?

B

ESPACE,
ZONE DE CONFLIT :
LA GUERRE DES ETOILES

?
.

.

QUAND LA REALITE DEPASSE LA FICTION ?

.
On connaît la série cinématographique à grand spectacle « Star Wars », et sur le plan géopolitique, on se souvient de l’Initiative stratégique de Ronald Reagan, en 1983, la « Strategic Defense Initiative », qui marque un tournant militaire appuyé de « guerre des étoiles », dans la conquête spatiale et le transfert dans l’espace d’élément forts de la guerre froide. Dès 1984, l’URSS déploie son propre réseau.  De succès en échecs, la militarisation de l’espace est devenue une réalité.

Récemment, alors que les lancements de satellites militaires ou a vocation de défense se multiplient, et que l’encombrement des orbites autour de la Terre se densifie, la Russie a testé la destruction, depuis une base militaire terrestre, d’un satellite devenu inerte et inutile.  Ce n’est pas tant l’essai militaire qui a provoqué un certain effroi. Les débris ont menacé directement la station spatiale internationale, ce qui a suscité de la part des médias spécialisés, des informations alarmistes, et dans les relations internationales et diplomatiques, des réactions souvent indignées.

ESPRITSURCOUF vous livre ci-dessous un certain nombre de liens, propres à informer ses lecteurs sur le sujet.

Bonne lecture.

*****

UN MISSILE RUSSE DETRUIT UN SATELLITE : QUELLE MENACE REPRESENTENT CES TIRS DANS L’ESPACE ?

(LCI, SCIENCES ET INNOVATIONS, MELANIE LOAËC)

;
Quelques sueurs froides pour un tir de missile antisatellite : lundi 15 novembre, les sept astronautes à bord de la Station spatiale internationale (ISS) ont dû rejoindre en urgence leurs vaisseaux, à cause d’un test de missile russe qui a pulvérisé un vieux satellite soviétique, produisant des centaines de débris spatiaux – des objets artificiels non utilisés. 

Moscou a admis mardi avoir réalisé un tir d’essai, tout en jugeant « hypocrites » les déclarations de Washington qui l’accuse d’avoir mis en danger l’équipage de la station – dont deux Russes font pourtant partie – et d’avoir menacé une foule de satellites alentours. Un incident révélateur des tensions croissantes sur le champ de bataille spatiale, ainsi que de la pollution de l’espace par ces millions de pièces en gravitation, potentiellement dangereuses. 

UN DANGER GEOPOLITIQUE ET MILITAIRE

Depuis quelques années, des tirs antisatellites ont lieu en effet au grand dam de la communauté internationale. Selon Christine Chapel, journaliste de TF1 spécialiste des sciences et de l’espace, ce sont surtout la Chine et la Russie qui lancent ce type de missiles, « officiellement dans le but pacifique de détruire des satellites en fin de vie qui encombrent l’espace », mais qui cachent en réalité des ambitions géopolitiques. 

Pour retrouver la totalité de l’article :

https://www.lci.fr/sciences-et-innovation/tir-de-missile-russe-dans-l-espace-quelle-menace-representent-ces-tirs-antisatellites-2202062.html

 

 

LES PREMIERS AVERTISSEMENTS

 

DE PLUS EN PLUS DE SATELLITES FROLENT L’ACCIDENT A CAUSE DE STARLINK
(TRUSTMYSCIENCE, FLEUR BROSSEAU)

;
On ne s’en rend pas bien compte depuis la Terre, mais il commence à y avoir pas mal d’engins et de débris spatiaux en orbite terrestre. Conséquence ? Comme sur une route encombrée, le risque de collision augmente à mesure que d’autres véhicules y pénètrent. Parmi eux, les milliers de mini satellites du projet Starlink de SpaceX, dont le nombre ne cesse de croître. Chaque semaine, ils sont impliqués dans près de 1600 rencontres (trop) rapprochées d’engins spatiaux !

Selon un article de Nature, plus de 29 000 satellites, morceaux de fusées et autres débris suffisamment gros pour être suivis depuis le sol terrestre sont actuellement en orbite autour de la planète ; les plus petits débris se comptent par millions. Dans le cadre du projet Starlink — qui vise à fournir un accès Internet à haut débit à n’importe quelle région du monde — SpaceX a lancé à elle seule quelque 1700 satellites au cours des 2 dernières années ; la société prévoit d’en ajouter encore des milliers.

De plus en plus de pays et de sociétés lancent ou prévoient de lancer des satellites. Les différents opérateurs doivent se montrer de plus en plus vigilants pour éviter les accidents. C’est Hugh Lewis, chef du groupe de recherche en astronautique de l’Université de Southampton, au Royaume-Uni, qui a récemment fait état de la situation sur son compte Twitter. Cet expert européen des débris spatiaux fait des estimations régulières de la situation orbitale, grâce aux données de la base SOCRATES (Satellite Orbital Conjunction Reports Assessing Threatening Encounters in Space). Il s’avère que le risque de collision ne cesse d’augmenter depuis les premiers lancements des satellites Starlink en mai 2019.

https://trustmyscience.com/plus-en-plus-satellites-frolent-accident-a-cause-starlink/

 

ARTICLES RELATIFS AU SUJET DE SEMAPHORE 5

📰« ACTE IRRESPONSABLE », « SACCAGEURS DE L’ESPACE » : LE TIR DE MISSILE ANTISATELLITE PAR LA RUSSIE SCANDALISE
(SUD OUEST, Avec AFP)

,
💻https://www.sudouest.fr/sciences-et-technologie/les-etats-unis-condamnent-un-dangereux-tir-de-missile-antisatellite-par-la-russie-6955382.php

📰MOSCOU RECONNAIT UN TIR CONTRE UN SATELLITE DANS L’ESPACE
(TV5 MONDE, Romain Nicolas)

;
💻https://information.tv5monde.com/info/moscou-reconnait-un-tir-contre-un-satellite-dans-l-espace-432665

📰LA RUSSIE ACCUSEE D’AVOIR MIS EN DANGER LA STATION SPATIALE INTERNATIONALE AVEC L’ESSAI D’UNE ARME ANTI-SATELLITE
(OPEX 360, Laurent Lagneau)

:

💻http://www.opex360.com/2021/11/16/la-russie-accusee-davoir-mis-en-danger-la-station-spatiale-internationale-avec-lessai-dune-arme-anti-satellite/


(*) Colonel(ER) André Dulou

;
Président de la Gironde de la société des membres de la Légion d’honneur, président d’Aquitaine des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie.
Il a travaillé dans une grande entreprise de construction navale, puis Ancien élève de l’école militaire d’administration, il devient Chancelier, chef de cabinet, spécialiste des questions d’événements graves, il quitte le service actif avec le grade de colonel.
Diplômé technique, breveté, il est auditeur du CFRH et de l’IHEDN.
Écrivain, historien, rédacteur en chef de la revue Floréal an X.
Il est Conseiller Mémoire et Patrimoine d’ESPRITSURCOUF.
André Dulou est l’auteur de nombreux romans….plusieurs ont été présentés dans la rubrique LIVRES d’ESPRITSURCOUF dans les numéros 116 du 15 juillet 2019 « Campagne interdite », 133 du 09 mars 2020  « Amère Discipline » et 149 du 19 octobre 2020 son dernier ouvrage « Cyber-Caprices »

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à Espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'Espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à secretariat@espritscorsaire.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr