainsi que des PME et des startups.

Au ministère des Armées, les outils de financement et d’accompagnement des projets innovants ne manquent pas, entre les appels à projets lancés par l’AID, le Fonds innovation défense (200 millions d’euros), récemment entré au capital de deux pépites françaises dans les technologies quantiques, Pasqal et Quandela.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/florence-parly-innover-c-est-proteger-les-francais-aujourd-hui-et-demain

Le site de la DICoD est répertoriée dans la rubrique INSTITUTIONS de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES :

.
ESPRIT SURCOUF vous offre un tour d’horizon des titres de fond propres à susciter la réflexion de défense et de sécurité

Livraison du 1000ème missile moyenne portée (MMP)
(Défense, Communiqué de presse)

/
Produit dans le cadre d’un programme d’armement dont le marché de production a été notifié en 2013 par la DGA à MBDA, le missile MMP est en dotation auprès de l’armée de Terre et des forces spéciales des trois armées depuis 2017. Seul missile antichar de dernière génération en service, il est utilisé en opérations depuis 2018. Il permet, aux unités équipées, de neutraliser des combattants et des cibles blindées, de jour comme de nuit jusqu’à une distance de 4 000 mètres. Particulièrement précis, il peut traiter des cibles très variées (véhicules, infrastructures, embarcations), qu’elles soient statiques ou mobiles. Il est doté de la capacité « tire et oublie » (permettant au tireur de quitter sa position immédiatement après le tir) et peut atteindre une cible en toute autonomie, sans action du tireur pendant le vol

https://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/communiques/communique_livraison-du-1-000e-missile-moyenne-portee-mmp

La modernisation militaire de la Chine : « changement militaire majeur » ? (T 1340)
(Revue de la défense nationale, Tewfik Hamel)

;
;
Lors du XIXe Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) en octobre 2017, le président chinois et secrétaire général du PCC Xi Jinping a fait avancer le calendrier de la modernisation militaire de la Chine de près de 15 ans. Tout en exhortant les militaires à « être à la hauteur des missions et des tâches de la nouvelle ère », il a accéléré les objectifs de modernisation militaire, exigeant de l’Armée populaire de libération (APL) d’achever la mécanisation et de faire des progrès majeurs dans l’informatisation d’ici 2020, de devenir une armée entièrement « moderne » à l’horizon 2035 et d’être transformée en une armée de « classe mondiale » pour 2049, afin de soutenir le « rêve chinois du grand rajeunissement de la nation chinoise ». L’objectif actuel de remodeler l’APL grâce à la technologie pour gagner la prochaine guerre dans des « conditions de haute technologie » est l’une des répliques d’un examen stratégique global qui a débuté dans les années 1990 

https://www.defnat.com/e-RDN/vue-tribune.php?ctribune=1448

COVID-19 : de la nécessité d’inscrire la lutte contre la pandémie dans le temps long
(IRIS, Interview d’Anne Sénéquier)

;
Alors que le monde affronte la pandémie de Covid-19 depuis bientôt deux ans, certains pays européens connaissent des tensions suite à leurs nouvelles annonces pour stopper la nouvelle vague. Crise économique et sociale, répartition des vaccins à l’échelle mondiale et nouveaux traitements :  il est nécessaire d’inscrire la lutte contre la pandémie dans le temps long pour gagner en efficacité selon Anne Sénéquier, chercheuse à l’IRIS, co-directrice de l’Observatoire de la santé mondiale.

https://www.iris-france.org/162819-covid-19-de-la-necessite-dinscrire-la-lutte-contre-la-pandemie-dans-le-temps-long/

Les GAFAM et la stratégie du cloud de confiance : quid de la souveraineté numérique française ?
(Le portail de l’IE, Emeline Strentz)

;
Thalès et Google ont annoncé le 6 octobre 2021 la conclusion d’un partenariat stratégique et la création d’une coentreprise au cours du premier semestre 2022, dans l’objectif de développer un cloud souverain qui sera labellisé « Cloud de Confiance ». Cette collaboration a fait naître de vives critiques quant à l’échec d’une nouvelle tentative de souveraineté numérique française. 

https://portail-ie.fr/analysis/2982/les-gafam-et-la-strategie-du-cloud-de-confiance-quid-de-la-souverainete-numerique-francaise


PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

:
Textes à ne pas négliger pour comprendre l’actualité de défense et de sécurité
;

LOI n° 2021-1520 du 25 novembre 2021 visant à consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers et les sapeurs-pompiers professionnels (1)
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044367862

Décret n° 2021-1524 du 25 novembre 2021 portant modification des dispositions du code de l’éducation relatives à l’épreuve de contrôle au baccalauréat professionnel
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044376526

Décret du 24 novembre 2021 portant élévation aux dignités de grand’croix et de grand officier de l’ordre national du Mérite
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044361954

(en suivant, autres décrets)

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044361956
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044361959
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044361961

Ordonnance n° 2021-1518 du 24 novembre 2021 complétant la transposition de la directive 2019/790 du Parlement européen et du Conseil du 17 avril 2019 sur le droit d’auteur et les droits voisins dans le marché unique numérique et modifiant les directives 96/9/CE et 2001/29/CE
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044362034

Décret n° 2021-1516 du 23 novembre 2021 tendant à renforcer l’effectivité des droits des personnes victimes d’infractions commises au sein du couple ou de la famille
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044359473


(*) Colonel(ER) André Dulou

Président de la Gironde de la société des membres de la Légion d’honneur, président d’Aquitaine des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie.
Il a travaillé dans une grande entreprise de construction navale, puis Ancien élève de l’école militaire d’administration, il devient Chancelier, chef de cabinet, spécialiste des questions d’événements graves, il quitte le service actif avec le grade de colonel.
Diplômé technique, breveté, il est auditeur du CFRH et de l’IHEDN.
Écrivain, historien, rédacteur en chef de la revue Floréal an X,
Il est Conseiller Mémoire et Patrimoine d’ESPRITSURCOUF.
André Dulou est l’auteur de nombreux romans….plusieurs ont été présentés dans la rubrique LIVRES d’ESPRITSURCOUF dans les numéros 116 du 15 juillet 2019 « Campagne interdite », 133 du 09 mars 2020  « Amère Discipline » et 149 du 19 octobre 2020 son dernier ouvrage « Cyber-Caprices »


Bonne lecture et rendez-vous le 13 décembre 2021
avec le n°179
D’ici là, pour une bonne santé, prenez soin de vous.

RESPECTEZ LES CONSIGNES :
Distanciation, port du masque  …

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à Espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'Espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à secretariat@espritscorsaire.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr