LA FORCE
ET
LA FOI


Jean-Dominique Giuliani (*)
Président de la fondation Robert Schuman
.


Les bouleversements causés par la crise sanitaire secouent les citoyens qui, un peu partout en Europe, maugréent, râlent et dénigrent. Ce qui suscite le courroux de l’auteur, un habitué de nos colonnes. Il exprime cette fois sa mauvaise humeur face à ce qu’on pourrait appeler un sentiment de défaitisme.

 

La certitude du déclin, c’est de toujours l’annoncer !

Il est frappant de voir combien les Européens ont perdu la foi, au point de tout voir en noir. Les citoyens vraisemblablement les plus gâtés de la planète, les mieux protégés de tous les maux, ne croient manifestement plus en leurs chances.

Dès qu’ils évoquent leur pays, c’est pour le critiquer, alors quand il s’agit de l’Europe !…

L’Office européen des brevets vient de publier son index pour 2020. Les Européens ont déposé auprès de lui 65 854 brevets contre 44 293 pour les Américains et 13 432 pour les Chinois. 4 pays européens figurent dans les dix premiers et 11 d’entre eux dans les 20 premiers. 

Cela n’empêche pas les commentateurs d’expliquer à tous vents combien le vieux continent est en retard pour l’innovation et d’en convaincre les décideurs comme les citoyens, attentant gravement à leur moral en déformant la réalité.

Photo Pixabay

Que dire alors des délires hurlants à propos des vaccins, réputés nous délivrer des confinements ? La somme d’articles, de commentaires « éclairés », d’évidences colportées sur « l’échec de l’Europe » doit être scrupuleusement conservée afin d’être opposée, dans quelques mois, à leurs auteurs qui n’ont pas peur de citer en exemple les Etats-Unis ou le Royaume-Uni, la Chine ou la Russie, qui auraient mieux réussi que l’Union européenne.

Auront-ils honte d’avoir oublié d’expliquer que les deux premiers affichent le plus grand nombre de décès, que les Britanniques ont décalé l’administration d’une deuxième dose rendant le vaccin effectif, que la Russie n’a pas de quoi vacciner sa population et que les Chinois ont choisi la privation de libertés pour vaincre un virus qui leur a échappé faute de précautions suffisantes, etc. ?

Aucun Etat n’a de leçon à donner, mais les Européens, comme souvent, adorent s’auto-flageller, alors que ce sont eux qui inventent et financent les vaccins dont ils vont devenir dans quelques mois les principaux producteurs mondiaux.

Vivant sur le continent qui affiche le plus gros PIB en valeur absolue, celui qui a inventé presque tout ce qui se matérialise dans notre entourage, de l’électricité à l’Internet en passant par la machine à vapeur et la fusée, les Européens sont persuadés que d’autres les dépassent. 

Alors qu’ils ont inventé la démocratie et plus encore le respect de la personne, habitant les terres où la culture fait partie de l’essence humaine au point d’avoir illuminé le monde tant de fois, ils semblent pourtant ne plus croire en leur avenir. Ou plutôt, face à l’importance des défis qui leur sont lancés et à une vraie concurrence désormais exacerbée par l’émergence de nouvelles puissances, ils donnent le sentiment d’avoir baissé les bras. N’ont-ils vraiment plus envie de se battre, de rivaliser, de conquérir, de découvrir ?

L’assemblée Nationale, le temple de la Démocratie. Photo Pixabay

L’Europe, le continent des confinements, serait-elle devenue une vieille terre fatiguée peuplée de frileux apeurés par leur propre abandon ?

Nul ne peut sous-estimer les défis qu’elle devra relever face à des concurrents redoutables à la démographie favorable, qui ont accès aux sciences et aux techniques, qui mêlent les savoirs et s’enrichissent de la connaissance accumulée, qui bouleversent les habitudes et les codes les mieux installés ! Mais de là à sous-estimer leurs forces, à s’auto-mutiler, à toujours débiner ce qu’ils ont construit, à ne voir que leurs défauts, il y a un pas que les Européens ont franchi et qu’incarne parfaitement leur attitude dans une crise sanitaire qui pourrait bien n’être qu’un affolement dommageable.

Les Etats européens sont riches et puissants. Leurs sociétés de droit et de liberté sont plus solides que les dictatures et les régimes autoritaires. Leur mode de vie attire, leurs solidarités séduisent et leur culture ébahit. Leur alliance impressionne et dérange. Les Européens ont encore la force, mais ont-ils encore la foi ?

***
Cet article vous a intéressé ?
Vous avez une remarque à nous faire ? Vous souhaitez nous le faire savoir ? 
Cliquer ICI


(*) Jean-Dominique GIULIANI  est Président de la Fondation Robert Schuman, centre de recherche de référence sur l’Union européenne et ses politiques. Conseiller spécial à la commission européenne (2008-2010, il a précédemment été Maître des Requêtes au Conseil d’Etat, directeur de cabinet du Président du Sénat (1992-1988) et directeur à la direction générale du groupe Taylor Nelson Sofres (1998-2001). Il a fondé J-DG.Com International Consultants, qu’il préside. Membre du Conseil de Surveillance d’ARTE France (depuis 2009) et Président de l’ILERI (Institut Libre d’Etude des Relations Internationales) depuis 2019.

Vous pouvez suivre Jean-Dominique Giuliani sur son site : https://www.jd-giuliani.eu/

La Fondation Robert Schuman, créée en 1991 et reconnue d’utilité publique, est le principal centre de recherches français sur l’Europe. Elle développe des études sur l’Union européenne et ses politiques et en promeut le contenu en France, en Europe et à l’étranger. Elle provoque, enrichit et stimule le débat européen par ses recherches, ses publications et l’organisation de conférences.
Elle est référencée dans la rubrique « THINK TANK » de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF.


Bonne lecture et rendez-vous le 19 AVRIL 2021
avec le n°162
D’ici là, pour une bonne santé, prenez soin de vous.
RESPECTEZ LES CONSIGNES :
Distanciation, port du masque, respect du couvre-feu et du télétravail …

ESPRITSURCOUF ne reçoit aucune subvention, il n’est financé que par ses lecteurs. Si vous aimez notre site, adhérez ou faites un don à espritcors@ire l’association qui l’édite

ADHÉSION 2021 :

 Cotisation: 50€ net fiscal 17€,

 Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,

 Soutien: 150€ net fiscal 57€.

DON : Pour tout autre montant ou pour IFI

VERSEMENT : 

 par chèque , à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris)

 par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur "Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"

         

Chers lecteurs,

Vous avez apprécié cet article. Vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou du site ESPRITSURCOUF. Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur Facebook , Twitter et LinkedIn .

Sur les réseaux sociaux, donner votre avis, indiquer que vous aimez notre site, inciter vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF