«NOËL : Fête religieuse, enjeux sociétaux»

;

EDITORIAL

Au détour d’une humanité, à qui il a été promis une terre, aux contours d’une divinité qui indique «Je suis celui qui suis », les évolutions et les révolutions forment des continuums d’une singulière et sociétale approche. La fête dit son nom « Noël ». Ce cri qui nous vient du Moyenâge, où la condition servile comme celle des dirigeants et des religieux chante le solstice d’hiver, est le début, au XIème puis au XIIème siècle, de l’instauration chrétienne d’une formidable conversion au sein du Saint Empire Romain germanique, où l’art, la beauté, mais également la politique, supplantent par leur étendue, autant que par leur puissance, les croyances passées, de quelque nature qu’elles soient. Le calendrier, la dévotion, la guerre comme la paix, le commerce comme la famine, donnent à L’humanité cette espérance fondamentale qui construit peu à peu la civilisation occidentale, avant de se scinder en deux hémisphères toujours chrétiens, mais avec une communauté d’Orient qui se veut détenir une vérité plus grande que celle d’Occident.

Une fête de Noël nous engage à connaître, puis à reconnaître une naissance. Peu importe les dates, les lieux et les circonstances. Cette naissance est celle du Sauveur de l’humanité. Toutes les couches de la société célèbrent cette naissance.

Dans les armées françaises, après la création de la Légion étrangère, la crèche est une institution que tous vénèrent. Le Noël du service des autres prend l’aspect, au cours du XIXème siècle, du premier ton d’une mondialisation prophétique. La nature renaît, les jours s’allongent. On veut célébrer la paix. L’invention d’une fête avec un emprunt à Saint-Nicolas pour définir le Père Noël prend alors une dimension planétaire. Le sapin, symbole d’une nature immuable, avec ses feuillages persistants, les lumières qui sont le symbole de la vérité déterminent les éléments d’un folklore humaniste, tourné vers les enfants. La tradition qui est établie d’offrir des présents se double de l’instauration d’une croyance païenne de la présence de ce vieux monsieur, qui séjourne quelque part dans les frimas nordiques et qui se précipite pour distribuer aux enfants des jouets pour marquer la satisfaction finalement proche de la forme religieuse d’une pré-sagesse, paisible et consciente, des valeurs que cette enfance doit acquérir et développer.

« Jour de la naissance du soleil invaincu », Noël s’est peu à peu transformé en enjeu plus adulte, mais a résisté fortement aux avancées d’une laïcité plus politique, voire géopolitique. Ainsi, au cours des guerres, les armées ont-elles célébré, avec l’adversaire ou l’ennemi, une des valeurs de fraternité véhiculée par Noël. Ainsi les dirigeants se rendent-ils auprès des troupes pour partager les moments de joie festive de la période. Ainsi les malades, les soignants font-ils l’objet de sollicitations spécifiques. Ainsi se soucie-t-on des démunis, des humains dans la misère, pour que les nantis paraissent moins misérables. Ainsi encore les célébrations contiennent-elles des humains de toute race, de toutes origines. Ce qui est au cœur de cette fête, où la religion rassemble, même celles et ceux qui se veulent ignorants de la croyance, découvrons la confiance d’une humanité dans un avenir, où l’héritage des anciens, l’association de ceux qui veulent vivre, engagent cette humanité pour être, en vérité, la providence de celles et de ceux qui viennent. La géopolitique, quelle que soit sa définition, ses conditions et ses conséquences, ne peut passer à côté de Noël. 

 

 

André Dulou, Président de la Gironde de la société des membres de la Légion d’honneur, président d’Aquitaine des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie.
Il a travaillé dans une grande entreprise de construction navale, puis Ancien élève de l’école militaire d’administration, il devient Chancelier, chef dE cabinet, spécialiste des questions d’événements graves, il quitte le service actif avec le grade de colonel.
Diplômé technique, breveté, il est auditeur du CFRH et de l’IHEDN.
Écrivain, historien, rédacteur en chef de la revue Floréal an X.
Il est Directeur Média, Mémoire et Patrimoine d’ESPRITSURCOUF.
André Dulou est l’auteur de nombreux romans….plusieurs ont été présentés dans la rubrique LIVRES d’ESPRITSURCOUF dans les numéros 116 du 15 juillet 2019 « Campagne interdite », 133 du 09 mars 2020 « Amère Discipline » et 149 du 19 octobre 2020 son dernier ouvrage « Cyber-Caprices ».

[…]
L’intégralité du Sémaphore est réservée aux membres d’Espritcors@ire

Pour devenir membre d’Espritcors@ire et permettre à ESPRITSURCOUF d’exister,
cliquer sur « Adhésion défiscalisée ».
Pour plus informations,
contactez René Occhiminuti
par courriel secretariat@espritcorsaire.fr

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à Espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2023 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'Espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à secretariat@espritscorsaire.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr