???

UKRAINE :
NE PAS OUBLIER LES MENACES MARITIMES

.

;
;
André Dulou a consacré, depuis quelques numéros une partie des Revues d’actualité à l’Ukraine, en particulier dans le n°182 du 28 janvier 2022

Aujourd’hui il revient sur ce point chaud de l’actualité et constate que les médias ont les yeux braqués sur les concentrations de troupes, d’un côté et de l’autre, comme si nous étions revenus au temps de la guerre froide, avec mines, tranchées, reportages et comptage de troupes et de matériels déployés en tous genres, nous sommes obnubilés par le milieu terrestre.
Sur le plan strictement militaire, les bases aériennes sont assez proches, que ce soit du côté russe ou/et du côté européen, pour que la recherche d’un équilibre de forces aériennes démontre que les interceptions de ces derniers mois ne sont pas à prendre à la légère.
Cependant, les forces militaires en présence sur le terrain ne doivent pas faire oublier deux éléments :
– l’espace, nouvel enjeu majeur, avec les renseignements que les satellites d’observation peuvent apporter ;
– et on l’a vu lors des attaques ciblées sur les réseaux -informatiques, ferrés, de voies de communications de toutes sortes – est bien celui d’une menée informationnelle, dont l’analyse nous conduit à tenter de ne pas tomber dans la fausse nouvelle, tout en conservant la synthèse globale à la fois du terrain, des hommes, des matériels et de la situation diplomatique ;
– les Français, dans cette optique très militaire « terrestre », prévoient d’envoyer des troupes sur place, en Roumanie : réminiscences historiques n’obligent certainement pas à négliger ces pas forts en direction des avancées géopolitiques, pour conserver à l’arc de crise en cours une position atténuée par la quête de l’équilibre rappelée plus haut.

Mais il ne faut pas oublier la composante maritime.

.
Depuis un bon mois, la flotte russe a effectué des manœuvres de grande ampleur en Mer Noire.

Le pic d’exercice s’et situé il y a cinq jours, avec le retour de la « BSF » russe sur les bases de Crimée et de Novorossisk. Cette flotte comportait un peu plus de 20 navires de guerre, alors qu’en Mer de Barents, aux extrémités du territoire de la Russie, a commencé un autre exercice d’une ampleur considérable, comprenant un groupe complet de 140 unités de combat, 20 aéronefs, et les 30 navires de combat du groupe expéditionnaire arctique de la Marine russe, dont notamment des sous-marins et des unités navales de soutien.

La réflexion de ces déploiements navals nous conduit à interroger cette actualité très militaire, qui vient à l’appui des données diplomatiques et des relations géopolitiques majeures sur le sujet. Montrer sa force, face à une Amérique et une Europe sous protection otanienne avec des à-coups sensibles au Conseil de sécurité, voilà qui, sans rappeler forcément un passé de guerre froide, peut faire apprécier la situation de « chaude », au regard des enjeux que posent les différentes alertes données par les médias.

Or, n’est-il pas important de constater que, ce qui a précédé les manœuvres russes, au plan naval, a été accompli par les Américains, en septembre 2021 ?

La question que l’on est en droit de se poser est de comprendre que lorsque les forces en présence le sont réellement, l’étincelle qui est susceptible de faire basculer la situation est de plus en plus ténue. , Dominique Dubarry attirait déjà notre attention  dans deux numéros d’ESPRITSURCOUF le  n°129, du 13 janvier 2020 https://espritsurcouf.fr/militarisation-croissante-en-crimee-par-dominique-dubarry/ et dans le n° 169 du 25 juillet dernier:

💻 Pour lire la totalité de cet article :
https://espritsurcouf.fr/geopolitique_crimee-russification-et-desoccupation_par-dominique-dubarry/

 

👉 Sur les manœuvres russes :


Point de vue chinois :

La Russie mène des exercices a grande échelle en mer noire sur fonds de tensions en Ukraine (Publié le 27 janvier par Xinhua , la plus grande et la plus ancienne des deux agences de presse nationales chinoises. L’autre agence est China News Service)

MOSCOU, 26 janvier (Xinhua) — Plus de 20 navires de guerre russes et des navires de soutien ont quitté la base pour des exercices en mer Noire, a rapporté mercredi le ministère russe de la Défense.

Cette force navale, consistant en frégates, navires de patrouille, vedettes lance-missiles, vedettes anti-sous-marin et dragueurs de mines, navigue en direction des zones désignées, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

Sur sa route en direction de la zone d’exercices, les navires russes testeront leurs systèmes de communication, leurs manœuvres de sécurité dans des zones à navigation intense, et leurs défenses antiaériennes, ajoute-t-il.

Lundi, 20 autres navires de guerre et vaisseaux de soutien russes ont débuté des exercices à grande échelle en mer Baltique afin d’effectuer des actions de lutte anti-sous-marine, de défense anti-aérienne et de déminage, selon un autre communiqué.

Ces exercices surviennent alors que l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord a placé ses forces en réserve et envoyé des navires et avions de chasse supplémentaires en Europe de l’Est face à l’escalade des tensions en Ukraine et alentour.

💻 Pour lire la totalité de cet article : http://french.peopledaily.com.cn/International/n3/2022/0127/c31356-9949897.html

 – Point de vue russe :

Sur YouTube : vidéo de RT France
(cette chaine de TV serait financée par le gouvernement russe)

💻 Pour visualiser cette vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=Cz6ACldZiCk&ab_channel=RTFrance


👉Sur les positions américaines et otaniennes :
.

Moscou: La présence de navires de la marine américaine en mer Noire est un « test de nos capacités » – Selon le ministre russe de la défense Sergueï Choïgou  
(aa.com, Raşa Evrensel)

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré, dimanche, que «la présence de navires de la marine américaine en mer Noire a pour objectif de tester notre capacité à protéger les rives de la Mer Noire et le sud du pays ».

Selon la chaîne de télévision locale « Russie 1 », Choïgou a déclaré « Comme vous le savez, lorsqu’un navire d’une puissance qui n’appartient pas à la région pénètre en mer Noire, avec à son bord, des armes de longue portée et de haute précision, cela signifie qu’il n’est pas en promenade touristique ».

« Bien évidemment, nous le surveillons et nous l’accompagnons et nous savons que des provocations sont possibles à tout moment et à tout instant, comme cela avait été le cas avec un navire britannique il n’y a pas si longtemps. Bien sûr, nous ne devons pas tolérer ce genre de choses », a-t-il encore dit.

💻 Pour lire la totalité de cet article : https://www.aa.com.tr/fr/politique/moscou-la-pr%C3%A9sence-de-navires-de-la-marine-am%C3%A9ricaine-en-mer-noire-est-un-test-de-nos-capacit%C3%A9s/2414539

Exercices de l’Otan en mer Noire, un «sérieux défi», pour Vladimir Poutine
(RFI)

💻 Pour lire cet article :
https://www.rfi.fr/fr/europe/20211113-exercices-de-l-otan-en-mer-noire-un-s%C3%A9rieux-d%C3%A9fi-pour-vladimir-poutine

 

Mer Noire : quelle présence militaire américaine ?
(Nemrod)

La sixième flotte américaine, basée à Naples, n’assure pas une présence permanente dans la mer Noire mais maintient, en roulement, un certain nombre de vaisseaux de guerre et de soutien qui se déploient régulièrement en mer Noire. Les responsables de cette flotte ont refusé de préciser si des navires avaient été déployés en mer Noire suite aux événements du détroit de Kertch, cependant, le commandement de la flotte publie toujours les noms des bâtiments entrant et sortant de la mer Noire, notamment à l’occasion d’exercices.

💻 Pour lire la totalité de cet article :
https://nemrod-ecds.com/?p=3027


Le secrétaire général de l’OTAN esquisse les contours de la réponse de l’Alliance face à la montée des tensions en Europe
(NATO nouvelles)

💻 Pour lire cet article :
https://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_191315.htm?selectedLocale=fr


Les intérêts des Etats-Unis, l’OTAN et la Méditerranée depuis 1949
(Diploweb, Jean-François COUSTILLIERE)

💻 Pour lire cet article :
https://www.diploweb.com/Les-interets-des-Etats-Unis-l-OTAN-et-la-Mediterranee-depuis-1949.html

 

👉 Sur le plan diplomatique :

.
Crise en Ukraine : Moscou et Washington s’écharpent au Conseil de sécurité de l’ONU
(France 24)

La menace d’une invasion russe de l’Ukraine était au menu, lundi, d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU demandée par les États-Unis, durant laquelle la Russie a accusé Washington de chercher à « créer l’hystérie ». Ce week-end, Moscou a été menacée de nouvelles sanctions.

Les pays occidentaux intensifient leurs efforts diplomatiques pour éviter un conflit militaire mais le ton des échanges reste vif. La Russie et les États-Unis se sont déchirés, lundi 31 janvier, au Conseil de sécurité de l’ONU sur les troupes massées par Moscou près de l’Ukraine

La session du Conseil de sécurité s’est tenue à la demande des États-Unis après une tentative vaine de la Russie pour l’empêcher, 10 pays sur les 15 membres du Conseil votant en sa faveur. Cette réunion est « une étape décisive pour amener le monde à parler d’une seule voix » sur cette crise, a estimé Joe Biden.

💻 Pour lire la totalité de cet article : 
https://www.france24.com/fr/europe/20220131-ukraine-le-conseil-de-s%C3%A9curit%C3%A9-de-l-onu-se-r%C3%A9unit-moscou-menac%C3%A9-de-nouvelles-sanctions

« Aucune alternative à la diplomatie et au dialogue » dans la crise ukrainienne, affirme l’ONU au Conseil de sécurité
(ONU INFO)

Après des semaines de tensions croissantes autour de l’Ukraine, avec des rapports indiquant que la Russie a déployé plus de 100.000 soldats et des armes lourdes près de sa frontière, le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu lundi sa première réunion pour discuter des moyens d’arriver à une désescalade de la crise. 

S’adressant aux ambassadeurs, la responsable des affaires politiques de l’ONU a réitéré l’appel du Secrétaire général de l’ONU selon lequel « il ne peut y avoir d’alternative à la diplomatie et au dialogue ». 

Soulignant les « préoccupations complexes et anciennes en matière de sécurité et les perceptions de la menace qui ont été soulevées », la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo, a répété que toute intervention militaire impliquant la Russie ou les forces de l’alliance de l’OTAN, qui sont également en état d’alerte, doit être évitée.

La haute fonctionnaire a déclaré que toute incursion d’un État sur le territoire d’un autre serait contraire au droit international et à la Charte des Nations Unies.

💻 Pour lire la totalité de cet article : 
https://news.un.org/fr/story/2022/01/1113322


(*) Colonel(ER) André Dulou

Président de la Gironde de la société des membres de la Légion d’honneur, président d’Aquitaine des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie.
Il a travaillé dans une grande entreprise de construction navale, puis Ancien élève de l’école militaire d’administration, il devient Chancelier, chef de cabinet, spécialiste des questions d’événements graves, il quitte le service actif avec le grade de colonel.
Diplômé technique, breveté, il est auditeur du CFRH et de l’IHEDN.
Écrivain, historien, rédacteur en chef de la revue Floréal an X.
Il est Conseiller Mémoire et Patrimoine d’ESPRITSURCOUF.
André Dulou est l’auteur de nombreux romans….plusieurs ont été présentés dans la rubrique LIVRES d’ESPRITSURCOUF dans les numéros 116 du 15 juillet 2019 « Campagne interdite », 133 du 09 mars 2020  « Amère Discipline » et 149 du 19 octobre 2020 son dernier ouvrage « Cyber-Caprices »

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à Espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'Espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à secretariat@espritscorsaire.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr