CREDIBILITES FRAGILISEES

;
René Occhiminuti(*)
Directeur de la publication
Pascal Le Pautremat
Rédacteur en chef

.
La perte de crédibilité, en cette fin d’année 2021, apparait à maintes reprises.

Ne serait-ce qu’à l’issue de la COP 26. Les représentants des pouvoirs exécutifs auront témoigné, une fois encore, de leur inertie et de leur manque de courage pour rompre avec des modèles économiques qui sont incontestablement révolus.

Certes, plus d’une centaine de pays ont officiellement accepté de réduire les émissions de ce gaz à effet de serre d’ici à 2030. Et ils sont plus de 120, rassemblant près de 90% des forêts de la planète, à promettre « d’inverser » la déforestation d’ici 2030. Mais les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, de dioxyde carbone, la Chine et l’Inde, ont catégoriquement refusé de changer leur dynamique… Des aveuglements dogmatiques, pathétiques, qui, in fine, vont nous coûter très cher…

La technocratie systémique suscite colère et déception. Elle perd toujours et encore un peu plus de sa crédibilité. Mais ses éléments feignent de l’ignorer, auréolés de leur suprême suffisance face à des populations de plus en plus aux abois en Océanie, dans la Corne de l’Afrique, mais aussi au Moyen-Orient…

L’Afrique…Il en est aussi question dans nos colonnes tant cet espace continental suscite bien des préoccupations et semble témoigner d’une perte de la crédibilité française en son sein. Vincent Gourvil libère ses humeurs à ce sujet, dans son article « France : Out of Africa ? »

L’Europe est également au sommaire de ce nouveau numéro d’ESPRITSURCOUF, via la Pologne dont la posture politique laisse apparaitre une certaine volonté d’émancipation hors des rouages bruxellois, tant leur crédibilité est entachée. L’occasion nous est offerte de prendre connaissance de l’avis, sur cette situation nouvelle,  de l’ancien ambassadeur de Pologne en France Tomasz Orlowski : « L’isolement diplomatique de la Pologne est un choix », dans la rubrique Géopolitique.

La conjoncture est également lourde sur le plan économique, compte tenu de la hausse considérable des prix des matières premières et des énergies fossiles, sur les marchés boursiers,  entre jeux spéculatifs, hausse de la demande et productions céréalières en baisse d’année en année.

Les citoyens attendent beaucoup des pouvoirs exécutifs pour contrôler une inflation qui dissimule assez mal la hausse des taxes, afin de compenser, peu à peu, les déficits budgétaires et les endettements des pays européens. En France, l’endettement a dorénavant franchi le cap des 118% du PIB (produit intérieur brut). Sur le seul plan des énergies, l’Europe souffre d’un manque de diversification d’approvisionnement, ce qui dessert la crédibilité de sa stratégie globale. Cette problématique inspire Ramona Bloj qui soulève la question suivante : y-a-t-il des solutions européennes face à la hausse des prix de l’énergie ?

Enfin, comme à l’accoutumée, nous vous offrons une plongée pluri thématique dans la nouvelle revue d’actualité d’André Dulou.

Cette semaine nous avons finalisé la RESTROSPECTIVE du 3ème trimestre 2021. Elle vous permet de retrouver, classé selon nos quatre grands thèmes, l’ensemble des articles parus dans ESPRITSURCOUF, le SEMAPHORE, Revue d’actualités – ESPRITSURCOUF , les livres ou les dossiers thématiques, nous souhaitons que cela vous aide dans vos recherches et/ou à prendre du recul sur les publications de ces trois derniers mois.

Bonne lecture et à la semaine prochaine.

RAPPEL :
Il ne vous reste plus que ce mois de décembre pour bénéficier de la défiscalisation de votre don ou adhésion 2021, https://espritsurcouf.fr/adhesion-2/
Merci pour votre soutien, seules vos contributions nous permettent d’éditer ESPRITSURCOUF et LE SEMAPHORE.


(*) René Occhiminuti a d’abord menéune carrière dans les ressources humaines puis une carrière commerciale dans des entreprises françaises et internationales. Il a participé au développement d’un cabinet conseil en recrutement de dirigeants, avant de créer OMR Conseil, spécialisé dans l’optimisation des ressources managériales.
Auditeur de la 42 -ème session de l’IHEDN, il a été Président de l’Union des Associations IHEDN, Directeur de la Revue DEFENSE de 2003 à 2009. Il est membre fondateur et Secrétaire Général d’espritcors@ire (Observatoire de la défense et de la sécurité),  et Directeur de la publication ESPRITSURCOUF.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Soutenez-nous !

     

Nous ne recevons aucune subvention, nous ne sommes financés que par les lecteurs d’ESPRITSURCOUF. Adhérez ou faites un don défiscalisé à Espritcors@ire , association reconnue d’intérêt général qui l’édite.

Ainsi vous serez informé en priorité et recevrez le SEMAPHORE Lettre d’actualité, réservée à nos membres.

 

ADHÉSION 2022 :

  • Cotisation: 50€ net fiscal 17€,
  • Bienfaiteur: 100€ net fiscal 34€,
  • Soutien: 150€ net fiscal 57€.

VERSEMENT :

  •  par chèque, à l'ordre d'Espritcors@ire (7, rue Rosa Bonheur, 75015 Paris
  • par Paypal ou par Carte bancaire, cliquez sur"Cotisation, défiscalisation" ou sur "Don-IFI"
  • par virement demander notre RIB à secretariat@espritscorsaire.fr

ESPRITSURCOUF

« UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE »

 

Vous appréciez cet article, transmettez-le à vos amis et relations en donnant le lien de l'article ou l’adresse du site ESPRITSURCOUF

Merci pour votre action au service du rayonnement de notre "Observatoire de Géopolitique, Économie, Défense et Sécurité"

Suivez-nous sur FacebookTwitter, LinkedIn, Instagram et YouTube

Sur les réseaux sociaux, donnez votre avis, indiquez  que vous aimez notre site, incitez vos amis à "liker" ESPRITSURCOUF

Si vous souhaitez intégrer les réseaux sociaux d’ESPRITSURCOUF, merci de nous indiquer le libellé exact du nom de chacun de vos comptes Facebook, LinkedIn, Twitter … à contact@espritsurcouf.fr