GEOPOLITIQUE
ECONOMIE
DEFENSE et SECURITE


de Jacques Raimond (*)
.


REVUE DE PRESSE ESPRIT SURCOUF n°152
Rédigé le 28 novembre 2020

,

GEOPOLITIQUE :

  • Rohani accuse Israël de vouloir semer « le chaos », en tuant un scientifique
  • Le destin incertain du Sud Caucase après le conflit du Haut Karabagh
  • Des lendemains qui déchantent ? Ce que la France attend de la présidence Biden.

ECONOMIE :

  • PIB : L’INSEE prévoit un rebond plus fort au troisième trimestre 2020
  • La protection des « informations stratégiques » : vers une classification
  • UE : e la réindustrialisation à l’euros numérique, un nouveau compromis face au creusement des divergences

DEFENSE ET SECURITE :

  •  La gendarmerie recrute sur titre ses futurs officiers scientifiques
  • FANC : journée des blessés
  • Mali : les commandos parachutistes français engagés dans d’intenses combats près de Boulikessi

TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL


GEOPOLITIQUE


Il faut d’abord faire le point des deux principales informations structurelles de géopolitique du moment : les recherches conflictuelles entre l’Iran et Israël sont plus que jamais exacerbées par l’assassinat d’un scientifique ; la fin du conflit du Haut-Karabagh montre les limites des Etats faillis, dans un conflit où les victoires et les défaites se croisent sans vraiment de certitudes ; enfin la diplomatie qui inquiète les Français est-elle vraiment fondée, car avec les premières nominations à la Maison Blanche, on se trouve entre l’espoir et le pessimisme.
.


1 – ROHANI ACCUSE ISAREL DE VOULOIR SEMER LE « CHAOS » EN TUANT UN SCIENTIFIQUE (L’Orient le Jour, AFP)


Le guide suprême iranien Ali Khamenei appelle à “punir les auteurs et les responsables et (à) continuer les efforts scientifiques et techniques de ce martyr dans tous les domaines où il travaillait “Israël “mercenaire” des Etats-Unis: le président iranien, Hassan Rohani, a accusé samedi l’ennemi juré de son pays de vouloir semer le “chaos” avec l’assassinat la veille près de Téhéran d’un scientifique de haut rang dans le programme nucléaire iranien. “Une fois de plus, les mains impitoyables de l’arrogance mondiale, avec le régime sioniste usurpateur comme mercenaire, sont souillées du sang d’un fils de cette nation”, a dénoncé M. Rohani dans un communiqué publié sur son site officiel, faisant référence à l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh. L’Iran utilise en général l’expression “arrogance mondiale” pour désigner les Etats-Unis.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.lorientlejour.com/article/1242782/rohani-accuse-israel-de-vouloir-semer-le-chaos-en-tuant-un-scientifique.html

2- LE DESTIN INCERTAIN DU SUD CAUCASE APRES LE CONFLIT DU HAUT-KARABAGH ( Conflits, Laurent Leylekian)

Étrange défaite arménienne, incertaine victoire azerbaïdjanaise

La défaite de l’Arménie et du Karabagh fait vraiment songer à cette « étrange défaite » qu’évoquait Marc Bloch au sujet de la débâcle de l’armée française en 1940 : certes il y a eu les drones turcs et israéliens, certes il y a eu l’engagement massif de mercenaires djihadistes, mais cela n’explique pas tout, tant s’en faut., un mystérieux analyste politique russe, Evgeny Krutikov – peut-être un pseudonyme – pose toute une série de bonnes questions dont les réponses intéresseront nombre d’experts politiques et militaires : pourquoi l’essentiel de l’armée professionnelle arménienne n’a jamais quitté le territoire arménien pour voler au secours de l’Artsakh ? Pourquoi les troupes stationnées au nord de l’Artsakh n’ont-elles pas été transférées sur le front Sud quand celui-ci s’effondrait ? Pourquoi les troupes arméniennes n’ont-elles jamais entrepris de contre-offensive quand cela était possible, c’est-à-dire quand l’armée azerbaïdjanaise fut mise en grande difficulté lors de sa tentative avortée de prendre Berdzor ? Pourquoi enfin Chouchi fut-elle quasiment abandonnée alors que les petits détachements azéris démunis d’équipements lourds qui tentaient de prendre la ville étaient systématiquement anéantis, notamment à Karin Dag ? Si les réponses détaillées à ces questions ne seront sans doute pas connues avant longtemps, il est cependant presque certain qu’elles mettront en cause la gestion du conflit par les dirigeants politiques et militaires de l’Arménie et de l’Artsakh et leurs décisions probablement calamiteuses.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.revueconflits.com/le-destin-incertain-du-sud-caucase-apres-le-conflit-du-haut-karabagh-laurent-leylekian/


3 – DES LENDEMAINS QUI DECHANTENT ? CE QUE LA FRANCE ATTEND DE LA PRESIDENCE BIDEN ( Institut Montaigne, Bruno Tertrais)


Donald Trump devrait manquer à peu de monde en France. Si l’on en croit un sondage du Pew Research Center de janvier dernier, seulement 20 % de la population française fait confiance au Président américain, moins qu’au Royaume-Uni (32 %) mais plus qu’en Allemagne (13 %), et si les efforts importants réalisés par le Président Emmanuel Macron afin de séduire son homologue américain ont fourni des rencontres mémorables, ils ont aussi le plus souvent mené à des déceptions. La modération de l’enthousiasme français à l’idée de travailler avec l’administration entrante démocrate du Président-élu Joe Biden a donc de quoi surprendre. Premièrement, les Français n’ont pas oublié que les relations avec les États-Unis étaient loin d’être roses sous les administrations de Bill Clinton et de Barack Obama. Ils se rappellent les hésitations de Clinton à intervenir dans les Balkans dans les années 1990 et le refus d’Obama de s’engager plus activement dans le conflit syrien, ainsi que le soutien initialement très tiède que ce dernier avait apporté à l’intervention française au Mali en 2013. Personne à Paris n’oublie non plus les divergences entre les deux pays apparues au cours des négociations sur le nucléaire iranien menant à l’accord de 2015. Enfin, ils gardent à l’esprit que certains des différends bilatéraux commerciaux ou financiers les plus épineux sont apparus sous des présidents démocrates. Deuxièmement, nombreux sont ceux en France qui considèrent que le pivot américain vers l’Asie est à la fois de long-terme et irrémédiable. L’attention que portera Washington à l’Europe et son voisinage s’en retrouvera donc amoindrie. Troisièmement, et c’est en grande partie une conséquence du deuxième point, les hauts-fonctionnaires français admettent que la politique menée par Trump aidait indirectement à promouvoir l’”autonomie stratégique” européenne – c’est-à-dire la capacité d’agir sans l’aide de Washington si le besoin s’en faisait sentir – une position historiquement soutenue par la France. Biden ne devrait pas réserver sa première visite à la France, l’Allemagne étant le plus grand partenaire commercial des États-Unis en Europe, mais Paris n’a pas non plus peur d’être mis sur la touche grâce à l’importance stratégique et militaire de la France, ainsi que son statut de membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies. Les relations qu’entretient l’équipe de Biden avec le petit monde de la diplomatie française, et vice versa, devraient à bien des égards faciliter et fluidifier les relations bilatérales. Le conseiller diplomatique de Biden, Anthony Blinken, est francophone et francophile, tandis que les autres noms cités pour des postes d’importance au sein de la Maison-Blanche, du Département d’État, et du Pentagone – comme William Burns, Michele Flournoy, Philip Gordon, Susan Rice, Wendy Sherman, Jake Sullivan ou Julianne Smith – sont connus des cercles diplomatiques français car ils ont travaillé ensemble pendant les années Obama, en particulier au cours des longues et douloureuses négociations sur le nucléaire iranien.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.institutmontaigne.org/blog/des-lendemains-qui-dechantent-ce-que-la-france-attend-de-la-presidence-biden


ECONOMIE


Cette semaine, les questions économiques partent tous horizons, dopées par des améliorations sensibles en faveur du PIB ; cependant, on s’aperçoit que la protection des données pose plus que jamais un problème de sens stratégique aux entreprises – il faut donc classifier, et cette opération devient elle-même stratégique ; réindustrialiser le continent européen ne va pas de soi : la recherche de compromis après les questions de monnaie virtuelle notamment pose à nouveau la question d’une conférence à évaluer sur le sujet.
;

1 – PIB : L’INSEE PREVOIT UN REBOND PLUS FORT AU TROISIEME TRIMESTRE 2020 ( Economie Matin, qUITTERIE desjobert)


Le PIB français en hausse au troisième trimestre
L’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), a publié vendredi 27 novembre 2020, ses nouvelles prévisions sur la hausse du Produit intérieur brut (PIB) français. Ainsi, le dernier rapport publié le 30 octobre dernier, qui prévoyait un rebond de 18,2% du PIB est revu à la hausse pour atteindre 18,7%.

Si cette augmentation est une bonne nouvelle, l’économie française reste fortement fragilisée par la crise sanitaire du coronavirus. L’institut rappelle notamment que le niveau du PIB au troisième trimestre de 2020 reste « inférieur de 3,9% à son niveau du troisième trimestre 2019 ».

La consommation des ménages raison principale de cette hausse

L’Insee explique cette réévaluation du rebond du PIB à 18,7%, par le retour massif de la consommation des ménages français. Les ménages consomment plus permettant à l’activité économique de reprendre, sur la période du troisième trimestre de 2020, leur consommation a augmenté de 17,9%. En comparaison, lors de la chute du PIB au deuxième trimestre de 2020 (-13,8%), la consommation des Français avait fait un plongeon de 11,4%. Cependant, si la consommation se rapproche de son niveau d’avant pandémie, l’investissement bien que profitant d’un rebond de 23,9% reste inférieur de 4,8% à son niveau de 2019.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
http://www.economiematin.fr/news-pib-insee-hausse-forte-troisieme-trimestre-2020-France


2 – LA  PROTECTION DES « INFORMATIONS STRATEGIQUES » : VERS UNE CLASSIFICATION ( Le portail de l’IE, Yavn Failliot)


La bataille du blé est-elle déjà perdue ?
Le RGPD a récemment marqué une étape importante dans la protection des données personnelles, s’inscrivant dans les esprits et entrainant de nouvelles pratiques plus responsables. Cet enjeu important ne doit cependant pas occulter celui des informations stratégiques : quelles sont-elles, comment les protéger ? Les impulsions juridiques récentes sur le secret des affaires combinées à une grille de lecture d’intelligence économique permettent d’y voir plus clair.

Une des missions principales de l’intelligence économique, dès sa conception, réside dans la protection du patrimoine informationnel de l’entreprise. Des réflexions juridiques importantes, en France et dans l’Union Européenne, ont eu lieu ces dernières années. La plus notable concerne les « données personnelles » (Règlement UE 2016/679 : RGPD), sur le thème de la vie privée des individus. Une autre avancée importante concerne le « secret des affaires », avec la Directive UE 2016/943, depuis transposée dans le Code de commerce (loi n° 2018/670). Si cette dernière notion contribue à la mise en lumière de l’enjeu de la sûreté économique, elle n’énonce cependant pas dans un cadre référencé les informations qu’une entreprise se doit de préserver. Cet article s’efforce d’établir une première approche du sujet.

Il faudrait ici reprendre la terminologie de « donnée » telle qu’utilisée par la CNIL avec les « données personnelles ». Dans un souci d’exacte définition, le terme d’information semble être le plus approprié. C’est également celui qui est retenu en intelligence économique, ainsi que par les législateurs français et européens pour le secret des affaires. Après un rappel de la notion de « protection », il conviendra de dresser une ébauche de nomenclature, délimitant les contours du champ des « informations stratégiques ».

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien:

https://portail-ie.fr/analysis/2515/la-protection-des-informations-strategiques-vers-une-classification


3 UE : DE LA REINDUSTRIALISATION A L’EURO NUMERIQUE, UN NOUVEAU COMPROMIS FACE AU CREUSEMENT DES DIVERGENCES ( IRIS, interview de Rémi Bougeot)


La pandémie catalyse les divergences européennes liées à la désindustrialisation et aux séquelles des crises précédentes. De l’enjeu d’une relance proportionnée au risque de génération sacrifiée et de relégation technologique, en passant par les promesses d’une monnaie numérique publique, un nouveau compromis doit être débattu en faveur de la réindustrialisation du continent. Entretien avec Rémi Bourgeot, économiste et chercheur associé à l’IRIS.

Quel impact économique a la pandémie de coronavirus sur l’Union européenne et sur ses projets ?

La pandémie secoue des économies européennes qui étaient encore, pour beaucoup, en convalescence de la dernière crise mondiale et de la crise de l’euro, sur le plan de la croissance, de la productivité et de l’emploi, sans parler naturellement de la dette. Alors qu’ont été balayés les deux tiers de la modeste croissance réalisée sur l’ensemble de la décennie écoulée dans l’UE (14% cumulés sur 2010-19), cette crise met à vif des déséquilibres préexistants. Les pays les plus désindustrialisés ont eu plus de difficulté à s’organiser face à la pandémie, par manque de moyens matériels et logistiques, mais aussi humains et politiques. Leurs gouvernements ont ainsi tendance à mettre en œuvre des mesures plus généralisées et plus strictes. Cette crise révèle le problème de la capacité d’organisation et d’inclusion des compétences, scientifiques en particulier, par des bureaucraties repliées sur leur horizon propre.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.iris-france.org/152041-ue-de-la-reindustrialisation-a-leuro-numerique-un-nouveau-compromis-face-au-creusement-des-divergences/

Le site IRIS est répertorié dans la rubrique THINK TANKS de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF


DEFENSE ET SECURITE


Les préoccupations de défense et de sécurité s’entendent aussi bien sur le territoire national, qu’outre-mer et en opérations. Ces trois articles le montrent avec force. Les dynamiques dont il s’agit obéissent à la crédibilité de nos forces face aux menaces, qu’elles soient ici ou ailleurs. Le rappel du risque doit nous alerter sur ce que vivent nos soldats, et notamment quand ils sont blessés.

1 – LA GENDARMERIE RECRUTE SUR TITRE SES FUTURS OFFICIERS SCIENTIFIQUES (Lignes de défense, Philippe Chapleau)


La gendarmerie s’engage résolument dans une dynamique d’augmentation très significative de ses profils scientifiques, en particulier de ses cadres, dans tous les domaines des “sciences dures”.

Cette année, un nouveau concours universitaire d’officier de gendarmerie (OGS) a donc vu le jour en plus du recrutement sur titre. Plutôt orienté “ingénieur”, il est destiné à des candidats titulaires de Master 2. 

Voir l’arrêté du 20 août 2020 modifiant l’arrêté du 6 août 2019 relatif aux concours de recrutement d’officiers de gendarmerie.

Ce concours scientifique pour les officiers est bien un nouveau concours qui vient s’ajouter au concours OG titres. Il est le pendant scientifique du concours OG-Universitaire (qui s’adresse aux juristes et titulaires d’un master II en sciences humaines et sociales).

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/

Le site Lignes de défense est répertorié dans la rubrique LETTRES ET REVUES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

2 – FANC ( Forces françaises de Nouvelle Calédonie) : JOURNEE DES BLESSES (Défense, DCSSA)


La Direction interarmées du service de santé des armées en Nouvelle-Calédonie (DIASS-NC) a organisé le 18 novembre 2020 « la journée des blessés du SSA » sur l’ilot santé de la Pointe de l’Artillerie de Nouméa.

Introduite par une cérémonie de levée des couleurs et un petit-déjeuner d’accueil, des lettres de félicitation individuelles et collectives ont été remises aux récipiendaires de la DIASS-NC par le médecin chef (MC) Marylise.

En présence du général Frank Barrera, commandant supérieur (COMSUP) des Forces françaises en Nouvelle-Calédonie (FANC) et d’autorités militaires des FANC invitées pour l’occasion les participants ont pu découvrir trois ateliers.
Le premier atelier portait sur l’histoire de la prise en charge des blessés sur le territoire de Nouvelle-Calédonie, animé par le Commissaire des armées (CRC2CRC2) Philippe réserviste au sein de la DIASS-NC et directeur du Centre Hospitalier Spécialisé Albert Bousquet.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.defense.gouv.fr/sante/actualites/fanc-journee-des-blesses

Le site DICOD est répertorié dans la rubrique INSTITUTIONS GOUVERNEMENTALES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF


3 MALI : LES COMMANDOS PARACHUTISTES FRANÇAIS ENGAGES DANS D’INTENSES COMBATS PRES DE BOULIKESSI (OPEX 360, Laurent Lagneau)


Située au sud-ouest de Gao, à une trentaine de kilomètres de la frontière avec le Burkina Faso, la région de Boulikessi est a priori une zone prioritaire pour les groupes armés terroristes [GAT], en particulier le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM/JNIM] et Ansarul Islam.En effet, la garnison malienne qui y est établie, sous le commandement de la Force conjointe du G5 Sahel, a été attaquée à deux reprises en trois ans : une première fois en mars 2017 [15 tués] et une second en septembre 2019 [au moins une quartaine de tués]. Et, le 30 octobre dernier, lors d’une opération dite d’opportunité, la force française Barkhane y a éliminé une cinquantaine de combattants d’Ansarul Islam, qui se rassemblaient en vue d’attaquer à nouveau les Forces armées maliennes [FAMa].

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
http://www.opex360.com/2020/11/27/mali-les-commandos-parachutistes-francais-engages-dans-dintenses-combats-pres-de-boulikessi/

Le site OPEX 360 est répertorié dans la rubrique LETTRES ET REVUES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF


TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES :


ESPRIT SURCOUF vous offre un tour d’horizon des titres de fond propres à susciter la réflexion de défense et de sécurité


Dossier géopolitique et stratégique : Les effets du coronavirus COVID-19 (Diploweb, Pierre Verluise)
https://www.diploweb.com/Dossier-geopolitique-et-strategique-Les-effets-du-coronavirus-COVID-19.html

Génocide des Tutsis au Rwanda: l’accès aux archives «secret défense» de la France fait débat (RFI)
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20201128-g%C3%A9nocide-des-tutsis-au-rwanda-l-acc%C3%A8s-aux-archives-secret-d%C3%A9fense-de-la-france-fait-d%C3%A9bat

Espagne : automne en ombre et soleil démocratiques (IRIS,  Jean-Jacques Kourliandsky)
https://www.iris-france.org/152161-espagne-automne-en-ombre-et-soleil-democratiques/

Connaissez-vous le train hybride « Catbat » ? (Contrepoints, Michel Gay)
https://www.contrepoints.org/2020/11/28/385419-connaissez-vous-le-train-hybride-catbat

Un soft power culturel français réduit à l’impuissance par la crise sanitaire.  (Les yeux du monde, Par Nicolas Couzi)
https://les-yeux-du-monde.fr/actualites-analysees/47302-un-soft-power-culturel-francais-reduit-a-limpuissance-par-la-crise-sanitaire-par-nicolas-couzi

Le Canada confie le commandement de la Mission de l’OTAN en Irak au Danemark (45° Nord, la rédaction)
http://www.45enord.ca/2020/11/le-canada-confie-le-commandement-de-la-mission-de-lotan-en-irak-au-danemark/


PARUS AU JOURNAL OFFICIEL


Textes à ne pas négliger pour comprendre l’actualité de défense et de sécurité


Ordonnance n° 2020-1395 du 18 novembre 2020 dispensant d’obligation de compatibilité avec les schémas régionaux des carrières les décisions d’exploitation de carrières justifiées par les besoins de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042532376

Ordonnance n° 2020-1400 du 18 novembre 2020 portant adaptation des règles applicables aux juridictions de l’ordre judiciaire statuant en matière non pénale et aux copropriétés (et décrets en suivant)
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042532749

Ordonnance n° 2020-1401 du 18 novembre 2020 portant adaptation des règles applicables aux juridictions de l’ordre judiciaire statuant en matière pénale (et décrets en suivant)
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042532778

Ordonnance n° 2020-1402 du 18 novembre 2020 portant adaptation des règles applicables aux juridictions de l’ordre administratif (et décrets en suivant)
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042532802

Ordonnance n° 2020-1407 du 18 novembre 2020 relative aux missions des agences régionales de santé
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042532916

Ordonnance n° 2020-1441 du 25 novembre 2020 portant adaptation des règles relatives aux réunions des instances représentatives du personnel
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042564921

Ordonnance n° 2020-1442 du 25 novembre 2020 rétablissant des mesures d’urgence en matière de revenus de remplacement mentionnés à l’article L. 5421-2 du code du travail
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042564931

Ordonnance n° 2020-1443 du 25 novembre 2020 portant adaptation des règles relatives aux difficultés des entreprises aux conséquences de l’épidémie de covid-19
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042565006

Ordonnance n° 2020-1447 du 25 novembre 2020 portant diverses mesures en matière de santé et de famille dans la fonction publique
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042565176

Arrêté du 26 novembre 2020 portant levée de l’interdiction de circulation de certains types de véhicules de transport de marchandises pour les activités de transport de colis de messagerie dans le cadre de la crise épidémique du coronavirus « covid-19 »
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042570363

Décret n° 2020-1452 du 27 novembre 2020 portant diverses dispositions relatives notamment à la procédure civile et à la procédure d’indemnisation des victimes d’actes de terrorisme et d’autres infractions
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042574191

Décret n° 2020-1454 du 27 novembre 2020 modifiant le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042574467

espritcors@ire ne reçoit aucune subvention, il n’est financé que par ses membres et les lecteurs d’ESPRITSURCOUF.

Si vous aimez notre site, si vous voulez l’aider à s’améliorer, adhérez ou faites un don à espritcors@ire, association reconnue d’intérêt général, qui l’édite.

Etre adhérent, vous permet d'être informé en premier et de recevoir la Lettre hebdomadaire d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2021 :

- Cotisation : 50€ net fiscal 17€,

- Bienfaiteur : 100€ net fiscal 34€,

- Soutien : 150€ net fiscal 57€.

 

DON : Pour tout autre montant ou pour IFI

 

VERSEMENT :

- par chèque, à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris)

- par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez su"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"

- par virement demander notre RIB à contact@espritsurcouf.fr

           

Chers lecteurs d’ESPRITSURCOUF,

Vous avez apprécié cet article Vous pouvez le retransmettre à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF (https://espritsurcouf.fr/).

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité".

Suivez-nous sur Facebook , Twitter , LinkedIn , Instagram , YouTube .

Sur les réseaux sociaux, donner votre avis, indiquer que vous aimez notre site, inciter vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF.

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn , Twitter … à contact@espritsurcouf.fr