L’ASCENSION DE MICHEL SERRES

de Michel Polacco (*)
Journaliste-spécialiste en aéronautique, Espace, Défense
.

Michel Serres s’en est allé pendant le pont de l’Ascension, à 88 ans, en nous laissant une œuvre vaste, variée, et nourrie d’intelligence et de bon sens. Observateur pointu de notre civilisation, il a vécu la vie de l’élève officier de l’Ecole Navale, puis celle de Normale Sup, et on le retrouve professeur à la Sorbonne, à Stanford en Californie, mais aussi supporter de rugby, alpiniste, marcheur, écrivain et Académicien Français au siège 18 d’Edgar Faure. Un parcours qui lui a valu lors de l’annonce de sa disparition un hommage unanime et de grande ampleur dans tous les milieux sociaux
Pour ma part, j’ai été agréablement surpris par ces nombreuses réactions émouvantes, et par tous les messages que j’ai reçus, partageant ma peine, réelle, mais supposée par ceux qui me connaissent peu. Oui, j’ai une la chance inouïe de passer 14 années avec Michel Serres, pour préparer et enregistrer nos petites chroniques du dimanche soir :  le “Sens de l’Info”. 

Plutôt que de recopier sa biographie dans Wikipédia, dont il fut un laudateur, j’ai préféré vous conter quelques souvenirs.

J’ai voulu ces chroniques car alors directeur de la station France Info, je voulais apporter un espace de recul, un temps d’analyse, de mise en perspective, donnant à toutes les informations le sens qu’elles méritent : négligeables et temporelles ou phénomènes et évolutions du monde et de la civilisation. Or, je considérais, bien qu’ayant participé à créer France info, mère des “chaines info” d’aujourd’hui, que l’étape “intelligence” manquait à ce “robinet à infos” qui les enchaîne inexorablement et comme elles “tombent”, avec leurs contradictions, leur dimension parfois déraisonnable, ou bien insuffisante. 

J’ai donc cherché un partenaire. Après plusieurs rencontres, ce fut Michel Serres. Grâce à Jean Marie Cavada qui le connaissait bien. Et le coup de foudre fut réciproque à l’issue de notre repas. Il rêvait de faire ce que je lui proposais. Je ne pouvais rêver meilleur interlocuteur. Le philosophe, c’était lui. Le journaliste c’était moi. Je m’effaçais autant que possible dans notre petit espace de 7 minutes qui fut progressivement réduit à 5 par mes successeurs. 
Et, si Michel était beaucoup lu, pendant 14 années il a ainsi ajouté chaque dimanche quelques 500.000 auditeurs à ses “lecteurs ou élèves, ce qui l’a largement popularisé. D’autant plus que le lire n’était pas aisé pour tous, alors que ses propos, simples et accessibles, délivrés avec sa merveilleuse voix de Gascon à la radio, touchaient des milliers d’auditeurs qui ne l’auraient jamais rencontré. 

Un homme de réflexion, avec des connaissances scientifiques, une très vaste culture, et malgré tout, encore, la capacité de douter ! 

Parfois, son regard sur nous était lumineux. Ainsi il a décrit et expliqué “petite poucette”, phénomène gigantesque comparable à l’invention de l’imprimerie, alors que les technologies nouvelles n’étaient considérées que comme des gadgets d’adultes ! 
Il se flattait d’être reconnu et félicité par les chauffeurs de taxis cosmopolites qui le reconduisaient de la Radio à Vincennes…. Et me disait : “te rends tu comptes à quel point cela fait pénétrer au sein d’un autre public, ces réflexions qui sont le fruit de tant de travail”. 
Et il était heureux. Il fut très peiné lorsque la direction de Radio France nous a mis tous deux à la retraite à l’été 2018. 
La maladie de son épouse, puis la sienne, l’ont conduit à lâcher prise. Mais il m’aura beaucoup appris, et même changé pendant ces années exquises. Et tous, à le relire, nous retrouverons quelques explications lumineuses et des vérités universelles, comme disait Antoine de Saint-Exupéry. 

……………………………………………….(*) Michel Polacco

Journaliste et aviateur. Reporter puis dirigeant dans audiovisuel il a assuré la direction de France Info de 2002 à 2007, publié de nombreuses chroniques et ouvrages consacrés à l’aéronautique et l’espace, et créé “le Sens de l’Info” avec Michel Serres. Pilote professionnel d’avions et d’hélicoptères il est le chef pilote du plus grand aéro-club français, Hispano-Suiza, auditeur de l’IHEDN ; Il anime un blog : www.polacco.fr

Michel Serres et Michel Polacco ont écrit ensemble plusieurs livres dont 10 ouvrages de recueil de leurs chroniques et en particulier «  De l’amitié, aujourd’hui », présenté cette semaine dans la rubrique “LIVRES

Pour aider de jeunes corsaires et développer ESPRITSURCOUF.fr Votre contribution est indispensable en 2019 DONS pour réduire votre IFI ADHÉSION à "espritcors@ire" : Membre : 50€ soit 17€ net fiscal

Contribution par chèque à l'ordre d'espritcors@ire, par Paypal ou carte bancaire Cliquez sur DON ou ADHESION

Chers lecteurs, Vous avez apprécié cet article, vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou du site ESPRITSURCOUF.fr Nous vous remercions pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de la Défense et de la Sécurité" N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Twitter