A la Une
;

ISRAËL-AZERBAÏDJAN

Une  ALLIANCE EN QUÊTE DE RENOUVELLEMENT
(Fmes, Igor Delanoë, directeur adjoint de l’Observatoire franco-russe, docteur en histoire et membre de l’OS2MO)
;

La guerre de 2020 dans le Haut-Karabagh a mis en lumière une alliance qui ne dit pas son nom : celle qui lie Israël et l’Azerbaïdjan. À l’instar de la Turquie, Israël a contribué de manière déterminante à la victoire de Bakou dans ce conflit. Contrairement à Ankara, Tel-Aviv a fourni à son allié azerbaïdjanais un soutien silencieux mais non moins redoutablement efficace. Ce soutien s’inscrit dans la continuité directe d’une coopération militaro-technique fructueuse portant sur des matériels parmi les plus sophistiqués exportés par Israël, dont les drones et les missiles. Le revanchisme de Bakou concernant le plateau litigieux avec l’Arménie a largement structuré le partenariat israélo-azerbaïdjanais au cours des trente dernières années. Toutefois, après la victoire militaire de Bakou, Israël et l’Azerbaïdjan font aujourd’hui face à un défi majeur : celui de devoir réinventer leur alliance.

Retrouvez l’intégralité de cet article, avec ce lien :
https://fmes-france.org/israel-azerbaidjan-une-alliance-en-quete-de-renouvellement/

et également :

PERSPECTIVES STRATÉGIQUES 2021-1 : UNE NOUVELLE POSTURE AMÉRICAINE ? (FMES, Amiral Pascal Ausseur)

Le premier semestre 2021 a été marqué par la mise en place d’une nouvelle administration américaine.

Un changement à la tête du pays le plus puissant du monde est en soit un événement quand on s’intéresse à une des zones les plus crisogènes du globe, mais l’avènement de Joe Biden présente un enjeu particulier : il intervient dans une période de rupture stratégique qui marque la fin d’une ère occidentale dans laquelle les États-Unis jouaient le rôle majeur. Plusieurs facteurs expliquent cette bascule : le développement de la Chine bien sûr, mais également la perte de prestige dont sont frappés les États-Unis et leurs alliés européens en raison de l’exécrable gestion du moment unipolaire qui a suivi la guerre froide : brutale sous George W. Bush, faible sous Barack Obama, erratique sous Donald Trump. C’est pourquoi le nouveau président américain est regardé à la loupe pour tenter d’anticiper ce que pourraient être sa politique et ses conséquences : aggravation de la marginalisation occidentale ? Confrontation avec la Chine ou l’une des nombreuses puissances régionales révisionnistes ? Inversion de la tendance ?

La zone qui couvre la Méditerranée et le Moyen-Orient a été le théâtre principal de cette bascule, même si la Chine n’y joue pour l’instant qu’un rôle secondaire essentiellement orienté vers le domaine économique et celui des hydrocarbures. Les guerres en Irak, en Syrie, en Libye, au Yémen ou au Haut-Karabagh sont autant de marqueurs de cette déstabilisation croissante liée à la reconfiguration du jeu des puissances. La Russie a profité du désengagement américain pour reprendre son influence perdue au Moyen-Orient, en mer Rouge et en Afrique en s’appuyant à la fois sur sa fiabilité et son cynisme. 

Retrouvez l’intégralité de cet article, avec ce lien :
https://fmes-france.org/perspectives-strategiques-2021-1-une-nouvelle-posture-americaine/


SOMMAIRE

.

GEOPOLITIQUE :

  • Quel avenir pour les Etats du Moyen-Orient
  • La géopolitique en résume #3
  • Djihadisme et contre-terrorisme au XXIème siècle

ECONOMIE :

  • Economie : les grandes entreprises françaises font des bénéfices records malgré la crise sanitaire
  • La Chine s’oppose à l’approbation de la vente d’armes des Etats-Unis à Taiwan
  • Security by design : le rôle de la 5G à la définition d’une stratégie de cybersécurité à long terme

DEFENSE ET SECURITE :

  • La filière de défense terrestre craint une crise majeure « à retardement »
  • L’HIA Sainte-Anne signe un partenariat avec « les blouses roses »
  • COVID-19 : l’obligation vaccinale étendue aux militaires engagées dans des opérations et des missions intérieures

TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL


GEOPOLITIQUE

.

Les articles qui intéressent la géopolitique cette semaine montrent tout l’intérêt porté aux Etats du Moyen-Orient, avec une réflexion générale sur la géopolitique et le rappel des questions qui sous-tendent l’action du contre-terrorisme au XXIème siècle.

1 –  QUEL AVENIR POUR LES ETATS DU MOYEN-ORIENT ?
(The conversation, Mohamad Moustafa Alabsi)

;
Depuis leurs indépendances et jusqu’à l’avènement du Printemps arabe, les États du Moyen-Orient ont souffert de leur principe constituant, attribué aux volontés et arrangements entre les anciennes puissances coloniales. Si les exigences d’autonomie, d’arabité et de souveraineté exprimées par les habitants de la région furent satisfaites par l’indépendance, ces États n’en constituaient pas moins, du point de vue aussi bien de leurs peuples que de leurs élites et de leurs dirigeants, des entités artificielles créées et découpées à la guise des diplomaties occidentales.

Les guerres entre Arabes et Israéliens et le sort malheureux du peuple et des réfugiés palestiniens ont marqué et, en quelque sorte, confisqué l’histoire moderne de la région. Tout comme les accords de Sykes-Picot et leur part de responsabilité dans la transformation du projet culturel de renaissance arabe en un projet nationaliste et idéologique.

L’impact de plusieurs décennies de nationalisme arabe

Or, ce fut le nationalisme arabe qui a largement empêché l’émergence du pluralisme politique et du débat civil au sein de ces sociétés. Les guerres avec Israël ont essentiellement servi d’excuses, dans de nombreux pays de la région, pour justifier des coups d’État et la mainmise des militaires sur la vie publique et constitutionnelle. Il suffit, pour s’en convaincre, de calculer le nombre de décennies passées au pouvoir par chacun des dictateurs arabes, y compris les chefs et les cadres de l’Autorité palestinienne.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://theconversation.com/quel-avenir-pour-les-etats-du-moyen-orient-165550

2 – LA GA GEOPOLITIQUE EN RESUME  # 3 : Pierre Royer
(revue Conflits)
;

Le questionnaire Lacoste
:

Quel est votre parcours et qu’est-ce qui vous a spécifiquement mené vers la géopolitique ?

J’ai fait des études d’histoire et après ma maîtrise j’ai passé la procédure d’admission à Sciences Po en 2e année (à l’époque Sciences Po comportait 3 années d’études et délivrait un diplôme équivalent à une maîtrise – Master 1). Avant d’intégrer, je suis parti faire mon service militaire comme officier de Marine à l’École des Fusiliers marins. La double approche de terrain et réflexive est ce qui m’a passionné dans la géopolitique.

Votre définition de la géopolitique ?

L’inscription des rapports de force dans l’espace. J’aime particulièrement la définition des frontières donnée par Michel Foucher (je cite de mémoire et non littéralement) : « de l’histoire inscrite dans la géographie ». C’est l’essence même de la géopolitique.

La vertu cardinale d’un géopoliticien ?

Dans la marine, on parle du « sens de la barre » pour décrire la capacité à diriger un navire presque d’instinct ; pour un géopoliticien, l’équivalent est le sens du terrain. Car même si la géopolitique est une discipline intellectuelle, « philosophique » disent souvent nos élèves, elle s’ancre avant tout dans la réalité du sol, ou de l’océan pour ce qui est de la géopolitique maritime.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.revueconflits.com/royer-geopolitique-resume/

3 –  DJIHADISME ET CONTRE-TERRORISME AU XXIème SIECLE
(Les yeux du Monde, Marc Hecker et Elie Tenenbaum)
;

Amorcée au mois de mai 2021, le retrait des troupes américaines en Afghanistan symbolise la fin d’une séquence ouverte il y a maintenant vingt ans. Deux décennies après l’onde de choc du 11 septembre 2001, la nécessité de dresser un premier bilan de la « guerre contre le terrorisme » s’impose.

La Guerre de vingt ans. Djihadisme et contre-terrorisme au XXIe siècle y contribue de façon inédite avec l’intention d’en retenir des enseignements pour l’avenir. Cette rétrospective pose les premiers jalons d’une histoire connectée des guerres menées depuis vingt ans par les occidentaux, les américains en tête, face à un ennemi conceptuel : le terrorisme. Aux auteurs de rappeler que, « depuis longtemps déjà, policiers, militaires et stratèges ont mis en évidence la futilité de déclarer la guerre à un mode d’action » (p. 377). En d’autres termes, être en mesure de caractériser correctement la menace détermine la façon d’y répondre. En ce sens, la réflexion des auteurs porte sur la dialectique qui s’installe entre la pensée stratégique des djihadistes et les efforts entrepris depuis 2001 pour lutter contre la menace terroriste. Ainsi, « Djihadisme » et « contre-terrorisme » polarisent, sous l’impulsion des États-Unis, le cycle stratégique international qui s’installe à la suite des attentats du World Trade Center.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://les-yeux-du-monde.fr/ressources/prepa-concours/fiches-lecture/49114-la-guerre-de-vingt-ans-djihadisme-et-contre-terrorisme-au-xxie-siecle-marc-hecker-elie-tenenbaum-paris-robert-laffont-2021
N

Lire aussi :

Pour l’ONU, l’expansion de l’État islamique dans de « nombreuses régions d’Afrique » est « alarmante » (OPEX 360 , PAR LAURENT LAGNEAU)

http://www.opex360.com/2021/08/04/pour-lonu-lexpansion-de-letat-islamique-dans-de-nombreuses-regions-dafrique-est-alarmante/

Le site OPEX360 est répertorié dans la rubrique LETTRES ET REVUES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

ECONOMIE

;
Cette semaine, Esprit Surcouf entraîne ses lecteurs vers des sujets souvent stratégiques, sur le plan de l’économie : les grandes entreprises françaises révèlent des bénéfices dont le montant rassure les marchés financiers ; en revanche, la Chine s’oppose au marché de l’armement américain en faveur de Taiwan, alors que les nouvelles technologies, et la 5G forment des éléments stratégiques majeurs en matière de sécurité globale.

1 – ECONOMIE : LES GRANDES ENTREPRISES FRANCAISES FONT DES BENEFICES RECORDS MALGRE LA CRISE SANITAIRE
(FranceInfo, S.Lanson, A.Lo Cascio, M.Peret – France 2)

Les grandes entreprises du luxe ou de l’automobile en France ont largement augmenté leurs chiffres d’affaires en 2021 par rapport à 2020, malgré la poursuite de la pandémie. France Télévisions se penche sur les raisons de tels résultats. 

Les grands groupes français ont réalisés 57 milliards d’euros de profit ces six derniers mois : jamais ils n’avaient autant brillé, malgré la crise sanitaire. L’industrie automobile affiche les meilleurs résultats : Stellantis, produit de la fusion entre PSA et Fiat Chrysler, a réalisé 75 milliards d’euros de chiffre d’affaires au premier semestre 2021, soit une augmentation de 46% sur un an. Dans le luxe, LVMH réalise 28,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires au premier semestre, soit +56%.  

Une reprise économique et des marchés financiers rassurés

Certains domaines ont profité d’une forte reprise de l’économie. “Les valeurs du luxe ont rebondi très vite puisqu’elles ont eu des ventes à l’étranger qui ont extrêmement progressé, notamment en Asie et aux États-Unis“, explique Christopher Dembik, directeur chez Saxo Bank

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.francetvinfo.fr/economie/automobile/economie-les-grandes-entreprises-francaises-font-des-benefices-records-malgre-la-crise-sanitaire_4728555.html

2 – LA CHINE S’OPPOSE A L’APPROBATION DE LA VENTE D’ARMES DES ETATS-UNIS A TAIWAN
(Chine nouvelle)

:

BEIJING, 5 août (Xinhua) — La Chine a exprimé jeudi sa ferme opposition à l’approbation par le Département d’Etat des Etats-Unis de la vente d’armes à Taiwan, et a déposé des représentations solennelles auprès de la partie américaine, selon un porte-parole du ministère des Affaires étrangères (MAE).

La Chine prendra résolument des contre-mesures légitimes et nécessaires à la lumière de l’évolution de la situation, a déclaré le porte-parole.

Le porte-parole s’est ainsi exprimé après que la Defense Security Cooperation Agency du Pentagone a annoncé le 4 août que le Département d’Etat des Etats-Unis avait approuvé la vente de 40 systèmes d’artillerie Howitzer automoteurs à moyenne portée à Taiwan, dans le cadre d’un accord d’une valeur de 750 millions de dollars.

Notant que Taiwan est une partie inaliénable du territoire de la Chine, le porte-parole explique que les Etats-Unis s’ingèrent dans les affaires intérieures de la Chine, et portent atteinte à la souveraineté et aux intérêts sécuritaires de la Chine en vendant des armes à la région

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien:
http://french.xinhuanet.com/2021-08/05/c_1310109852.htm

3 –  SECURITY BY DESIGN : LE ROLE DE LA 5G QUANT A LA DEFINITION D’UNE STRATEGIE DE CYBERSECURITE A LONG TERME
(Economie matin, Frederique Liaigre)
;

En termes de potentiel révolutionnaire de la 5G, nous avons passé depuis longtemps la phase de la conjecture, de la spéculation et de la prédiction. Bel et bien installée, la 5G offre aux entreprises du monde entier une foule d’opportunités, et nous observons déjà sa puissance en action grâce aux nombreuses villes et sociétés prenant part à son inexorable croissance. 

Comme pour toute innovation ou évolution technologique, des questions inévitables viendront cependant à se poser quant à sa capacité de protection contre le cybercrime. 

Nous aborderons ici le rôle que jouera la 5G en matière d’élaboration de nouvelles stratégies de sécurité, les mesures pouvant être prises par les RSSI pour assurer la sécurité à long terme de leur entreprise, ainsi que la signification du nouveau modèle hybride télétravail-bureau en termes de security by desing 5G.

Une stratégie à long terme axée sur la sécurité

En matière de stratégie opérationnelle, la cybersécurité ne s’est jamais révélée prioritaire face aux autres aspects fondamentaux. Imaginons par exemple qu’une entreprise souhaite accéder à un nouveau marché dans un délai donné. Son attitude générale consistera à établir une stratégie lui permettant d’y parvenir le plus rapidement possible en laissant de côté l’optimisation et les enjeux de sécurité à plus tard. Trop souvent, la sécurité est intégrée à la dernière minute et à l’arrivée des problèmes, ce qui ne correspond aucunement à une approche durable à long terme.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
http://www.economiematin.fr/news-5g-securite-entreprise-strategie-outil-internet-liaigre


DEFENSE ET SECURITE

,

C’est avec une première menace contre notre économie et notre industrie de défense que l’on « attaque » les questions de défense et de sécurité ; l’actualité étant évidemment à la crise sanitaire, les deux articles retenus ensuite font état des actions engagées par le service de santé des armées pour donner à nos armées toutes les chances de soins les plus efficaces.

1 – LA FILIERE DE DEFENSE TERRESTRE CRAINT UNE CRISE MAJEURE « A RETARDEMENT »
(FOB, Nathan Gain)
.

Plutôt épargnée par les conséquences économiques de la crise sanitaire, la filière de défense terrestre redoute néanmoins une crise majeure dans les deux ans en raison de la détérioration du marché export. Pour le principal acteur du segment, le Groupement des industries françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT), il sera dès lors primordial de conserver une loi de programmation ambitieuse pour compenser l’éventuel recul. 

Une crise dans les deux ans

.
L’industrie de défense terrestre, c’est un chiffre d’affaires annuel de 8 Md€, un peu plus de 50 000 emplois indirects et une très grande majorité de PME et TPE. L’export représente traditionnellement 50% de l’activité, avec une clientèle répartie entre l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient. 

Cela, c’était avant la crise sanitaire. Celle-ci a déjà freiné les résultats à l’export et continuera de les impacter à moyen terme. La part réalisée hors-France a diminué de 10% en 2020, avec « une baisse encore plus sensible dans le lointain export, c’est à dire en dehors de l’Europe », relevait Marc Darmon, président du GICAT et directeur général adjoint de Thales, fin juillet en audition parlementaire. 

Retrouvez d’autres articles avec ces liens :
https://www.forcesoperations.com/la-filiere-de-defense-terrestre-craint-une-crise-majeure-a-retardement/

2 – L’HIA SAINTE-ANNE SIGNE UN PARTENARIAT AVEC « LES BLOUSES ROSES »
(Défense, DCSSA)
;

Début juillet, la chefferie de l’hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne a signé une convention de partenariat avec l’association « Les blouses roses ».

Depuis plus de 75 ans, les bénévoles de cette association, reconnue d’utilité publique, « œuvrent quotidiennement pour apporter leur sourire et leur soutien » à leurs bénéficiaires.

Le projet, porté par l’ISG.1G(1) Hélène de la structure des urgences (SU) avec le soutien de l’INF.CASP(2) Michaël et de l’IA.CASSP(3) Fabrice, a été initié pour répondre au besoin des patients et de leur famille d’avoir un accompagnement personnalisé pendant l’attente aux urgences qui peut être longue et source d’inquiétude.

Contactée par l’ISG.1G Hélène et après un échange chaleureux, l’association est venue visiter la SU en janvier 2020. La présidente des « blouses roses » a ensuite été reçue par le médecin chef et le projet a été validé pour un démarrage à l’été 2021. 

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.defense.gouv.fr/sante/a-la-une/l-hia-sainte-anne-signe-un-partenariat-avec-les-blouses-roses

Le site du ministère de la DICoD est répertorié dans la rubrique INSTITUTIONS FRANCAISES, EUROPEENNES ET INTERNATIONALES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

?

3 COVID-19 : L’OBLIGATION VACCINALE ETENDUE AUX MILITAIRES ENGAGES DANS DES OPERATIONS ET DES MISSIONS INTERIEURES
(OPEX 360, Laurent Lagneau)
;

Le 5 août, le Conseil constitutionnel a validé en grande partie les dispositions prévue par la dernière loi relative à la gestion de la crise sanitaire, soumise par le gouvernement au Parlement en juillet afin de faire face aux contaminations dues au variant « delta » du virus à l’origine de la covid-19. Sous réserve que le Conseil d’État donne suite à d’éventuels recours contre le décret d’application de ce texte, les salariés au contact du public devront produire un « pass sanitaire » quand il leur sera demandé. Étant donné que, comme cela a été annoncé par le président Macron, les tests virologiques ne seront plus remboursés à brève échéance, celui revient donc à inciter les personnes concernées à se faire vacciner.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
http://www.opex360.com/2021/08/06/covid-19-lobligation-vaccinale-etendue-aux-militaires-engages-dans-des-operations-et-des-missions-interieures/

Le site OPEX360 est répertorié dans la rubrique LETTRES ET REVUES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

TOUR D’HORIZON
DE MEDIAS SPECIALISES :

 

.
ESPRIT SURCOUF vous offre un tour d’horizon des titres de fond propres à susciter la réflexion de défense et de sécurité

.

L’armée américaine mise sur les champs de forces pour neutraliser les missiles nucléaires
(Futura Sciences, Louis Neveu)

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/guerre-futur-armee-americaine-mise-champs-force-neutraliser-missiles-nucleaires-92841/ 

 

Les patrons d’Airbus et de Safran s’opposent sur la stratégie de production de l’A320 Neo
(La Tribune, Fabrice Gliszczynski)

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/les-patrons-d-airbus-et-de-safran-s-opposent-sur-la-strategie-de-production-de-l-a320-neo-890186.html 

 

Vidéo T. Gomart La France face aux guerres invisibles, à la recherche d’une carte géopolitique et géoéconomique
(Diploweb, Par Anna MONTI, Thomas GOMART) 

https://www.diploweb.com/Video-T-Gomart-La-France-face-aux-guerres-invisibles-a-la-recherche-d-une-carte-geopolitique-et.html

 

Déclaration du porte-parole par intérim de l’OTAN sur l’attaque du navire Mercer Street
(NATO actualités)

https://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_186010.htm?selectedLocale=fr

 

Le Pentagone publie des preuves d’une implication iranienne dans l’attaque du pétrolier M/T Mercer Street
(opex 360 Laurent Lagneau)

http://www.opex360.com/2021/08/07/le-pentagone-publie-des-preuves-dune-implication-iranienne-dans-lattaque-du-petrolier-m-t-mercer-street/

espritcors@ire ne reçoit aucune subvention, il n’est financé que par ses membres et les lecteurs d’ESPRITSURCOUF.

Si vous aimez notre site, si vous voulez l’aider à s’améliorer, adhérez ou faites un don à espritcors@ire, association reconnue d’intérêt général, qui l’édite.

Etre adhérent, vous permet d'être informé en premier et de recevoir la Lettre hebdomadaire d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2021 :

- Cotisation : 50€ net fiscal 17€,

- Bienfaiteur : 100€ net fiscal 34€,

- Soutien : 150€ net fiscal 57€.

 

DON : Pour tout autre montant ou pour IFI

 

VERSEMENT :

- par chèque, à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris)

- par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez su"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"

- par virement demander notre RIB à contact@espritsurcouf.fr

           

Chers lecteurs d’ESPRITSURCOUF,

Vous avez apprécié cet article Vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF (https://espritsurcouf.fr/).

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité".

Suivez-nous sur Facebook , Twitter , LinkedIn , Instagram , YouTube .

Sur les réseaux sociaux, donner votre avis, indiquer que vous aimez notre site, inciter vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF.

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn , Twitter … à contact@espritsurcouf.fr