A LA UNE :

LA NATION DE LA PAIX A LA GUERRE

.
André Dulou (*)
Conseiller d’ESPRITSURCOUF

?

De la Nation en paix à la Nation face à la guerre :
et maintenant ?
;

Que le terme de « management » peut être employé pour la gestion de bien des situations ! 
La Nation n’est cependant pas une entreprise comme les autres, et la guerre n’est pas une situation où règnent seulement les décisions des « grands » de ce monde. La globalité de la défense révèle la singularité de la culture française, telle que la France l’a elle-même définie, à travers les directives, les études, puis les célèbres ordonnances, dont celle de 1959, et les livres blancs et initiatives stratégiques qui ont engendré les planifications et impacté les finances, mais aussi les esprits. A constater que certaines cérémonies sont si peu fréquentées de la part de la population, à constater que l’on ne s’arrête plus, lors de l’Hymne national, que l’on ne se découvre plus devant les convois funèbres, n’est-on pas en mesure de se poser la question de ce qu’il demeure de notre liberté, au regard d’un climat généralisé où l’intérêt général est si peu connu, tant les devoirs semblent relégués à un plan inférieur aux appétits individuels ?

Se préparer à la guerre paraît hors de portée des esprits, alors que la guerre se trouve à moins de deux mille kilomètres de notre frontière la plus à l’est. Quant à la « haute intensité », est-ce que le fait d’envoyer quelques objets, fussent-ils humanitaires, peut nous dispenser des clés stratégiques à utiliser pour une préparation aussi forte que celle de la guerre, de la mort par le combat, que le terme « haute intensité » suggère, développe, et utilise pour tenter de galvaniser les esprits de nos concitoyens ?

En évoquant la fin du service militaire, le club de l’AEGE pose le doigt sur une réalité de terrain que la considération de la promotion de l’esprit de défense ne peut placer de côté : la géopolitique n’est pas une vue de l’esprit, et sa concrétisation populaire (au sens le plus propre du terme) oblige à une ardeur où la combativité fait partie intégrante de la dissuasion. C’est là l’implication exemplaire du texte ci-dessous : bonne prise de conscience.

Management de l’opinion publique pour la haute intensité
(Le portail de l’IE, Club Défense de l’AEGE)

;
Avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la société française doit impérativement se préparer à la guerre de haute intensité. Les guerres asymétriques, modèle de conflictualité principal sur les dernières décennies, ont baissé drastiquement l’acceptabilité de la mort. Le management de l’information auprès de l’opinion publique risque d’être le facteur clé du prochain conflit à haute intensité et il est stratégique de préserver sa population des manœuvres informationnelles ennemies.

Préparation cognitive et résilience

;
L’évolution de la conflictualité dans le monde a amené à la dissolution du service militaire en France en 1997, trop coûteux par rapport aux besoins de l’État pour des conflits asymétriques, réduisant de fait considérablement le nombre de réservistes à environ 36 000 actuellement. La conséquence vingt ans après, c’est la fracture des mondes militaire et civil et l’absence de préparation de la population au risque non choisi.

De même, la dernière fois que la France a connu des pertes « conséquentes » sur un laps de temps restreint, ce fut en 1983 au Liban lors de l’attentat qui coûta la vie à 58 soldats de la Force Multinationale de la sécurité de Beyrouth. À titre de comparaison, au début de la première guerre mondiale, 27 000 soldats français perdaient la vie sur la seule journée du 22 août 1914. Une population moins habituée à la mort reste moins à même de l’accepter. De plus, notre armée de métier, déjà limitée en nombre, s’est encore vue amputée de 80 000 postes à la suite aux restrictions budgétaires de 2008, selon une tendance qui avait débutée bien en amont. En cas de conflit à haute intensité, les civils non « préparés » militairement et psychologiquement seraient donc amenés à jouer un rôle assez rapidement lors d’une conscription, amplifiant de fait l’importance de l’opinion publique dans ce conflit.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://portail-ie.fr/analysis/4017/management-de-lopinion-publique-pour-la-haute-intensite

;
RAPPEL : Veille sur la « GUERRE EN UKRAINE ».

Tous les jours, espritcors@ire met à la disposition de ses membres à jour de leur cotisation 2022 cette publication spécifique, contacter secretariat@espritcorsaire.fr


REVUE DE PRESSE ESPRIT SURCOUF n°186

vendredi 25 mars 2022

SOMMAIRE 

;

GEOPOLITIQUE :

  • Joe Biden en Europe à partir de ce mercredi pour renforcer l’unité occidentale  
  • La guerre en Ukraine, révélatrice de l’influence croissante de Moscou au Moyen-Orient
  • Un partenariat nucléaire » Pékin-Moscou

ECONOMIE :

  • Guerre en Ukraine : peut-on se passer du gaz russe ?
  • La sécurité alimentaire de l’Union européenne, un enjeu majeur pour la commission
  • L’Europe se penche – encore – sur ses carences et ses investissements en matière de défense.

DEFENSE ET SECURITE :

  • La 4ème Brigade d’aérocombat participe à l’exercice Chergui 2022 au Maroc
  • WAKRI-AMITIE – Bilan de cette séquence de haute-intensité
  • La Task Force du Porte-avions Charles de Gaulle 2021 reçoit la Meritorious Unit Commendation de l’US Navy 

TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL


GEOPOLITIQUE

;
On ne peut évoquer la guerre, qu’elle soit ou non de « haute intensité », sans faire le point des conséquences géopolitiques du conflit majeur qui se déroule en Europe, et que la description contraint à  examiner avec soin, dans une dynamique fondamentale, celle de ce devenir où l’engagement international est le signe du souci des dirigeants de positionner leur pays par rapport à un échiquier mondial, où la mondialisation qui a encore cours, oblige à des présences, des objectifs où le retour à une non guerre n’est pas obligatoirement le synonyme de paix. Il nous faut examiner et prendre de la hauteur, pour lier les actions à la réflexion géopolitique. C’est là une culture des conflits où l’emploi de la force des armes nécessite une relative force des mots.

1 – JOE BIDEN EN EUROPE A PARTIR DE CE MERCREDI POUR RENFORCER L’UNITE OCCIDENTALE
(L’Union France – Monde)

;
Le président Joe Biden s’envole mercredi pour l’Europe, où il s’efforcera d’alourdir les sanctions contre la Russie.

C’est un marathon diplomatique qui attend Joe Biden, soucieux d’afficher sa fermeté face au président russe Vladimir Poutine, mais aussi de tenir sa promesse de redonner aux alliances des États-Unis leur lustre terni par quatre années de présidence Trump.« Ces derniers mois, l’Occident a été uni. Le président va en Europe pour s’assurer que nous restions unis » et pour « envoyer le message fort que nous sommes préparés et engagés pour aussi longtemps qu’il le faudra », a souligné hier Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale du président américain.

Jeudi, ce dernier participera à trois sommets internationaux sur la même journée  : ceux de l’Otan, du G7 et de l’Union européenne. Il n’en faut pas moins pour, symboliquement, mener au-delà de l’Ukraine, le grand combat des forces démocratiques contre l’autoritarisme. Car « cette guerre ne va pas s’arrêter facilement ni rapidement », a averti Jake Sullivan.Au bout de presque un mois de conflit, les forces russes ne contrôlent ni la capitale Kiev, ni la grande ville portuaire stratégique de Marioupol, dans le sud, mais poursuivent d’intenses bombardements sur plusieurs villes.

Joe Biden se joindra donc « à nos alliés pour imposer de nouvelles sanctions à la Russie et renforcer les sanctions existantes », afin d’éviter que Moscou ne les contourne, a dit Jake Sullivan. Le président américain va aussi « travailler avec les alliés sur des ajustements de long terme » concernant la présence de l’Otan en Europe de l’Est, a poursuivi le conseiller à la sécurité nationale.

Retrouvez l’intégralité de l’article avec ce lien :
https://www.lunion.fr/id353930/article/2022-03-23/joe-biden-en-europe-partir-de-ce-mercredi-pour-renforcer-lunite-occidentale

2 – LA GUERRE EN UKRAINE, REVELATRICE DE L’INFLUENCE CROISSANTE DE MOSCOU AU MOYEN-ORIENT (2/2) : UNE PRESENCE RUSSE PROTEIFORME
(Les clés du Moyen Orient, Emile Bouvier)

?
Le silence diplomatique quasi-omniprésent au Moyen-Orient face à l’invasion russe en Ukraine s’explique, en grande partie, par l’influence russe croissante dans la région. Cette présence de Moscou prend plusieurs formes et se montre prégnante tant dans les sphères politique qu’économique et militaire.

Une diplomatie opportuniste

.
La scène avait fait parler d’elle : le 30 novembre 2018, au sommet du G20 à Buenos Aires, alors que le prince héritier saoudien – mais régnant de facto – Mohammed Ben Salmane semblait être sciemment ignoré par ses pairs après l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul le 2 octobre de la même année, Vladimir Poutine échange avec lui une ostensible et chaleureuse poignée de main sous l’œil des caméras. Le message est clair : le président russe montre sa capacité à passer outre l’accusation d’assassinat dont fait l’objet le prince saoudien et, partant, sa volonté d’une coopération privilégiée avec l’Arabie saoudite, à l’inverse des autres grandes puissances [1]. Cette scène s’annoncera le prélude d’un rapprochement économique et politique notable entre Moscou et Riyad, dont il sera fait mention infra.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.lesclesdumoyenorient.com/La-guerre-en-Ukraine-revelatrice-de-l-influence-croissante-de-Moscou-au-Moyen-3502.html

3 – « UN PARTENARIAT NUCLEAIRE » PEKIN – MOSCOU
(mondafrique, Nicolas Beau)

.
Citant des sources auprès des services français de renseignement, l’hebdomadaire français « Le Canard Enchainé », généralement très bien informé, décrit le scénario du pire.

;
Ce scénario du pire est celui de la patronne des seize agences de barbouzes américaines, Avril Haines, et du commandant en chef des forces nucléaires aux États Unis, l’Amiral Charles Richard. Un « partenariat stratégique » en matière d’armement nucléaire serait envisagé par Moscou et Pékin. Le 8 mars dernier, Madame Haines a été entendue à huis clos sur cette question par la Chambre des représentants, l’équivalent de l’Assemblée Nationale française   

La facture d’un renforcement de l’alliance avec Moscou serait très lourde pour Pékin, pris en tenaille entre la tentation d’une solidarité anti-occidentale sans failles et ses intérêts économiques bien compris.

La Chine ambivalente

La Chine, qui avait, avant la guerre en Ukraine, loué « l’amitié éternelle » entre Pékin et Moscou, est cependant bien embarrassée par l’aventurisme du président Vladimir Poutine même si ses médias dénoncent avec force la responsabilité américaine dans ce conflit. L’économie de la République populaire est profondément intégrée à la mondialisation des échanges. es sanctions prises contre la Russie vont avoir des conséquences pour tout le monde. Ses liens commerciaux avec la Russie, même s’ils n’ont cessé de se renforcer, restent somme toute modestes quand on les compare avec ceux existant entre la Chine et l’Union européenne.

Bref, la Chine, même si elle s’accorde avec la Russie pour s’allier contre l’ »Occident » honni, forcément honni, a beaucoup à perdre en cas de poursuite de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, compte tenu des menaces sur le commerce mondialisé, la vache à lait de l’empire chinois.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://mondafrique.com/un-partenariat-nucleaire-pekin-moscou/


ECONOMIE

;
Cette guerre comporte des conséquences très européennes, que ce soit dans l’approvisionnement en énergie, en matières premières, mais également en enjeux alimentaires, en défis d’équipements, notamment de défense. C’est avec le concept de BITD, dont il semble qu’il faut élargir la réalisation, que l’on peut concevoir une certaine et relative aisance, dans le domaine économique (et y compris industriel). Par ailleurs, si l’on examine les contre-mesures de décisions annoncées, le « muscle » est nécessaire plus que jamais à une posture renforcée de l’Europe.

1 – GUERRE EN UKRAINE : PEUT-ON SE PASSER DU GAZ RUSSE ?
(IRIS, le point de vue de Francis Perrin)

:
La guerre en Ukraine ne cesse de mettre en évidence le rôle crucial de l’énergie, les tensions liées à la sécurité énergétique ébranlant de plein fouet l’Union européenne. Pourtant ce conflit n’était pas le premier à mettre en lumière cette dépendance, notamment au gaz russe, sans que les Européens n’en aient tiré toutes les conséquences. Est-il possible de diminuer cette dépendance ? Existe-t-il des alternatives au gaz russe et avec quelles conséquences sur la sécurité énergétique ? Le point de vue de Francis Perrin, directeur de recherche à l’IRIS, spécialiste des problématiques énergétiques.


La flambée des prix du gaz n’a pas commencé avec la guerre russo-ukrainienne. En quoi l’approvisionnement du gaz et son acheminement étaient-ils déjà fragiles, avec la Russie en particulier ? Les Européens cherchaient-ils d’ores et déjà des alternatives à cette dépendance ?

L’Union européenne (UE) est fortement dépendante du gaz russe depuis de nombreuses années. Sur la période 2020-1er semestre 2021, la part de la Russie dans les importations de gaz de l’UE était de 45%, ce qui fait de ce pays notre premier fournisseur, loin devant la Norvège et l’Algérie dans cet ordre. Il y a eu par le passé quelques problèmes sérieux, dont les crises russo-ukrainiennes du gaz de janvier 2006 et janvier 2009 qui se sont traduites par des arrêts dans les flux de gaz russe via l’Ukraine et vers l’Europe. Ces crises dans la deuxième moitié des années 2000 et la guerre de 2014 entre la Russie et l’Ukraine étaient des signaux clairs pour les Européens même si ceux-ci n’en ont pas tiré toutes les conséquences avant le mois de février 2022.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.iris-france.org/165994-guerre-en-ukraine-peut-on-se-passer-du-gaz-russe

IRIS est répertoriée dans la rubrique THINK TANKS de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

.

2– LA SECURITE ALIMENTAIRE DE L’UNION EUROPEENNE, UN ENJEU MAJEUR POUR LA COMMISSION
(RFI, Pierre Benazet, correspondant)

;
L’invasion de l’Ukraine pat la Russie a provoqué une flambée mondiale des prix des produits agricoles et provoqué l’inquiétude de l’Union européenne. Le cours mondial de la tonne de blé a augmenté de 70% selon la Commission européenne. Lors de leur sommet de Versailles, les 27 chefs d’États et de gouvernements de l’UE ont réclamé une batterie de mesures pour sécuriser l’approvisionnement agricole : soutien financier et surtout extension des surfaces agricoles sont les deux plus grands axes retenus. Pour la Commission européenne, l’approvisionnement agricole de l’Union européenne n’est pas menacé en quantité. En revanche, les Européens les plus défavorisés doivent avoir la garantie d’accès aux produits alimentaires à des prix raisonnables. Autorisation d’exploiter les jachères La décision la plus emblématique est l’autorisation d’exploiter quatre millions d’hectares inexploités qui devaient pour l’instant rester en jachère dans le cadre des objectifs environnementaux de la nouvelle politique agricole commune (PAC). Quatre millions d’hectares c’est l’équivalent de la superficie totale des Pays-Bas ou de la surface agricole utile de la République tchèque, affirme la Commission. Elle supprime par ailleurs les obligations de production pour les biocarburants

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.rfi.fr/fr/europe/20220323-la-s%C3%A9curit%C3%A9-alimentaire-de-l-union-europ%C3%A9enne-un-enjeu-majeur-pour-la-commission

3 – L’EUROPE SE PENCHE -ENCORE – SUR SES CARENCES ET SES INVESTISSEMENTS EN MATIERE DE DEFENSE
(HOME FOB, Nathan Gain)

.
Entre les 100 Mds€ annoncés en Allemagne, le souhait de la Suède et les 298 M€ supplémentaires alloués en 2022 par la Lituanie, plusieurs pays européens ont décidé de muscler davantage leur outil de défense. Des initiatives consécutives de l’invasion russe de l’Ukraine et annonciatrices d’investissements capacitaires que l’Europe souhaite faire converger. 

Une « mission » pour la Commission européenne

,
Le renforcement de l’Europe de la défense était l’un des trois axes majeurs du sommet de Versailles des 10 et 11 mars. En ressortent une seule décision tangible, l’allocation d’une seconde enveloppe de 500 M€ à l’aide militaire apportée à l’Ukraine, mais aussi la d’ « identifier les champs d’action » et les « investissements dont nous avons besoin », annonçait le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel. 

Entre les 100 Mds€ annoncés en Allemagne, le souhait de la Suède et les 298 M€ supplémentaires alloués en 2022 par la Lituanie, plusieurs pays européens ont décidé de muscler davantage leur outil de défense. Des initiatives consécutives de l’invasion russe de l’Ukraine et annonciatrices d’investissements capacitaires que l’Europe souhaite faire converger. Une « mission » pour la Commission européenneLe renforcement de l’Europe de la défense était l’un des trois axes majeurs du sommet de Versailles des 10 et 11 mars. En ressortent une seule décision tangible, l’allocation d’une seconde enveloppe de 500 M€ à l’aide militaire apportée à l’Ukraine, mais aussi la d’ « identifier les champs d’action » et les « investissements dont nous avons besoin », annonçait le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel. 

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.forcesoperations.com/leurope-se-penche-encore-sur-ses-carences-et-ses-investissements-en-matiere-de-defense/


DEFENSE ET SECURITE

;
La France montre ses muscles, d’abord avec l’exercice Chergui, au Maroc, engageant la 4ème brigade d’aérocombat, puis avec un exercice de haute intensité, mettant en jeu un ensemble de forces navales et aéroterrestres dans Wakri-Amitié, en FFDJ. La rare distinction décernée à la Task Force 2021 du Charles de Gaulle par l’US Navy marque bien la qualité de nos éléments, reconnus par les USA.

1 –   LA 4ème BRIGADE D’AEROCOMBAT PARTICIPE A L’EXERCICE CHERGUI 2022 AU MAROC
(Opex 360, Laurent Lagneau)

;
Si la coopération militaire entre la France et l’Algérie est plutôt timide [elle se limite surtout aux activités navales, dans le cadre des exercice Rais Hamidou], il en va autrement avec le Maroc, qui, malgré des tensions persistantes, est considéré comme étant un pôle de stabilité en Afrique du Nord.

Cette coopération franco-marocaine se traduit actuellement par la participation de la 4e Brigade d’aérocombat de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT] à l’exercice Chergui 2022 qui, selon les Forces armées royales marocaines [FAR], est mené « dans le cadre des missions de défense de l’intégrité territoriale, visant à consolider les capacités de planification et le développement de l’interopérabilité technique et opérationnelle » avec les forces françaises.

Retrouvez la totalité de l’article avec ce lien :
http://www.opex360.com/2022/03/22/la-4e-brigade-daerocombat-participe-a-lexercice-chergui-2022-au-maroc/

OPEX360 est répertorié dans la rubrique REVUES ET LETTRES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

?

2 – WAKRI-AMITIE – BILAN DE CETTE SEQUENCE DE HAUTE INTENSITE
(Défense, opérations)

,
Profitant du passage du groupe JEANNE D’ARC, les FFDJ ont lancé un assaut amphibie depuis les plages d’Arta, au cours duquel les troupes du sous groupement tactique embarqué et du 5e Régiment interarmes d’outre-mer (5e RIAOM) ont débarqué. Près de 180 militaires et 30 véhicules ont participé à cet assaut.

S’en est suivie une manœuvre aéroterrestre avec les capacités du détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre, Puma et Gazelle, ainsi que les appuis renseignement des Mirage 2000-5, capables de détecter des menaces venant du sol. Les soldats de l’armée de Terre ont manœuvré aux côtés de leurs camarades américains dans les plaines désertiques de Djibouti, entretenant l’interopérabilité entre les deux nations, développée tout au long de l’année.

AMITIÉ 2022 a également été l’occasion de renforcer la coopération avec le partenaire djiboutien, qui a déployé cinq sections, dont des élèves-officiers, et intégré plusieurs militaires au sein des postes de commandement.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites/wakri-amitie-bilan-cette-sequence-haute-intensite

Le ministère des Armées est répertorié dans la  rubrique INSTITUTIONS FRANÇAISES,EUROPÉENNES ET INTERNATIONALES de la Communauté « Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité » d’ESPRITSURCOUF

#7313f0

N

3 – LA TASK FORCE DU PORTE-AVIONS CHARLES GAULLE 2021 RECOIT LA MERITORIOUS UNIT COMMENDATION DE L’US NAVY
(Air et cosmos, Gaétan Powis)

.
Lors de sa visite du porte-avions Charles de Gaulle, le Secrétaire de la Marine américaine a remis au Charles de Gaulle la Meritorious Unit Commendation de la Marine américaine pour les opérations du groupe aéronaval effectuées lors de sa mission de février à juin 2021.

La visite du Secrétaire de la Marine

;
Le 18 mars, le Secrétaire de la Marine américaine s’est rendu à bord du navire amiral de la Task Force 473 : le porte-avions Charles de Gaulle. Il a pu visiter le bâtiment, assister à des opérations aéronavales et a bien évidemment signé le livre d’honneur du navire.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://air-cosmos.com/article/la-task-force-du-porte-avions-charles-de-gaulle-2021-recoit-la-meritorious-unit-commendation-de-l-us-navy-28864


TOUR D’HORIZON DE MEDIAS SPECIALISES


;
ESPRIT SURCOUF vous offre un tour d’horizon des titres de fond propres à susciter la réflexion de défense et de sécurité

LA CHINE, SUPERPUISSANCE MARITIME, HIER, AUJOURD’HUI ET DEMAIN
(Asialyst)

;
Nouvelle série au long cours d’Asialyst ! Nous vous proposons de comprendre la puissance maritime chinoise dans toutes ses dimensions. Saison 1 : « La Chine maritime et navale », entre les grandes expéditions africaines et moyen-orientales de Zheng He, au XVème siècle, et le 70ème anniversaire de la marine du régime communiste de Mao, en avril dernier, la Chine a dû repenser tout entier son rapport à la haute mer pour en refaire un élément constitutif de son identité millénaire. La Saison 2 vient de commencer : « La Chine et les régions polaires » : entre la signature du traité du Svalbard dans les années 1920 et l’établissement des deux premières stations chinoises en Antarctique dans les années 1980, on ne peut pas dire que l’empire du Milieu se soit passionné pour les pôles. Mais les temps ont changé.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://asialyst.com/fr/2019/10/18/chine-superpuissance-maritime-hier-aujourd-hui-demain/

La guerre en Ukraine a réveillé les réflexes de défense des Occidentaux
(Lignes de défense, Philippe Chapleau)

;
La guerre en Ukraine rebat les cartes. De nombreux Etats (et pas seulement européens), en un mois, ont infléchi leur posture militaire, annonçant une révision de leur stratégie pour les uns, une augmentation de l’enveloppe budgétaire pour les autres (sur ce sujet lire: « Vers l’augmentation accélérée des dépenses militaires en Europe« , par Lucie Béraud-Sudreau, du SIPRI) et pour certains, enfin, un rapprochement avec l’Otan ou l’UE.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/03/23/la-guerre-en-ukraine-a-reveille-22912.html

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine ne veut plus de paiements en euros et en dollars pour le gaz russe
(La dépêche)

;
Vladimir Poutine a annoncé que la Russie n’acceptera plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l’UE, donnant une semaine aux autorités russes pour élaborer le nouveau système en roubles.

« J’ai pris la décision de mettre en œuvre un ensemble de mesures pour passer au paiement en roubles de notre gaz livré aux pays hostiles, et de renoncer dans tous les règlements aux devises qui ont été compromises », a dit Vladimir Poutine lors d’une réunion gouvernementale, expliquant qu’il s’agissait d’une réaction au gel des actifs de la Russie en Occident à cause de son offensive en Ukraine. Vladimir Poutine a annoncé mercredi que la Russie n’acceptera plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l’UE.

« Délai d’une semaine » pour un nouveau système

?
Vladimir Poutine a demandé à la banque centrale et au gouvernement d’établir « dans un délai d’une semaine » le nouveau système qui doit être « clair, transparent » et implique « l’acquisition de roubles sur le marché » russe des changes. Cette annonce a eu un effet immédiat sur la devise russe, qui s’est renforcée face à l’euro et au dollar, alors qu’elle s’était écroulée dès le 24 février et l’entrée des forces russes en Ukraine.

Retrouvez l’intégralité de cet article avec ce lien :
https://www.ladepeche.fr/2022/03/23/guerre-en-ukraine-poutine-ne-veut-plus-de-dollars-et-deuros-pour-le-gaz-russe-livre-a-lunion-europeenne-10189410.php


PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

:
Textes à ne pas négliger pour comprendre l’actualité de défense et de sécurité
.

LOI organique n° 2022-400 du 21 mars 2022 visant à renforcer le rôle du Défenseur des droits en matière de signalement d’alerte (1)
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045388740

LOI n° 2022-401 du 21 mars 2022 visant à améliorer la protection des lanceurs d’alerte (1)
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045388745

Décret n° 2022-402 du 21 mars 2022 modifiant diverses dispositions relatives au secrétariat général pour l’administration du ministère de la défense
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045388810

Arrêté du 24 février 2022 modifiant l’arrêté du 24 juin 2020 relatif au gilet de haute visibilité, à l’équipement rétro-réfléchissant et au dispositif d’éclairage complémentaire porté par le conducteur d’un engin de déplacement personnel motorisé
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045389096

Décret n° 2022-406 du 21 mars 2022 relatif à la désignation de certains services de renseignement mentionnés à l’article L. 213-2 du code du patrimoine
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045393807

Arrêté du 9 mars 2022 relatif au découpage des régions en zones administratives de surveillance de la qualité de l’air ambiant
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045381589

Décret n° 2022-396 du 18 mars 2022 relatif aux conditions d’exercice des fonctions d’assistant spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045382030

 


(*) Colonel(ER) André DulouPrésident de la Gironde de la société des membres de la Légion d’honneur, président d’Aquitaine des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie.
Il a travaillé dans une grande entreprise de construction navale, puis Ancien élève de l’école militaire d’administration, il devient Chancelier, chef de cabinet, spécialiste des questions d’événements graves, il quitte le service actif avec le grade de colonel.
Diplômé technique, breveté, il est auditeur du CFRH et de l’IHEDN.
Écrivain, historien, rédacteur en chef de la revue Floréal an X,
Il est Conseiller Mémoire et Patrimoine d’ESPRITSURCOUF.
André Dulou est l’auteur de nombreux romans….plusieurs ont été présentés dans la rubrique LIVRES d’ESPRITSURCOUF dans les numéros 116 du 15 juillet 2019 « Campagne interdite », 133 du 09 mars 2020  « Amère Discipline » et 149 du 19 octobre 2020 son dernier ouvrage « Cyber-Caprices »

Bonne lecture et rendez-vous le vendredi 08 avril 2022
avec le n°18
7

D’ici là, pour une bonne santé, prenez soin de vous.
RESPECTEZ LES CONSIGNES :
Distanciation, port du masque  …

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à contact@espritsurcouf.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr