.

.
.

« CLIMAT ET GESTION
DE LA NATURE ? « 

:
.

.

« LE CLIMAT ET LES QUESTIONS DE LA GESTION DE LA NATURE : DE QUOI FAUT-IL S’INQUIETER ? »

Lorsque nous étions enfants, il y a bien plus d’un demi-siècle, nos aïeux déjà se lamentaient en accusant quelque modernité de s’en prendre aux changements que nous pouvions constater chaque jour, dans ce que nous n’attendions pas, de ce que nous avions ou non appris sur ce sujet : le climat.

Nous avions des cours de « géographie humaine », qui d’une manière péremptoire et certaine, imposaient des schémas « scientifiques » auxquels les gens instruits devaient se référer pour déterminer, au moins dans le discours, si des vérités étaient ou non mises à mal dans le paysage, qu’il soit météorologique, ou que les humains croient ce paysage abîmé, préservé, ou encore en cours d’évolutions nuisibles à lui-même, et aux humains qui l’habitaient.

Avant la « COP26 », conférence mondiale de grande notoriété, il a paru intéressant à ESPRITSURCOUF et à son SEMAPHORE de faire le point sur un sujet qui occupe, sinon les conversations, l’ensemble de nos contemporains, et toutes les conditions de développement, que l’on soit climatosceptique ou climato-fervent, réchauffiste.

De fait, aujourd’hui, celles et ceux qui savent, demeurent dans une incertitude dynamique, pour tenter de franchir des étapes statiques, où la prophétie devrait l’emporter sur le constat, et où l’humain est accusé de manière si importante que l’on se demande comment l’humanité va pouvoir se sortir de ce mauvais pas, dans lequel elle s’est sans aucun doute elle-même engagée !

De fait, aujourd’hui, celles et ceux qui savent, demeurent dans une incertitude dynamique, pour tenter de franchir des étapes statiques, où la prophétie devrait l’emporter sur le constat, et où l’humain est accusé de manière si importante que l’on se demande comment l’humanité va pouvoir se sortir de ce mauvais pas, dans lequel elle s’est sans aucun doute elle-même engagée !

Ces quelques articles de ce sujet montrent à quel point l’incertitude à l’instant « T » peut s’avérer démentie à l’instant « T+1 », alors qu’à « T+ n » elle a repris une certaine valeur, voire conforté une vertu soudaine. Lanceurs d’alerte, dispositifs de prévisions, apports scientifiques d’expression de besoins, forment des sujets récurrents qu’il est nécessaire d’aborder dans la quête du mieux-être, à partir du mieux-avoir : cette part très philosophique ne peut échapper à l’individu qui découvre l’hostilité des éléments dans ce qu’il ne maîtrise pas ou pas encore.

Il ne s’agit pas ici de polémiquer : ceux qui écrivent sur le sujet, qui proclament les anathèmes et fondent leur propos sur des réflexions sérieuses sont légion. Il est cependant paru utile de relever le sujet et d’en analyser les enjeux, pour en déterminer les défis qui s’offrent à notre devenir.

Bonne lecture !

*****

ENTRETIEN. COP26 : « LES TRENTE PROCHAINS JOURS DECISIFS POUR LE MONDE ENTIER », ALERTE JOHN KERRY
(Ouest France, Laurent Marchand)

John Kerry, l’envoyé spécial du président Biden pour le climat, est à Paris depuis lundi. Dans un entretien accordé à Ouest-France, il évoque les négociations en cours pour parvenir à un accord à la COP 26 de Glasgow, début novembre. « Les choses peuvent bouger. Il y va de l’avenir de la planète, de l’économie, mais aussi des futures générations ».

Sénateur durant près de trente ans, ancien candidat à la Maison Blanche, ancien Secrétaire d’État de Barack Obama puis M. Climat du président Biden. John Kerry est un politicien au long cours au sein du Parti démocrate. Déjà engagé au moment de l’accord de Paris en 2016, il guide les négociations que mène Washington, notamment avec la Chine, en vue de la COP26 qui se tiendra à Glasgow durant la première quinzaine de novembre. Il explique à Ouest-France les points d’avancée possibles, et revient également sur les tensions franco-américaines de ces dernières semaines.

Intenses négociations avec Pékin

Avant l’accord de Paris, un accord entre Chinois et américains avait été décisif. Une entente entre Washington et Pékin est-elle de nouveau possible avant la conférence de Glasgow ?

Nous discutons avec les Chinois, nous le faisons depuis des mois. Je ne dirais pas que nous sommes optimistes mais nous nourrissons quelques espoirs de trouver un accord sur certains sujets. À l’évidence, la route vers Glasgow a été compliquée par tous les sujets qui affectent la relation sino-américaine. Mais, mon homologue chinois et moi-même avons tout fait pour séparer ces deux dimensions et pour trouver un terrain d’entente. Ce qui nous a permis, il y a quelques mois, de publier un texte commun dans lequel la Chine reconnaît que la crise climatique exige des actions urgentes, que nous devons réduire nos émissions rapidement, dans les dix prochaines années. Et maintenant la question est de concrétiser ces principes.

💻 https://www.ouestfrance.fr/environnement/climat/entretien-cop26-les-trente-prochains-jours-decisifs-pour-le-monde-entier-alerte-john-kerry-d35488c0- 25b2-11ec-8f5c-0c9e47d7d846


POUR ALLER PLUS LOIN

,
FACE A UNE CRISE DE L’EAU IMMINENTE, L’OMM APPELLE A UNE MEILLEURE GESTION DE LA RESSOURCE

(ONU infos)

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) met en garde dans un nouveau rapport contre l’augmentation du nombre de personnes souffrant de pénuries d’eau. Face à l’augmentation des catastrophes liées aux inondations depuis 2000 et celle de la durée des sécheresses, le document souligne la nécessité d’intégrer les systèmes de gestion, de prévision et d’alerte rapide.

L’OMM appelle à une action urgente pour améliorer la gestion des services d’eau et « accroître les investissements dans ce bien précieux ».

L’agence a publié mardi le rapport « The State of Climate Services 2021: Water » (Situation des services climatologiques 2021 : L’eau). Le document établi par une vingtaine d’institutions rappelle que le changement climatique provoque de plus en plus d’événements aux extrêmes opposés.

Ainsi, le nombre d’aléas hydrologiques, tels que les inondations et les sécheresses, augmente sous l’effet du changement climatique. On s’attend à ce que le stress hydrique, aggravé par la croissance démographique et la diminution des ressources disponibles, s’amplifie massivement.

Or, selon le rapport multi-institutions, la gestion, la surveillance, les prévisions et les alertes précoces dans le domaine de l’eau sont parcellaires et inadaptées, tandis que les financements alloués au niveau mondial à l’action climatique restent insuffisants.

💻https://news.un.org/fr/story/2021/10/1105532

;
EN L’ABSENCE DE MESURES AMBITIEUSES, L’ACCORD DE PARIS SUR LE CLIMAT POURRAIT PARTIR EN FUMEE, SELON GUTERRES

(ONU infos)

Sans mesures ambitieuses, les émissions de gaz à effet de serre vont continuer à augmenter.

À moins que les pays riches ne s’engagent à lutter contre les émissions de gaz à effet de serre maintenant, le monde est sur une « voie catastrophique » menant à un réchauffement de 2,7 degrés Celsius d’ici la fin du siècle, a averti vendredi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

💻https://news.un.org/fr/story/2021/09/1103972

;
LA COP26 PEUT-ELLE SAUVER LE CLIMAT ?

(sciences et avenir, Dominique Leglu)

Aux Géopolitiques de Nantes, quatre spécialistes se sont interrogés sur la capacité des Etats de la planète à s’entendre en novembre à la grande réunion qui se tiendra à Glasgow pour lutter contre le réchauffement climatique. Si la finance ne s’engage pas, peu se fera.

💻https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/la-cop26-peut-ellesauver-le-climat_157901

;
LES ENFANTS NÉS EN 2020 CONNAÎTRONT 2 À 7 FOIS PLUS D’ÉVÉNEMENTS MÉTÉOROLOGIQUES EXTRÊMES

(CNEWS)

A quoi ressemblera le futur des enfants nés en 2020 ? Selon une étude publiée dans la revue Science, dimanche 26 septembre, leur quotidien risque d’être marqué par le dérèglement climatique, en tout cas bien plus que celui de leurs grands-parents.

💻 https://www.cnews.fr/monde/2021-09-27/les-enfants-nes-en-2020-connaitront-2-7- fois-plus-devenement-meteorologiques

;
POURQUOI LA TAILLE DU MONT-BLANC EVOLUE-T-ELLE ?

(RTL, Lison Bourgeois)

Si le sommet du toit de l’Europe n’est pas en train de fondre massivement, le constat d’une baisse de la taille de la calotte de glace du Mont-Blanc est indéniable. Une situation qui s’explique en partie par l’importance des précipitations en altitude.

💻 https://www.rtl.fr/actu/meteo/pourquoi-lataille-du-mont-blanc-evolue-t-elle-7900079776

;
LA FIN DU CHARBON, PLUS NEFASTE DES COMBUSTIBLES, EST-ELLE UN OBJECTIF ATTEIGNABLE ?

(Ouest France, Christelle Guibert)

La Terre se dirige tout droit vers un climat plus chaud de 2,7 °C, si aucune nouvelle ambition n’est adoptée à la COP26, fin octobre, en Écosse. La Chine et les États-Unis ont les cartes en main.

Le charbon, le plus néfaste des combustibles fossiles pour le climat, ne doit plus alimenter de centrale électrique dans le monde. Cet objectif figure en tête des priorités de la COP26, à Glasgow, en Écosse, du dimanche 31 octobre au vendredi 12 novembre 2021.

💻 https://www.ouest-france.fr/environnement/rechauffement-climatique/environnement-la-fin-du-charbon-un-objectif-atteignable-8898f028-25e4-11ec-8f5c-0c9e47d7d84

;
QUI SONT LES CLIMATO-SCEPTIQUES ET SUR QUELLES THEORIES SE BASENT-ILS ?

(Geo, la rédaction)

Chez les scientifiques, intellectuels, politiques, il existe de nombreux climatosceptiques. Certains sont même à la tête de grandes institutions. Mais qui sont-ils et quelles sont leurs théories ?

Le climato scepticisme du point de vue scientifique

Les climatosceptiques sont des personnes, souvent issues de la sphère intellectuelle conservatrice, qui remettent en question la cause anthropique dans le réchauffement climatique. Selon eux, les fondements scientifiques qui établissent la responsabilité humaine sur l’impact environnemental sont trop fragiles pour être absolus. Ils appuient leur théorie sur le fait qu’il n’y a, à ce jour, aucun consensus réel de la part des scientifiques pour affirmer que l’Homme est au centre de la dégradation environnementale et des changements climatiques actuels et futurs.

💻https://www.geo.fr/environnement/qui-sont-lesclimato-sceptiques-et-sur-quelles-theories-sebasent-ils-193907

;
LES CLIMATO-SCEPTIQUES SONT PLUS RELAYES DANS LES MEDIAS, SELON UNE ETUDE
(Futura planète, Nathalie Mayer)

Pourquoi les Américains semblent-ils moins préoccupés que nous par la menace imminente du réchauffement climatique ? Peut-être parce que la couverture médiatique nationale du phénomène les encourage à traiter la question avec peu de considération.

En intégrant graphiquement les mesures de températures dans presque tous les pays du Globe entre 1900 et 2016, cette animation montre de façon saisissante l’augmentation du nombre d’« anomalies de température », donc des écarts par rapport à une moyenne. On constate qu’en un peu plus d’un siècle, la proportion vire au rouge.

Les organisations qui prennent position contre les actions de lutte contre le réchauffement climatique obtiennent plus de couvertures médiatiques que leurs pairs qui militent en faveur de ces actions. Cette conclusion, des chercheurs de l’université Brown aux États-Unis la tirent de l’analyse de 30 ans (1985-2013) d’archives de presse. Ainsi 14 % des communiqués s’opposant à l’action climatique ou niant la science derrière le changement climatique ont fait l’objet d’un sujet dans un média important et seulement 7 % des communiqués véhiculant un message pro climat.

Les communiqués climatosceptiques sont deux fois plus relayés.

Seulement 10 % des communiqués analysés contenaient des messages climatosceptiques. Mais leur chance d’aboutir à une couverture médiatique est deux fois plus élevée que pour les communiqués pro climat, pourtant bien plus nombreux. Et les organisations à fondement scientifique — IBM, l’Académie nationale des arts et des sciences ou le Lawrence Livermore National Laboratory, par exemple — sont finalement celles qui voient le moins de leurs communiqués publiés — moins de 3 %.

💻 https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-climatosceptiques-sont-plus-relayes-medias-selon-etude-77240

****

Cette lettre  vous a intéressé ? Vous avez une remarque à nous faire ? Vous souhaitez nous le faire savoir ? Cliquer ICI.


*) Colonel(ER) André Dulou

Président de la Gironde de la société des membres de la Légion d’honneur, président d’Aquitaine des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie.
Il a travaillé dans une grande entreprise de construction navale, puis Ancien élève de l’école militaire d’administration, il devient Chancelier, chef de cabinet, spécialiste des questions d’événements graves, il quitte le service actif avec le grade de colonel.
Diplômé technique, breveté, il est auditeur du CFRH et de l’IHEDN.
Écrivain, historien, rédacteur en chef de la revue Floréal an X.
Il est Conseiller Mémoire et Patrimoine d’ESPRITSURCOUF.
André Dulou est l’auteur de nombreux romans….plusieurs ont été présentés dans la rubrique LIVRES d’ESPRITSURCOUF dans les numéros 116 du 15 juillet 2019 « Campagne interdite », 133 du 09 mars 2020  « Amère Discipline » et 149 du 19 octobre 2020 son dernier ouvrage « Cyber-Caprices »

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à contact@espritsurcouf.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr